Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Van Halen
1979 Van Halen 2
1980 Women And Children Fi...
1982 Diver Down
1984 1984
1986 5150
2012 Tattoo
  A Different Kind Of T...
 

- Style : Tora Tora, Bulletboys, Roxy Blue, Trixter, The Darkness
- Membre : Sammy Hagar , Extreme
- Style + Membre : David Lee Roth

VAN HALEN - Live: Right Here, Right Now. (1993)
Par DAVID le 11 Octobre 2010          Consultée 3567 fois

Le premier live pour VAN HALEN après une carrière déjà bien remplie, "Right Here, Right Now" restera d'ailleurs le seul live officiel du groupe... enfin, disons l'unique live audio car il ne faut pas oublier la vidéo intitulée "Live Without A Net" issue de la tournée 5150, la première avec Sammy Hagar (mais jamais éditée sur support audio : vinyle ou CD). 1993, c'est l'heure des Compact Disc, donc ce double-live est rempli à rabord, avec plus de 2 heures et 20 minutes de musique au total ! La pochette représente une critique de la société américaine, avec une statut du Christ dressée face à une maison. Une autre maison est en train d'être détruite, avec au verso de la pochette une pancarte « Buy now, pay later » installée dans le désert. Un avant-goût de la crise immobilière que rencontrent les USA depuis 2008 en somme...

Après trois albums avec Sammy Hagar, VAN HALEN est devenu une institution, au moins sur le marché américain sur lequel le groupe concentre tous ses efforts, au détriment de l'Europe. Sur albums, VAN HALEN avait déjà commencé à se calmer sur les synthés, d'abord avec "OU812", plus rock et ayant mieux vieilli que "5150", et ensuite avec l'excellent "For Unlawful Carnal Knowledge", véritable "retour aux sources", remettant enfin la guitare au premier plan. "Right Here, Right Now" met logiquement en avant ces 3 albums, reléguant ainsi la période David Lee Roth au dernier plan (4 titres seulement sur 24 : "Ain't Talkin' 'Bout Love", "Panama", "You Really Got Me" et "Jump"). Si on ajoute à cela 2 titres de la carrière solo de Sammy Hagar ("One Way To Rock" et "Give To Live") qui n'ont rien à faire là, le surnom de Van Hagar donné à ce line-up était largement justifié, preuve s'il en est du succès de VAN HALEN depuis que Sammy Hagar est dans le groupe. On imagine mal par exemple David Lee Roth imposer à VAN HALEN des titres de sa carrière solo.

Hormis "The Dream Is Over", "For Unlawful Carnal Knowledge" est joué dans son intégralité ; c'est ce qui s'appelle défendre son nouvel album ! Enfin, il faut tenir compte aussi du fait que "Pleasure Dome" ne soit pas joué en entier, le groupe le reprend juste dans une courte version instrumentale, avant de laisser la place au solo de batterie d'Alex Van Halen. Et quel solo !!! Un style unique, inimitable, un son reconnaissable entre mille, Alex Van Halen vient rappeler quel grand batteur il est, à mille lieux des bûcherons du Hard Rock des années 80. Sinon, il n'y a pas de grosses différences entre les versions studio de FUCK et ces versions live, l'album était déjà assez énergique. Cela sous-entendrait que ce live a été retouché... en tout cas, une chose est sûre : le son est énorme et bien propre. Tout au plus, on peut ressentir à quelques reprises que Sammy Hagar galère pour chanter (et crier) les mêmes notes que sur album... c'est flagrant sur la fin de "In 'n' Out" ou sur le refrain de "Runaround". Michael Anthony vient régulièrement à la rescousse le seconder avec ses "backing vocals". Même chose pour "You Really Got Me", Sammy Hagar rame et en fait plus qu'il n'en faut quand il commence à chanter le 2ème couplet d'une manière suraiguë !

Si "5150" était inécoutable à cause de sa production "80's", les versions live ont une tout autre gueule, plus pêchues, guitare davantage présente et claviers à leur place ("Dreams", "Love Walks In"). Enfin, pour les titres avec claviers, rien ne vaut le magnifique "Right Now" de toute façon. Pour les hits de "5150" et "OU812" ("Why Can't This Be Love", "Finish What Ya Started", superbe version de "When It's Love") et le big rock efficace de cette époque ("Best Of Both Worlds", "Cabo Wabo"), c'est la même chose, ils ressortent grandis et renforcés par le traitement live. Pas besoin d'être musicien pour apprécier ce live, Eddie Van Halen joue de manière plus sobre qu'à l'époque David Lee Roth où là, il en faisait parfois des tonnes. De toute façon, chaque musicien a le droit à son solo pour se lâcher et Eddie en profite pour compiler tous ses instrumentaux phares ("316", une partie de "Spanish Fly" repris à la guitare électrique, "Cathedral" et bien sûr "Eruption"). Une très bonne reprise des WHO pour finir ("Won't Get Fooled Again") et même si on peut regretter qu'il n'y ait pas plus de titres de la période David Lee Roth, ce live est suffisamment rempli de hits pour satisfaire toutes les attentes ; cet enchaînement ininterrompu de hits est d'ailleurs impressionnant et tout cela sur seulement 3 albums (avec Sammy Hagar) !

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


NAZARETH
The Fool Circle (1980)
Hard rock




STATUS QUO
Quo (1974)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Eddie Van Halen (guitare, claviers, chant)
- Alex Van Halen (batterie)
- Sammy Hagar (chant, guitare)
- Michael Anthony (basse, chant)


- Cd 1
1. Poundcake
2. Judgement Day
3. When It's Love
4. Spanked
5. Ain't Talkin' 'bout Love
6. In 'n' Out
7. Dreams
8. Man On A Mission
9. Ultra Bass
10. Pleasure Dome/drum Solo
11. Panama
12. Love Walks In
13. Runaround

- Cd 2
1. Right Now
2. One Way To Rock
3. Why Can't This Be Love ?
4. Give To Live
5. Finish What Ya Started
6. Best Of Both Worlds
7. 316
8. You Really Got Me/cabo Wabo
9. Won't Get Fooled Again
10. Jump
11. Top Of The World



             



1999 - 2016 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod