Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FATHER BEFOULED - Morbid Destitution Of Covenant (2010)
Par MEFISTO le 4 Novembre 2010          Consultée 1207 fois

Le Death gras et pestilentiel n'est pas le style le plus apprécié et pour cause. Souvent jugé trop redondant, sombre, à la limite ennuyeux, surtout quand il s'accoquine avec le Doom. Il est alors lent, comme un escargot pris dans la vase, de la merde dans la bouche l'empêchant d'agoniser avec clarté. Et non, je ne parle pas nécessairement de Slam Death véloce, mouvement marginal et déjà culte, plutôt de Death bien simple, à la CANNIBAL, mais plus malsain et underground encore, son groove s'infiltrant tranquillement pour corrompre le fan aguerri amateur de défonce.

Les Américains de FATHER BEFOULED sont de cette race de puants adorant prendre leur temps, question de bien rentrer la lame dans le cadavre décomposé. Ils utilisent le Doom pour s'approcher de leur proie, sans trop faire de bruit, avec leur visage de molosse unicellulaire, et sautent dessus comme des débiles en lui arrachant la peau sans ordre précis. Le monstre ralentit alors de nouveau son rythme cardiaque pour se repaître et repart, laissant la dépouille bêtement pourrir dans son sang et ses organes non consommés. Car FATHER BEFOULED n'est pas du tout un gourmet, il se délecte des parties tendres de l'anatomie en laissant tomber les petits trésors à chiquer qu'elle recèle.

La créature flasque qu'est "Morbid Destitution Of Covenant" peut être approchée sans grande précaution, car si elle attaque avec facilité, ses défenses sont faibles. Un faible apport en inspiration aura contribué à abaisser son système immunitaire, de sorte que des agressions telles que "Testament Of Unholy Essence" sont trop peu nombreuses pour l'empêcher d'attraper toutes les saloperies. Elle est essoufflée sans grand effort, les quelques sprints sur la corde raide qu'elle pique la forcent à se reposer l'instant d'après, de sorte que son intérêt cyclique n'est pas extraordinaire. Et avouons-le, elle aurait eu avantage à varier ses techniques d'assaut, car à part quelques bonnes griffures ici et là, FATHER BEFOULED s'auto-digère et se recrache en une bouillie informe presque instantanément.

Sauf que… Il serait niaiseux de chier sur ce disque, car il est quand même bon dans sa simplicité, bon malgré ses longueurs (pour un disque de 38 minutes, faut le faire). Le plus marquant sont ces riffs boueux et somme toute mélodiques qui rendent l'album défoulatoire ("Sacreligeous Defilement Of Deranged Salvation", "Idol Defamation" ou "Christless Mass"). Et c'est là une des qualités premières de "Morbid Destitution Of Covenant" et du Death en général, quand il ne suffoque pas allongé face la première dans une flaque de bile. FATHER BEFOULED groove juste assez pour être acceptable, de sorte que le chant inaudible et inutile ne nous gave pas trop. Mieux, il est si monocorde et sourd qu'il se marie agréablement aux inquiétantes suppliques des guitares et de la basse immonde de J. Kohn (beau nom, n'est-ce pas ?). Le climat est parfois torride dans l'antre de la bête, on oublie presqu'on n'est pas en présence d'un Prix Nobel…

Enfin, si vous faire donner des coups dans les flancs ou vous faire baver dessus sont des passe-temps, foncez à bras raccourcis. Moi, je suis mitigé. J'adore le Death de toutes sortes, mais je trouve que ce type de Death lorgnant trop vers le Doom sans s'afficher tel quel est un peu lassant. Rien de bien inoubliable. Mais rien d'inécoutable non plus.

Note : 2,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


TREPALIUM
Xiii (2009)
Les clowns français sont tristes... et fâchés !




WITHERSCAPE
The Inheritance (2013)
Swanö devient agent immobilier progressif


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Ghoat (chant, guitare)
- Ghoul (guitare)
- J. Kohn (basse)
- Wayne 'elektrokutioner' Sarantopoulus (batterie)


1. Inno Sepulchrum
2. Sacreligeous Defilement Of Deranged Salvation
3. Idol Defamation
4. As Reverence Descends
5. Paradise Of Desecrated Nothingness
6. Sulfurous Majesty Above Man
7. Testament Of Unholy Essence
8. Vomiting Impurity
9. His Divine Pestilence
10. Christless Mass
11. Now Desecrated



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod