Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  DEMO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2002 Blackout

BLACKOUT - Blackout (2002)
Par RENAUD STRATO le 1er Décembre 2002          Consultée 3935 fois

Formé dès 1996, BLACKOUT, groupe originaire de la région sud/est, réalise sa première démo après avoir remporté un tremplin local. Malgré un son plus que moyen, on devine déjà un potentiel certain. Après l'arrivée d'un nouveau bassiste qui marque une nouvelle ère pour le groupe, BLACKOUT décide d'aller plus loin et surtout espére faire avancer les choses en enregistrant de maniére auto-produite un maxi-CD. Hormis le fait que la pochette et l'artwork soient soignés(grâce au travail de Denis Bellone), ce maxi-CD est mixé par Mamad et Thierry Braets (AGRESSOR, BLOODTHORN, LOFOFORA, DEVILIUM, IMPERIAL SODOMY) au Studio Praxis. Ainsi contrairement à la premiére démo, les trois nouvelles compos à savoir "Keys of time"(6'45),"Hidden borders"(5'16),"Wasted life"(5'06) et la version réarangée de "Bewitched" qui est devenue pour l'occasion "I used to live"(6'23) (avec des lyrics changés), s'apprécient à leur juste valeur.

Et pour cause "Keys of time" calme l'auditeur d'entrée de jeu avec une rythmique implaccable (qui le sera de bout en bout des 4 chansons si l'on ne tient évidemment pas compte des courts interludes au piano ou synthé).Le chant qui y déboule de nulle part s'est amélioré depuis les débuts du groupe pour atteindre une maturité impressionante qui se rapproche avec ses traits
d'agressivité et de rapidité, pour exemples,d'un Anders Friden (IN FLAMES) ou d'un Speed (SOILWORK), tout en conservant cependant un certain charisme indispensable à toute identité d'un groupe se référant à la voix de son chanteur.Ce dernier laisse sa place au guitariste, indiscutablement doué par son jeu, qui pose sa voix claire sur des refrains ou couplets plus mélodiques.
Car les chansons de BLACKOUT sont composées de breaks subtils entre un death/trash carré et des mélodies purement heavy, de surcroit lyriques.Et c'est là toute l'originalité du groupe qui fait toute la différence avec une majeure partie des combos récents ayant du talent mais n'arrivant plus à s'extirper de la conventionalité.Alternant entre ces deux styles sans tomber à aucun moment dans l'indigestion, tous les breaks se suivent et ne forment aucune lassitude à leur écoute.Orchestrés de grande maniére, ils permettent ainsi d'offrir des compos compactes et fluides à tel point que le talent certain de chacun des musiciens est presque oublié, tellement les chansons paraissent d'une limpidité auditive parfaite.

Car même si les musiciens débordent de qualité, ils ne se laissent à aucun moment aller à des démonstrations techniques inutiles qui viendraient alourdir l'ossature des chansons.Cela reste contenu pour donner plus de fraîcheur en laissant deviner une forte cohésion entre les musiciens.Ce qui me permet de résumer en affirmant que BLACKOUT joue du death/trash progressif couplé à un power-heavy mélodique.Seules des écoutes de cette galette de 23 minutes vous permettront d'apprécier un combo bourré d'énergie créative et talentueuse dont l'originalité leur permet de se démarquer d'une scéne qui se renouvelle que trop rarement. Et c'est certainement là un atout non négligeable si ce n'est crucial.

Note 4.25/5

A lire aussi en THRASH METAL par RENAUD STRATO :


NEVERMORE
This Godless Endeavor (2005)
La grande sortie estivale : voire celle de l'année?

(+ 2 kros-express)



MACHINE HEAD
The Blackening (2007)
Pour les fans l'attente est enfin récompensée

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   RENAUD STRATO

 
  N/A



- Fred Magnante (chant)
- Julien Wack (guitare, basse)
- Laurent Salvia (basse)
- Seb Camhi (batterie)


1. Fake Future
2. Nightmare
3. Bewitched
4. Blind Faith



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod