Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/DEATH PROG  |  E.P

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Site Officiel Du Groupe (277)
 Myspace Officiel Du Groupe (487)

ABDUCTION - Heights' Shivers (2010)
Par MEFISTO le 8 Décembre 2010          Consultée 3396 fois

Vous le savez, j'aime encourager les jeunes groupes et parler de leurs premiers albums, alors que ça n'intéresse pas toujours la plèbe, surtout quand la galette cuite est un E.P. Les gens sont ainsi : on ne veut pas nécessairement connaître les embûches ou les efforts qu'ont dû abattre les mousses avant de devenir tuxedo. C'est mon privilège de laisser cette ingratitude toute naturelle chez l'humain et de vous parler de ce premier disque des Français d'ABDUCTION. Du Black/Death avec une touche progressive qui ne sera pas sans rappeler OPETH (la touche, pas le style), la production hollywoodienne en moins.

ABDUCTION possède un son assez original. Alors que la plupart des groupes de Death/Black sont plutôt directs et défoncent tout ce qui bouge avec des guitares rasoir et des rythmiques de fou, on ressent une grande poésie dans les compos des Français. À côté du rasoir, la ouate n'est pas loin pour éponger les ruissellements ensanglantés coulant des doigts des deux fondateurs du groupe, Guillaume Roquette et Guillaume Fleury. Les trappes sont aussi nombreuses dans cette prison de l'âme, afin de laisser entrer le vent froid d'automne et balayer la gangrène qu'adorent trop de formations trop offensives. Regardez cet artwork, peint et dessiné à la main, sans prétention, comme une vieille toile austère aux émotions authentiques ; la musique d'ABDUCTION est quasiment un copié-collé.

ABDUCTION, c'est l'automne, point. C'est un Black qui claque, s'essouffle et s'aère pour reprendre des forces afin de mieux frapper (bravo à cette reprise du riff principal à la fin de "Heights' Shivers", un petit coup de génie après une longue déviation), c'est une promenade sous les feuilles virevoltantes qui s'en vont mourir dans un étang sous un pâle soleil d'espoir ("Banquet For Another Dead World"). Un Metal extrême qui marie bien la violence de la détresse et le lyrisme de la mélodie bien placée, sous trémolo ou non ("Spacewalk"), entourée de bulles d'air acoustiques et d'éboulements de couilles bétonnées. Des contrastes tels des saisons qui permutent et des astres qui s'alignent pour une plus aveuglante brillance.

Oui, c'est cet éventail que ces compos évoquent, mais pas toujours le chant, trop gras pour une musique aussi « douce ». Le clash est fort. Mais n'allez pas croire qu'ABDUCTION soit mou de la rotule ou que Guillaume Roquette rate la cible, il est simplement un peu décalé. Mais bon, il n'est pas le premier, certains gueuleurs célèbres ont justement été portés aux nues grâce à leur organe surdimensionné. Petit détail positif concernant cette voix des ombres, sinon qu'elle arrache la tapisserie : ses chuchotements passagers viennent agir comme de la pommade sur des plaies à vif, autre preuve qu'ABDUCTION aime jouer sur les nuances et les diapositives antinomiques.

Et pour finir ce très fouillé premier contact avec la sphère métallique, une intime pièce au clavier du guitariste Guillaume Fleury, dont le jeu est très organique : on entend les touches enfoncer, ses respirations musicales sont tout ce qu'il y a de plus brut. Une dernière touche bucolique à l'ensemble. J'imagine que ça fait partie du party des contradictions…

Un groupe prometteur, qui, avec sa touche progressive et ses longues compos alambiquées, pourrait participer à un nouveau courant bienfaiteur pour ce genre parfois à la bourre qu'est le Black/Death. Un album mieux produit (notamment pour faire mieux ressortir ces guitares très roots) dans la prochaine année sera peut-être au programme, gardons la cervoise bien tiède.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


SHINING
X – Varg Utan Flock (2018)
Toujours vivant !




VREDEHAMMER
Violator (2016)
Cyclone violeur qui illumine le putain de ciel !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Morgan Velly (batterie)
- Mathieu Taverne (basse)
- Guillaume Fleury (guitare, claviers)
- Guillaume Roquette (chant, guitare)


1. Height's Shivers
2. Banquet For Another Dead World
3. Spacewalk
4. Modern Times



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod