Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


INFESTUS - Ex/ist (2011)
Par MEFISTO le 27 Septembre 2011          Consultée 3098 fois

Le Black allemand à tendance atmosphérique est un de mes chouchous. La raison ? Sa brutalité mélodique est difficile à battre. Son lyrisme bestial prend à la gorge et sa classe est d'ores et déjà légendaire.

Dans le genre, un groupe comme LUNAR AURORA m'aura fait vivre des moments de grâce avec ses morceaux alliant riffs de la mort, mélodie aérienne et trémolos saisissants. Leurs compatriotes de DARK FORTRESS, IMPERIUM DEKADENZ ou THORNGOTH peuvent aussi s'en approcher, tout comme les pontes du Black américain qui me foutent de sacrées baffes depuis plusieurs automnes, mais cette année, une de mes découvertes les plus marquantes est sans contredis ce one-man band, INFESTUS. Ce troisième album d'Andras est si beau, si plein de surprises, de passages épiques, de mélodies célestes inoubliables, empreint d'une telle sensibilité… Oui, l'homme-orchestre prouve ici qu'on peut très bien s'en tirer seul quand on a un talent grand comme le monde.

Le Black d'INFESTUS évoque la noirceur forestière, cette hostilité calme et mystérieuse qui enthousiasme tant les créateurs et l'imaginaire collectif. Difficile d'expliquer avec précision pourquoi nous aimons cela, hein ? Quand des crimes y sont perpétrés, c'est moins drôle et apaisant, mais la forêt endormie (en apparence) sous des draps ébène aux légers froissements, est un des lieux les plus occultes qui existent. Andras est sans conteste un de ces marcheurs foulant le manteau obscur pour s'englober dans un monde parallèle, un oiseau de nuit perché dans le noir à la recherche de sa proie, une bête tapie derrière cet écran salvateur offrant le confort et la paix.

Chaque expiration d'"Ex | Ist" renvoie à cette pochette sublime, une des plus jolies de l'année pour moi ; la forêt boréale et les ombres y défilant y sont dépeints avec délicatesse et rêverie, deux caractéristiques d'INFESTUS. Loin d'être ringarde comme approche, la qualité de composition d'Andras est plus avant-gardiste, dans le sens que ce Black ayant pu être taxé de crade ou de misanthrope, sait jongler avec les émotions les plus contraires et ne rue pas dans les brancards comme un diable en liberté. Enfin, pas seulement, car tout amateur de Metal extrême, de Black en particulier, a de fortes chances d'être comblé par ces montagnes russes blindées de murs du son hyper attrayants. INFESTUS, c'est le Black que l'on voudra encore entendre dans 25 ans.

INFESTUS est violent, certes, Andras gueule comme un animal, et avec brio, et défonce tous les instruments qu'il manie et mixe à la perfection. Mais il est aussi prolixe lorsque vient le temps d'insérer des instants vaporeux, divins, dans son orage de grès. Je pense notamment à la génialissime "Mirror Mind Reality", dont le bridge est si brillant, si touchant, qu'il vaut à lui seul l'écoute de cet album. Cette prépondérance pour les ambiances naturalistes se retrouve un peu partout en fait, du fer de lance et merveilleux coucher de soleil "Akoasma", jusqu'à la nuit avancée et paisible de "Descend Direction Void", derniers soubresauts de cette plongée dans les abysses de la solitude.

Entre ces deux bras, le corps de l'album est fortement musclé. De la très martiale et épique "Down Spiral Depersonification" et son riff planant et son envolée finale grandiose, en passant par la non moins percutante "Darkness Blazing In The Flame Of Fire" (encore un épilogue de génie, décidément Andras a le sens du punch !), le solo de la courte "Torn Observer", l'ensorceleuse "Mirror Mind Reality", charmante dès son premier coup de gratte, ou la mélancolique "Der Blick Hinaus", chaque perle de ce "Ex | Ist" a le mérite de chatoyer à sa façon. À l'image des derniers albums de LUNAR AURORA, qui nous faisaient voyager dans l'abîme le cœur léger, INFESTUS nous donne envie de sauter dans le vide sans parachute. Fermez les yeux et volez au-dessus de cette « forêt noire » si chère aux Allemands…

Un de mes skeuds de Black préférés cette année, un must have. Ram INFESTUS, es ist alles gut !

Un immense 4 qui a envie de s'étendre de tout son long.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


MONARQUE
Ad Nauseam (2009)
Bienvenue dans la vallée des laaaaaaaarmes !!!




ABYSSAL
Antikatastaseis (2015)
Voile transcendant


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Andras (tout)


1. Akoasma
2. Down Spiral Depersonification
3. Darkness Blazing In The Flame Of Fire
4. Torn Observer
5. Mirror Mind Reality
6. Der Blick Hinaus
7. Descend Direction Void



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod