Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Anthony, Vengeance, Bodine, Ambeon, Stream Of Passion, Arjen Anthony Lucassen
- Style + Membre : Ayreon
 

 Site Officiel (15)

Arjen Anthony Lucassen's STAR ONE - Space Metal (2002)
Par JEFF KANJI le 30 Juillet 2014          Consultée 1111 fois
Arjen Lucassen, qui a bien failli devoir mettre un terme à sa carrière sept ans plus tôt, s’est miraculeusement révélé avec l’histoire d’Ayreon, qui devait pérenniser le projet qui porte maintenant le nom du barde non-voyant de "The Final Experiment". Après un "Actual Fantasy" en contrepied, la popularité du géant hollandais grimpe en flèche avec "Into The Electric Castle", à la même vitesse que son attirance pour le Metal plus velu, qu’il mêle petit à petit à son Rock Progressif, accouchant d’un diptyque qui sépare bien les deux aspects, "Universal Migrator", qui voit Arjen Lucassen goûter aux plaisirs du sous-accordage et aux riffs Heavy.

Né de son envie de faire une musique Heavy mais moins verrouillée par les concepts complexes qu’il affectionne avec AYREON, STAR ONE est mis sur orbite dans cet enthousiasme qui suit "Flight Of The Migrator". Arjen Lucassen fait appel à quelques chouchous : Russell Allen, révélé à lui par le monumental "Dawn Of A Million Souls" qui préfigurait "Space Metal" par bien des points, le chevalier de "Into The Electric Castle" à savoir l’épatant Damian Wilson, casting complété par Floor Jansen et Dan Swanö.

Mais vu qu’il ne peut s’en empêcher, Arjen trouve une thématique pour son album : chacun des titres illustrera un classique de la SF qui a marqué son géniteur, véritable nerd dans la vraie vie. À travers les paroles, on saisit finalement bien les films et séries auxquels il est fait référence.

Dans l’ordre :
« Doctor Who »
« Outland »
« Star Trek IV – Retour Sur Terre »
« Star Wars V – L’Empire Contre-attaque »
« Stargate »
« Dune »
« Alien : Le Huitième Passager »
« Blake’s 7 »
Et bien entendu « 2001, L’Odyssée De L’Espace » (avec l’énigmatique monolithe peint par Mattias Norén trônant dans le livret).
« Dark Star » et « Enemy » en ce qui concerne les bonus.

Musicalement on retrouve ce mélange de vintage et de modernité qui fait tout le charme de la musique d’Arjen Lucassen : des mélodies souvent teintées seventies mais servies avec toute la verve des vocalistes et un gros son. C’est assez flagrant sur les parties vocales de "Set Your Controls" ou encore "Starchild", le mastodonte de cet opus avec ses neuf minutes envoûtantes. Dan Swanö est la grosse révélation de cet opus, sa voix claire, profonde servant à merveille les protagonistes énigmatiques de nos aventures SF, narrateur pour "The Eye Of Ra", terrifiant HAL 9000 sur "Starchild", il saupoudre même "The Eye Of Ra" de sa caverneuse voix death, ce dont Arjen raffole à petites doses - il récidivera sur ses productions ultérieures (avec Jonas Renske ou encore Mikael Åkerfeldt).

Ce premier opus de STAR ONE (on ne le savait pas, mais le projet allait se pérenniser et même partir en tournée) est une déferlante de performances vocales virevoltantes tout au long de ses dix titres, d’une qualité incroyable, et d’une tenue sur les 55 minutes de l’album qui tient du génie, car outre son niveau vocal vertigineux, "Space Metal" est d’une grande richesse musicale résidant dans le ton adapté à la thématique qui prévaut sur chacun d’eux, j’en veux pour preuve ce choix d’harmonies ensoleillées sur le désertique "Sandrider" ou encore ces synthés cosmiques sur "The Eye Of Ra", sans doute le joyau, trônant à mi-galette.

Si Arjen est hautement prolifique en ce début de siècle, il est d’autant plus génial qu’il maintient un niveau d’écriture exceptionnel, conjugué à une plus grande accessibilité d’écoute sur "Space Metal", faisant de STAR ONE, la création la plus pertinente concoctée par Arjen en marge d’AYREON : clairement un album idéal pour se familiariser à la musique d'Arjen et au Metal Prog, là où aucune place n’est laissée au bavardage instrumental gratuit, mais qui du coup rend un peu exigeant pour la suite de ses découvertes.

L’un des cinq meilleurs disques de l’ensemble de la carrière d’Arjen Lucassen, aux côtés de "Into The Electric Castle", "0101101" et "The Theory Of Everything".

5/5

PS : l'édition limitée propose un superbe medley de neuf titres d'HAWKWIND interprétés par Dave Brock en personne et de "Space Oddity" par Arjen. Avis aux amateurs !




Marquez et partagez



Par METAL




 
   JEFF KANJI

 
   FREDF

 
   (2 chroniques)



- Arjen Anthony Lucassen (guitare, basse, claviers)
- Ed Warby (batterie)
- Russell Allen (chant)
- Damian Wilson (chant)
- Dan Swano (chant)
- Floor Jansen (chant)
- Jens Johansson (clavier)
- Erik Norlander (clavier)
- Gary Wehrkamp (guitare)
- Robert Soeterboek (chœurs)


1. Lift Off
2. Set Your Controls
3. High Moon
4. Songs Of The Ocean
5. Masters Of Darkness
6. The Eye Of Ra
7. Sandrider
8. Perfect Survivor
9. Intergalactic Space Crusaders
10. Starchild



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod