Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Metallica, Anthrax, Terrifier
- Membre : Exhorder
 

 Myspace (679)

HEATHEN - The Evolution Of Chaos (2010)
Par FREDOUILLE le 1er Mars 2010          Consultée 9179 fois

Bon bah, depuis le temps qu’on en parlait… voici (enfin !) le VRAI retour tant attendu des vétérans de HEATHEN. Un groupe dont on avait presque oublié qu’il avait existé. Et pourtant… il fit partie de la mouvance de 1986/1987 voyant les groupes déferler sur la scène mondiale et incarnant le renouveau de la 1ère vague de Thrash US Made In Bay Area aux cotés des FORBIDDEN, DEATH ANGEL et consorts.

HEATHEN n’a en tout et pour tout sorti que 2 albums. "Breaking The Silence" en 1987 et le fameux mais très (trop ?) consistant "Victims Of Deception" en 1991. Promis pourtant et à juste titre à un bel avenir, HEATHEN splittera par la suite pour diverses raisons : décès, problèmes de line-up... la faute à pas de chance comme diraient certains.

Mais voilà, HEATHEN ne s'en est pas laissé compter et est cette fois bel et bien de retour en cette année 2010, avec un line-up remodelé certes, David White au chant et Lee Altus à la guitare n’étant que les seuls rescapés du line-up de 1991, mais ils sont là et bien là. Et avec cette fois un troisième VRAI opus, "Recovered", sorti en 2005, ne constituant pas un véritable album mais juste un petit amuse-gueule, puisqu’il comportait non seulement 4 titres démo (titres issus de "Victims Of Deception") mais aussi 4 reprises et du nouveau matériel avec l'unique "In Memory Of…".

Presque 5 années d'attente depuis, à se demander si vraiment un nouvel album d'HEATHEN verrait bel et bien le jour. Et bien nous voilà rassurés, on y est. L'attente fut longue, mais franchement ça valait le coup. Et comment.

Beaucoup ont vu récemment en "Ironbound" le dernier OVERKILL(*) un très bon album de Thrash, et c'est vrai qu'il est pas mal du tout même s'il y a quelques redites, mais je vous propose encore mieux avec HEATHEN et ce "The Evolution Of Chaos", la très belle autre surprise en matière de Thrash "vétéran" de ce début d'année.

Un album moins impressionnant qu'"Ironbound" au niveau de la production certes, celle-ci étant plus léchée, moins "brute" (pas de basse ronronnante à la D.d. Verni par exemple) mais un album qui, s'il ne révolutionne rien, eh oui on a toujours le droit aux sempiternelles ressemblances avec les METALLICA (flagrantes sur "No Stone Unturned"), ARTILLERY ("Dying Season"), MEGADETH ("Undone") voire même TESTAMENT ("Bloodkult"), démontre que Lee Altus n'a rien perdu de son sens de la composition.

HEATHEN reprend en effet là où le groupe nous avait laissés avec "Victims Of Deception". Des longues compositions, entre 6-7 minutes pour la plupart, plus de 11 minutes pour "No Stone Unturned", avec au menu un Thrash très puissant et efficace, agressif à souhait, mais toujours très mélodique et influencé par la NWOBHM, pour preuve "Arrows Of Agony" et ses rythmiques / soli Maideniens (du très bel ouvrage !) et bien plus dynamique que sur "Victims Of Deception" qui, et là je vais même un peu plus loin, comportait quelques lourdeurs et passages chiants.

Sur "The Evolution Of Chaos", rien de tout ceci, hormis peut-être le morceau "No Stone Unturned" un poil tarabiscoté celui-là et qui manque quelque peu de cohérence au final (on pourrait croire à trois morceaux différents !), certainement pour mieux nous surprendre là où on s'y attend le moins (et c'est jouissif d'ailleurs !), où encore la très jolie chanson hommage au soldat "A Hero's Welcome" véritable moment de répit pour l'auditeur dans cet assaut Thrash. Certains pourraient en effet la trouver un poil ennuyante (personnellement j'aime beaucoup) mais en live elle peut y trouver largement sa place (j'imagine bien d'ailleurs les ohohohohoh en concert !).

Pour le reste, on a le droit à une orgie Thrash du plus bel effet. Du riff, du riff et encore du riff, des rythmiques parfois à couper le souffle, des soli en veux-tu en voilà, des bons refrains et toujours ce côté ultra mélodique. On saluera d'ailleurs et bien évidemment le superbe travail effectué tout au long de l'album au niveau des grattes, que ce soit en rythmique ou en solo, on est plutôt bien servi de ce coté-là, ainsi que la performance vocale de David White qui démontre là qu'il est inutile de brailler ou de beugler pour être efficace. Son chant très typé Heavy Metal, agressif quand il le faut et pas aigü pour un sou, convient à merveille aux compositions du groupe.

Du tonitruant "Dying Season" et son intro aux accents orientaux et qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'intro de "Wherever I May Roam" de vous savez qui, aux tueries que sont "Fade Away" (pétard quelles rythmiques de folie sur ce titre !, ça sent d'ailleurs le EXODUS à plein nez !), "Control By Chaos", le fulgurant "Bloodkult" en passant par la power ballade (tout du moins au début et à la fin !) qu'est "Red Tears Of Disgrace", qui tourne rapidement au Heavy Metal couillu (à noter le superbe passage mélodique et les soli effectués aux alentours des 5 minutes), HEATHEN signe là avec "The Evolution Of Chaos" un retour des plus probants.

Plus posé et diversifié que le dernier ARTILLERY par exemple (pourtant très bon) et pour prendre dans les récents, HEATHEN démontre là avec "The Evolution Of Chaos" qu'il n'a pas perdu les ficelles du métier et qu'il possède toujours autant de qualités. Nous ne l'attendions vraiment pas à pareille fête. Et c'est tant mieux. A coup sûr, un des albums Thrash de l'année 2010, à ne manquer sous aucun prétexte. Et pour ne rien gâcher, la pochette est vraiment sympa.


* La comparaison HEATHEN / OVERKILL ne vaut ici que par la qualité de leurs albums respectifs tout récemment sortis.


Morceaux préférés : "Intro" + "Dying Season", "Fade Away", "Arrows Of Agony", "Bloodkult"

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


XENTRIX
Dilute To Taste (1991)
Thrash metal culte avec la cover de Ghost busters




ROSICRUCIAN
No Cause For Celebration (1994)
Du thrash metal ingénieux!!!


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- David White (chant)
- Lee Altus (guitare)
- Kragen Lum (guitare)
- Jon Torres (basse)
- Darren Minter (batterie)


1. Intro
2. Dying Season
3. Control By Chaos
4. No Stone Unturned
5. Arrows Of Agony
6. Fade Away
7. A Heroe's Welcome
8. Undone
9. Bloodkult
10. Red Tears Of Disgrace
11. Silent Nothingness



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod