Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Burning Witches, Vatican, Trance, Blizzen, Shockmachine, Thomsen, Saxon, Paragon, Cannon, Titan
- Membre : Ez Livin', Victory, Dokken
- Style + Membre : The German Panzer , Udo

ACCEPT - I'm A Rebel (1980)
Par METAL le 9 Octobre 2005          Consultée 8697 fois

Tout juste après la sortie de leur premier album, le batteur Frank Friedrich quitte le navire et se voit remplacer par Stefan Kaufmann pour former ce qui sera le line-up légendaire du groupe à savoir : Dirkschneider – Baltes – Hoffmann – Fischer et Kaufmann.
Nous sommes à présent en 1980 et c’est donc un an à peine après le ravageur mais non maîtrisé « Accept » , que sort « I’m a Rebel » album de pur Hard Rock qui allait leur permettre d’obtenir leur premier succès ainsi que de se forger une certaine réputation de groupe scénique grâce à leurs nombreux et talentueux concerts dans divers pubs allemands.

Le titre de l’album est assez évocateur, on est des rebelles et on fait pas de la musique pour tata… et pourtant le premier morceau qui porte d’ailleurs le même nom que l’album (c’était juste histoire de ne pas ressortir le mot « éponyme » comme dans 80% de mes chroniques…) est assez mou du genou et l’apparition pour la première fois de timides "chœurs virils" tombe ici à plat et donne plutôt l’impression de Bikers velus, dansants en tutus roses et qui braillent « I’m a Rebel » en effectuant des arabesques ridicules.
En quelques mots, disons que l’album commence par un grand classique du groupe qui pour ma part, ne fonctionne pas du tout, plombé par un refrain inadapté qui masque malheureusement de très bonnes idées.
La suite quant à elle sera pour moi plus intéressante, à commencer par des titres comme "Thunder And Lightning" avec sa batterie « rebondissante » et "China Lady" où la voix d’Udo parvient enfin à se montrer à la fois rageuse et maîtrisé, chose pour laquelle il avait échoué sur l’ensemble du premier album.

Une production correcte, des musiciens en forme et un chanteur souvent à la hauteur, tous les éléments auraient put être réunis pour accoucher d’un grand album et pourtant Accept commet une nouvelle fois les mêmes erreurs en laissant par exemple le chant à Peter Baltes pour deux titres cucul la praline avec dans l’ordre "No Time To Lose" balade mielleuse aux couplets pas désagréables mais au refrain mal interprété par un chanteur qui possède toujours une voix quelconque et banal mais qui se rattrapera sur un "The King" plus poignant mais qui n’a toujours rien à faire sur un album d’Accept.
Mais le groupe rencontre encore quelques problèmes de rythmes avec un manque de vitesse certain sur "Do It" et surtout "I Wanna Be No Hero" qui n’arrive jamais à décoller pour cause de composition trop bancale avec en prime un solo de guitare chié en 10 secondes et des parties de chant plutôt mauvaises de la part d'un Udo toujours pas exempt de tout reproches…

En bref, pour résumer l’album chanson par chanson, je dirais qu’il possède trois bons titres avec "Save Us" "Thunder And Lightning" et "China Lady" ainsi que le classique "I'm A Rebel" mais avec ses chœurs ridicules.
Deux Ballades imparfaites et dispensables : "No Time To Lose" et "The King" puis un titre baclé avec "I Wanna Be No Hero" et enfin une composition prometteuse mais pas assez abouti avec le décevant "Do it" pour au final un album plaisant et meilleur que son prédécesseur mais qui reste assez moyen au vu de la discographie à venir du groupe.

Déjà attiré par une musique plus lourde et puissante, la jeune formation allemande accouche ici d’une œuvre encore trop irrégulière pour espérer déloger les ténors de Hard Rock de l’époque.
Avec un album dépassant à peine la demi-heure dont une bonne moitié assez moyenne, le futur pionnier du Heavy Metal Germanique cherchait encore sa voie, errant entre les relents Rock n’ Roll du Hard classique et l’envie de sortir du lot en proposant une musique plus brute et plus rapide. Mais l’apprentissage effectué sur leurs deux premiers albums prend fin et c’est avec un visage bien différent et avec de bien meilleures armes que la carrière d’Accept va réellement décoller et la légende commencera vraiment avec Breaker…

A lire aussi en HEAVY METAL par METAL :


METALLICA
Some Kind Of Monster (2004)
The monster lives

(+ 1 kro-express)



Bruce DICKINSON
Tyranny Of Souls (2005)
Bon album mais un peu trop prévisible


Marquez et partagez




 
   METAL

 
   CANARD WC
   DARK SCHNEIDER

 
   (3 chroniques)



- Udo Dirkschneider (chant)
- Wolf Hoffmann (guitare)
- Jörg Fischer (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Kaufmann (batterie)


1. I'm A Rebel
2. Save Us
3. No Time To Lose
4. Thunder And Lightning
5. China Lady
6. I Wanna Be No Hero
7. The King
8. Do It



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod