Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Page Facebook Du Groupe (91)

HEAVY DUTY - What We've Been Through (2010)
Par ERWIN le 27 Décembre 2010          Consultée 3025 fois
Quand on me parle de Metal frenchy, je dois avouer, à mon grand embarras, ne pouvoir porter qu’une attention flageolante dispersée aux quatre vents, la faute à une vie entière passée à supporter les couleurs gauloises -en vain- en la matière. Ah, l’histoire est pourtant belle et jalonnée de hauts faits ! Mais tous ensemble, jetons un bref regard derrière nous et constatons le néant dans lequel se trouve aujourd’hui englué le métal français. C’est dur mais voilà la triste réalité.

Du coup, qu’elle n’est pas ma surprise en découvrant au hasard de mes pérégrinations nocturnes un groupe bien de chez moi, des compatriotes sudistes de superbe allure ma foi.
Superbement produite par Luc Derhi, mythique musicos toulonnais, ce premier skeud intitulé "What We’ve Been Through" pourrait bien être le renouveau du Métal lourd à la française. Auréolé d’un chaud soleil méditerranéen, ce skeud à l’angoissante pochette pose les premiers jalons de la reconnaissance.
Fondé il y a deux ans par deux gamins quadras varois passionnés jusqu’aux boutistes, HEAVY DUTY nous joue à la fois la carte de la palme technique, chose oubliée de nos jours -et ça fait plaisir de voir des musicos évoluer à un tel niveau- ainsi que la carte d’une modernité digne de leur énergie d’adolescents - on sent les influences lorgnant parfois vers AVENGED SEVENFOLD, puis soudain vers ALICE IN CHAINS-. Mais laissons donc parler la musique :

Commençons par "Bloody Mary", une composition en vrai acier inoxydable. C’est tout bonnement excellent. La chanteuse Michaelle envoie la sauce avec maestria, reste mélodique tout en ne se départissant pas d’une belle agressivité, attention, je ne vous parle pas d'une de ces pseudos chanteuses de Métal Sympho "à la mord moi le nœud", non, non, nous sommes là confrontés à une vraie métalleuse qui a appris ses gammes en écoutant les grands classiques - il n'y a qu'à la voir rendre hommage avec talent à Ronnie en concert pour en être convaincus- . Notons sur les deux premières compositions "Protective Son" et "Bloody Mary" des superbes refrains très addictifs, vous verrez, vous vous surprendrez à les chantonner négligemment dans votre douche le matin suivant la première écoute, prélude à une journée des plus dynamiques. Dynamique… Car tel est le maître mot. Vous n’aurez pas un instant de répit sur cette galette au look inquiétant, mouais, ce rond de lumière au fond d’un tunnel torve n’incite pas à la franche rigolade. Et effectivement, la musique est sombre, parfois déchirante, comme sur les brusques attaques d'Alain et sa guitare cinglante sur "Bloody Mary" ou les breaks angoissants de Chris -Ex Sweet Lips- à la batterie qui vous replongeront dans les délices de l’époque "Mandylion" de THE GATHERING, yep, il y a pire comme référence.
"Getting drunk" et sa superbe rythmique mettent en scène un titre que vos esgourdes auront bien du mal à faire entrer dans des cases tant les influences y sont éparses et variées. Pour votre plus grand plaisir puisque il s’agit d’une très belle réussite. Les interventions scintillantes d'Alain n’y sont pas pour rien d’ailleurs.

Et puis comment l’éviter, en tant que vieux métalleux devant l’éternel, quel pied d’entendre une telle guitare, et à un tel niveau ! C’est bien simple, voilà qui me rabiboche avec le Métal lourd, car nos sombres années 2000/2010 ont vu l’extinction de ces créatures préhistoriques que sont les guitar heroes… Quelle tristesse pour notre jeunesse, qui ne connaîtra jamais cette époque où les gratteux se battaient en duel, dans des joutes où le plaisir était absolu. C’est l’avantage d’être confronté à des gars qui ne sortent pas de l’adolescence. On sent toute l’expérience suintant de ces doigts magiques. Comparable par instants à un Zakk Wylde sous amphét' pour son attaque surpuissante, puis l’instant d’après à un Steve Vai pour la technique, Alain est tout simplement extraordinaire. Du coup, on a son content de descentes supersoniques de manche tout en n’occultant pas un feeling dégoulinant de saveur. C’est fort, c’est très fort : écoutez ce solo phénoménal sur "Meaningless". J’avoue que j’étais déjà fan du bonhomme depuis l’époque de RESPECT avec "Despair" en 95... Ah, je vous parle d’un temps les gars ! Non j’étais même pas jeune, je l’étais juste un peu plus. Tout comme l’étaient nos camarades de HEAVY DUTY… Diantre, de toutes les manières, quand on vous balance un patronyme en droite ligne issu des "metalgods", on ne peut que s’incliner avec déférence, y a pas de hasard… Tiens, tiens… D’ailleurs cela me rappelle une émission de radio de quand j’étais vraiment djeuns -ouais, ouais ça m’est arrivé aussi- qui s’appelait "Hot Rockin", animée par un certain Chris, dans les environs de la rade !

Mais continuons plutôt : la pachydermique "Aftertaste" me motive au moins autant que la mignonne blondinette derrière le micro, quant à "Ashamed", je la trouve époumonante.
Soulignons une section rythmique de très grande qualité, qui oscille de manière permanente entre une tradition classique et des velléités modernes que nombreux voudraient dominer à ce point. La frappe sèche de Chris renforce la puissance ainsi rendue avec bonheur.
Des rythmiques en béton typée Thrashy jouxtent des ambiances très fusionnesques, avec des réminiscences évidentes de FAITH NO MORE sur le remarquable travail des chœurs comme sur "Delivery". Et un travail toujours aussi exceptionnel sur cette damnée guitare.

Tout ça pour dire qu’il serait bien dommage de passer à coté d’un tel skeud, les enfants! Il y a trop peu de groupes de ce niveau dans l’hexagone pour les laisser passer ainsi. Soyons gaulois ! Soutenons nos couleurs ! Direction le MySpace de HEAVY DUTY, vous savez ce qu’il vous reste à faire.




Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
  N/A



- Michaelle : Chant
- Alain Journel : Guitares
- Chris Caprin : Batterie
- Vincent: Basse


1. Protective Son
2. Bloody Mary
3. Fake
4. Ashamed
5. Aftertaste
6. Symbiosis
7. Get Drunk
8. Sowing The Seeds
9. Delivery
10. Meaningles



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod