Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ORIENTAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Zindan, Tiamat, Paradise Lost, Myrath, Mezarkabul, Melechesh
- Membre : Eternal Gray, Mid Autumn Nights, Yossi Sassi , Orphaned Land / Amaseffer
 

 Site Officiel (378)
 Myspace (298)
 Chaîne Youtube (330)

ORPHANED LAND - The Never Ending Way Of Orwarrior (2010)
Par MEFISTO le 29 Mars 2010          Consultée 8279 fois

Oh là là que les avis sont partagés cette fois… Le quatrième album, ou le cinquième, est souvent le carrefour, le point de non-retour, le moment de la consécration pour un groupe, vous le savez. Ça passe ou ça casse. Et si on regarde les avis partagés sur "The Never Ending Way Of ORWarriOR" jusqu'à maintenant, il faut se rendre à l'évidence : la grosse production et le son plus carré ne plaisent pas à tout le monde. Certains suivent, d'autres pas. Certains trouvent ça fadasse et préprogrammé, d'autres osent encore se faire secouer les cages à miel. C'est toujours ainsi en musique. Toujours.

Les chouchous israéliens d'ORPHANED LAND, oui ceux que vous aimez de tout votre cœur ou que vous haïssez intensément, passent à la barre en ce début d'année 2010 avec cet album divisé en trois actes : "An ORphan's Life", "The WarriOR Awakens" et "Barakah - Enlightening The Cimmerian". Allons-y ainsi avec l'analyse de ce long et tortueux album de 78 minutes, pour bien vous orienter à travers ces rythmes chauds et ces tempêtes de sable.

Mais avant, laissez-moi le soin de citer mon imminent et généreux confrère Fightfirewithfire, qui a lui-même interrogé le guitariste de la formation sur le concept de cet autre conte. « Il relate l’histoire d’un combattant de lumière (OR signifie lumière en hébreux). Le récit s’articule autour de la vie de ce guerrier, avec trois parties consistant en trois phases majeures de son existence. La première concerne le guerrier en tant que personne, la seconde s’attache à celui-ci en tant que guerrier en devenir de lumière avec le désir de combattre pour le Bien, et la troisième traite de l’apport par ce guerrier de la parole de lumière au peuple, celle-ci exposant la guerre entre la lumière et l’obscurité.»

"An ORphan's Life" – Le guerrier en préparation qui jette un regard dégoûté sur ce qui l'entoure

Déjà, l'habitué du groupe remarquera la quasi absence des growls, à part sur le très progressif et tribal "From Broken Vessel" et les deux parties de "Path", où le voile Death danse faiblement au vent. La scène est ici envahie par le joyeux ("Sapari") et le traditionnel ("Olat Ha'tamid"), certes, mais la puissance des grattes Heavy/Death prévaut. Les odes planantes, épiques, spécialité du groupe depuis ses premières narrations guerrières, sont déjà nombreuses. L'émotion prend à la gorge, on ressent le désespoir de l'Homme, le combat qui fait rage dans ses tripes, on entend l'appel qui retentit déjà dans son cœur de futur guerrier.

Faveur à : "Bereft In The Abyss" et son clavier prog' 70's (joué par Steven Wilson de PORCUPINE TREE) et sa guitare acoustique merveilleuse, sans oublier ce doux refrain. "The Path Part 1" et son intro OPETHienne bouleversante, ses cordes tournoyantes et le mix des voix de Kobi Farhi et Shlomit Levi, qui y vont de nombreux mariages vocaux comme sur le très beau "Mabool".

"The WarriOR Awakens" – Le guerrier prend forme

La flamme du guerrier est allumée. Mais elle vacille assez tranquillement je dois dire, elle bombe le torse et bouge les fesses comme une danseuse de baladi, mais là, oubliez presque définitivement les growls, cet « éveil du guerrier » est très introspectif, vaporeux, comme une prière. L'influence OPETHienne se repointe pour ces compos plus mollo. Exception à la règle : la longue et « testostéronée » "Disciples Of The Sacred Oath II".

Faveur à : "The Warrior", sans doute le meilleur titre de ce périple, avec cette finale à rallonge aux violons et à la guitare éthérée, un pur bijou, un joyau du Nil, une traversée du désert à dos d'oiseau vers le soleil couchant.

Barakah - Enlightening The Cimmerian – Le guerrier projette la lumière sur les siens

Les riffs s'alourdissent, le chant Death refait son apparition, c'est le moment de sortir l'épée du fourreau et de mener le peuple vers la lumière, l'illumination éternelle. Les instruments ethniques et les bonnes vieilles grattes lourdes et mélodieuses s'échangent le devant de la scène. Très grisant, ce tableau héroïque.

Faveur à : l'épilogue, tout simplement belle, liturgique, magnifique point de suspension s'évaporant comme de fins grains de sable après une courte mais rude campagne. « Say thy names with pride… », peut-on y entendre. Ah si, ORPHANED LAND, je le crie avec bonheur et grande fierté. Jamais un album du Moyen Orient ne m'aura touché autant, à part naturellement "Sudden Death Syndrom" de BILOCATE.

En court résumé, un disque en forme de vasque : des bords semi-tranchants et un milieu davantage plat, sans être ennuyeux. Une vasque où l'on va boire sans danger durant de longues années jusqu'à la prochaine œuvre du groupe, qui devrait être parfaite, cette fois, sans essoufflement.

Note : 4,5/5.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL :


LARS ERIC MATTSSON
Earthbound (2005)
Metal instrumental finlandais




M.Z.
Blood Is Life (2000)
Metal oriental


Marquez et partagez





Par MEFISTO



Par VOLTHORD




 
   MEFISTO

 
   VOLTHORD

 
   (2 chroniques)



- Kobi Farhi (chant, narration)
- Yossi Sassi Sa'aron – (guitare, saz, bouzouki, oud,)
- Chumbush, Piano, Chant)
- Matti Svatizky (guitare)
- Uri Zelcha (basse)
- Musiciens Studio
- Avi Diamond (batterie)
- Shlomit Levi (chant)
- Steven Wilson (synthé)
- Avi Agababa (percussions)
- Avner Gavriell (piano)
- Nizar Radwan (violon)
- Srur Saliba (violon)
- Alfred Hagar (flûte)
- Yonatan Danino (shofar)
- Shmuel Ruzbahan (santur)


1. Sapari
2. From Broken Vessels
3. Bereft In The Abyss
4. The Path Part 1 - Treading Through Darkness
5. The Path Part 2 - The Pilgrimage To Or Shalem
6. Olat Ha'tamid
7. The Warrior
8. His Leaf Shall Not Wither
9. Disciples Of The Sacred Oath Ii
10. New Jerusalem
11. Vayehi Or
12. M I ?
13. Barakah
14. Codeword: Uprising
15. In Thy Never Ending Way (epilogue)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod