Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1989 Bleach
1991 Nevermind
1992 Incesticide
1993 In Utero
1994 Mtv Unplugged In New Yor...
2009 Live At Reading
 

- Membre : Foo Fighters
 

 Site Officiel (256)

NIRVANA - Live At Reading (2009)
Par POSSOPO le 11 Janvier 2010          Consultée 4608 fois

Sur le plan musical, il n'y a pas grand-chose à dire à propos de cette sortie. Il n'y a déjà rien à dire du tout sur le double CD, version audio du DVD épurée des longueurs qui n'ont, il faut croire, qu'une simple valeur visuelle. Un peu dommage ? NIRVANA, ce n'est définitivement pas que de la musique, c'est aussi une attitude et ce disque n'en retient pas grand-chose puisque les frasques et petits interludes ont été zappés et qu'à n'écouter que cela, on pourrait croire le trio bien dans les clous. NIRVANA a toujours traversé en dehors du passage piéton et a d'ailleurs plus souvent qu'à son tour failli se faire renverser par la machine qui fit de lui l'icône qu'on connaît. Mais non, on s'en moque et contre-moque, les deux galettes ne sont qu'un bonus qu'on dira gratuit. Finalement une idée sympa pour compléter un produit principal pensé à l'inverse, sans retouche aucune.

Sans retouche aucune, sans effet dévastateur, avec un minimum de caméras fixes et sans imagination particulière. Le tout fixé sur la scène et le public n'apparaît quasiment jamais que dans la pénombre, une drôle d'absence pour un festival dont on a ici du mal à juger de l'énormité. 120000 spectateurs selon la police. Une captation live proche du néant, bizarre et un petit faux-pas.
Mais tout ça commence par un drôle d'oubli, une petite censure déguisée ou l'impossibilité de trouver une caméra ayant gravé le moment sur bande, je n'en sais rien. On voit la blouse d'hôpital mais où se trouve le fauteuil roulant ? Tout le monde connaît l'anecdote. Kurt Cobain que la rumeur dit malade entre sur scène assis, comme incapable d'assurer le spectacle qui vient justement de commencer sur deux roues. Le speaker l'annonce avec une ironie faite pour amuser, Kurt va mal mais il va se lever, tout le monde l'encourage. Et quel courage, grâce au soutien des amis et de la famille, il va jouer ce soir. Au péril de sa santé. La blague terminée, "Breed" !
Une introduction historique et incompréhensible pour qui ne comprend pas l'anglais, seule le time code défile. Dieu merci, en introduction de l'introduction, on aura droit à la balance finale de la batterie et du micro chant (tiens, un roadie blond platine) ainsi qu'à une visite de quelques secondes des stands t-shirts et boissons. L'honneur est sauf, le foutraque démarre correctement.

Un foutraque absolu parfaitement restitué et dans sa plus intégrale crudité. Le gentil pogoteur qui déambule sur la scène n'a pas été flouté, les innombrables respirations bordéliques ne sont jamais coupées, le pétage de batterie final fait figure d'outro magnifique. Et une fois l'instrument décédé, bonus des bonus, on se tape la mire. Génial minimalisme du montage. Mais un foutraque respectueux qui ne se fout pas de ta gueule, le son est bon. Salement garage et largement audible, équilibre réussi.

Ensuite, les comparaisons et immédiatement la fin des comparaisons :
"Live! Tonight! Sold Out!!, une vulgaire compilation qui souffre tellement de son statut.
"From The Mudy Banks Of The Wishkah", la même chose sans l'image ? Aucun intérêt.
Les innombrables versions pirates de ce même live ? Oui mais un pirate, c'est la loterie. Et il existe quelques copies véritablement dégueulasses toujours disponibles sur le marché dit parallèle, autant choisir la version officielle, non ?

Et alors, le plan musical ?
Dur, mais bon j'essaie. NIRVANA au sommet de son art casse-gueule sur une patte et demi, à son apogée médiatique et énergique. Du pain comme on l'aime mais sans excès, Kurt vocalement stupéfiant de justesse approximative et rauque. Du tout bon, voilà tout.

Que dire de plus ?
Nous sommes à la fin de l'été 1992 et déjà un peu de "In Utero" mal fini. "Tourette's" dégage grave, "All Apologies" dédié à Frances Bean, 12 jours et Courtney, 12 milliards de gens pour la haïr. Beau.
Et sinon ? "Smells Like Teen Spirit" ?
Défiguré comme d'hab' (Krist semble tout heureux de ce nouveau doigt dans le cul), on aurait pleuré si le groupe l'avait joué correctement.

"Live At Reading", un DVD générationnel et historique, une vidéo à regarder au moins une fois pour la culture, deux fois pour piger le phénomène, trois fois pour l'intensité musicale…
On appelle ça un indispensable du rock. On peut aimer, on peut détester, NIRVANA n'a rien d'intouchable, il n'est ni nul ni totalement génial, juste un artiste passé dans les annales de l'Histoire et dont cette prestation représente le meilleur des résumés d'existence (restons polis, ne parlons pas de carrière).

A lire aussi en GRUNGE par POSSOPO :


SOUNDGARDEN
Down On The Upside (1996)
Grunge




NIRVANA
Unplugged In New-york (1994)
Grunge rock

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Kurt Cobain (guitare, chant)
- Krist Novoselic (basse)
- Dave Grohl (batterie)


1. Breed
2. Drain You
3. Aneurysm
4. School
5. Sliver
6. In Bloom
7. Come As You Are
8. Lithium
9. About A Girl
10. Tourette's
11. Polly
12. Lounge Act
13. Smells Like Teen Spirit
14. On A Plain
15. Negative Creep
16. Been A Son
17. All Apologies
18. Blew
19. Dumb
20. Stay Away
21. Spank Thru
22. Love Buzz
23. The Money Will Roll Right In
24. D-7
25. Territorial Pissings



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod