Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO BLACK DEJANTE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Arcturus, Mayhem, Dimmu Borgir, God Seed
- Style + Membre : Cradle Of Filth

The KOVENANT - Animatronic (1999)
Par DAMONIL le 1er Décembre 2002          Consultée 5729 fois

Nagash (ici, Lex Icon), ancien bassiste de DIMMU BORGIR, a quitté le groupe après le cultissime Enthrone Darkness Triumphant pour fonder son propre groupe : Covenant, avec entre autres la participation du batteur de MAYHEM, Hellhammer (ici, Psy Coma). Leur deuxième album, Nexus Polaris, était un album de Black symphonique, et avait connu un accueil enthousiaste (il avait même obtenu une victoire de la musique en Finlande !!). Changement de direction pour ce deuxième opus. Tout d’abord, le groupe du modifier son nom, après avoir perdu un procès contre un groupe de techno s’appelant aussi Covenant, et devint THE KOVENANT. Au niveau du line-up, seulement trois artistes contre cinq sur le précédent. Enfin, au niveau du style, on est passé à du Black électronique déjanté.
Le concept de l’album est lyriquement basé sur la création d’un monde à part entière. Je ne me suis pas trop attardé sur les textes, mais ils sont paraît-il très intéressants. Quant à la musique, là je veux bien croire aussi que THE KOVENANT est créatif ! Un metal assez accessible, avec des riffs simples (le début de « New World Order ») mais purement jouissifs, accompagné d’un chanteur complètement allumé et de percussions atomiques (sans pour autant atteindre le rythme effréné trop commun à ce style). Mais surtout, ce qui fait l’originalité de cet album, c’est la multitude de trouvailles électroniques qui fourmillent dans tous les titres. Chaque morceau a été travaillé à l’extrême et chaque écoute apporte son lot de découverte. Cerise sur le gâteau, une voix féminine divine sur certaines chansons, soit en complémentarité avec le chanteur, soit en ambiance de fond. Notons qu’une reprise très réussie de « Spaceman » de Babylon Zoo est présente. Enfin, au niveau packaging, c’est très réussi.
Je ne saurais que trop vous conseiller l’écoute de cet Animatronic, album au mille surprises et très très riche. Encore faut-il ne pas trop craindre l’électro ou encore les voix non claires…

A lire aussi en ELECTRO :


PAIN
Dancing With The Dead (2005)
Nouvelle pépite de metal electro riche et puissant




RAMMSTEIN
Ich Will (2001)
Electro indus metal


Marquez et partagez




 
   DAMONIL

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Lex Icon (chant, basse)
- Psy Coma (guitare, synthé, programmation)
- Von Blomberg (batterie)
- Eileen Küpper (chant)


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod