Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Pyramaze
 

 Site Officiel (834)

ANUBIS GATE - Anubis Gate (2011)
Par MEFISTO le 29 Août 2011          Consultée 6846 fois

Voici donc le retour tant espéré (par moi en tout cas) d'un des groupes danois les plus respectés. Comme dirait mon collègue Fred, « un des meilleurs groupes de la décennie dans son style », ce style étant le Metal Prog. Le dernier skeud, "The Detached", avait haut-la-main mérité une Sélection du site, donc mon souhait pour ce cinquième disque éponyme d'ANUBIS GATE s'approchait de la perfection.

Or, que ne lis-je pas en me documentant un brin ? Grosse surprise ! Le chanteur et producteur Jacob Hansen (BEYOND TWILIGHT) s'est fait la malle durant le processus créatif ! Le quintette signé devenait ainsi au début de 2011 un quatuor sans maison de disques. Merde alors… c'est injuste pour un combo de cette qualité ! Heureusement, le claviériste Kim Oleson lui a trouvé une nouvelle écurie aux States, Nightmare Records, un label spécialisé en Metal Prog. Galvanisé par ce changement et les nombreuses récompenses récoltées au cours des dernières années, ANUBIS GATE est prêt en ce troisième tiers à brûler les enceintes, leur bassiste Henrik Fevre prenant la relève au micro (il faisait les chœurs avant).

Le résultat est… brillant. Encore. Avec une telle stabilité – Hansen étant le seul membre à quitter le groupe depuis sa formation – ANUBIS GATE démontre de fameuses qualités de composition, les mêmes richesses et sonorités chamarrées qui avaient rendu "The Detached" si mémorable. Il s'y colle d'ailleurs sur la longueur (une heure) et sur la variété/couleur des plages. Avec des influences telles que QUEENSRYCHE, IRON MAIDEN, LORD BANE, TAD MOROSE, ICED EARTH, CRIMSON GLORY, GENESIS et SAVATAGE, on peut s'attendre à tout !

La force d'ANUBIS GATE, à l'instar d'autres formations Prog, se trouve dans la dichotomie complexité/accessibilité de son matériel. Pondre une pièce de huit ou neuf minutes ne l'empêche pas de garder un rythme soutenu, de propulser des riffs-hameçons, de tisser des ambiances synthétiques à couper le souffle et d'afficher un refrain glorieux. ANUBIS GATE propose tout ça et bien plus dans sa musique, arrivant à contenter le fan le plus exigeant avec ses structures alambiquées et le fan de Hard FM qui aime que les choses soient claires. Prenez par exemple "The Re-Formation Show", qui commence avec une lourde intro et mue par la suite vers un couplet aérien pour terminer son vol sur un refrain hyper lumineux parfait pour la radio… Tout ça en deux minutes ! Si vous accrochez à cette formule, à la beauté de ces fresques, "Anubis Gate" vous fera passer de longues heures de bonheur out of this world. "The Detached" se poursuit. Sinon, la traversée sera longue et périlleuse… Surtout si la voix de Fevre vous fait regretter celle d'Hansen. Ce n'est pas mon cas !

Chaque morceau de cet autre monument est dissociable de l'autre, comme sur n'importe quelle honorable rondelle progressive. Le mystère et l'émotion ("Facing Dawn", "World In A Dome" et un des riffs les plus originaux de l'album, "Oh My Precious Life" et sa géniale montée en puissance jusqu'à son noyau radiophonique, "Golden Days" et ce chant qui vous rappellera quelqu'un d'assez célèbre, la jolie quasi instrumentale "River" et "Circumstanced", long rideau n'ennuyant jamais) côtoient ainsi la lourdeur mélodique accouplée à la joie vitaminée ("Hold Back Tomorrow", parfait botté d'envoi avec cette balance riff incendiaire/refrain extincteur, "Desiderio Omnibus" et son début véloce menant à un apex des plus énergiques, l'éléphantesque "Telltale Eyes" et son drôle de refrain).

En somme, de l'ingéniosité en grosses barres, un superbe chapelet de refrains à nouer à vos tympans et un voyage sans frontières sur les ailes des synthés et des soli.

Le plus important sera pour vous de retenir que "Anubis Gate" rend accroc. On a envie d'y replonger aussitôt que le manège s'immobilise tellement ses ingrédients sont savamment implantés et dosés. Et merde, le départ de Jacob Hansen n'a en rien influencé négativement le groupe, ce qui est une double victoire pour les quatre doigts de cette solide main !

ANUBIS GATE est une entité de génie, qu'on se le dise.

Note : 4,5/5.

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


CORMORANT
Diaspora (2017)
Noire progression




HAKEN
Aquarius (2010)
L'eau, sous sa forme la plus lyrique et complexe


Marquez et partagez





Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Jesper M. Jensen (guitare, synthé)
- Henrik Fevre (chant, basse)
- Kim Oleson (synthé, guitare)
- Morten Sorensen (batterie)


1. Hold Back Tomorrow
2. The Re-formation Show
3. Facing Dawn
4. World In A Dome
5. Desiderio Omnibus
6. Oh My Precious Life
7. Golden Days
8. Telltale Eyes
9. River
10. Circumstanced



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod