Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nevermore, Chinchilla, Tyrant Eyes, Evergrey
- Style + Membre : Mercury Tide

ANGEL DUST - Of Human Bondage (2002)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 4977 fois

Cette fois-ci, l'attente a été plus longue qu'à l'accoutumée, puisque depuis la reformation, le groupe avait pris l'habitude de sortir un album par an et cette fois-ci deux ans séparent "of human bondage" de son extraordinaire prédecesseur "enlighten the darkness". Un flash-back s'impose pour les non-initiés:
- Formé en Allemagne en 1984 par les deux vetérans du groupe, le batteur Dirk Assmuth et le bassiste Frank Banx, le groupe sort deux albums entre 1986 et 1988, dans la mouvance d'un thrash-metal américain proche d'Anthrax ou Exodus. Puis split en 1989 et reformation en 1997 avec l'album "Border of Reality" qui sort un an plus tard.

Depuis cette date, le groupe n'a cesser de faire évoluer sa musique avec comme seule constante d'avoir su ajouter "quelques grammes de finesse dans une musique de brutes" pour en faire une force, et cela se confirme encore ici même si le ton s'est durci par rapport aux précédents albums.
Rien qu'aux deux premiers morceaux ("the Human Bondage" et "Inhuman"), on fait face à des riffs et un pillonage de batterie qui vous explosent à la gueule sans prévenir, des guitares très modernes, très lourdes mis en valeur par une prod high-tech, le tout rappelant fortement le style de Nevermore.
La comparaison avec la bande à Warrel Dane n'est pas innocente, puisque je trouve que les deux groupes évoluent de plus en plus dans le même univers musical très sombre, très brutal mais avec une classe et un raffinement sans pareil.

Cependant les mélodies sont toujours présentes, et à ce titre, l'album contient deux moments forts : le titre "unreal soul", qui sonne un peu comme du metallica de l'époque "black album", et surtout le refrain monumental de "Forever", à mes yeux le meilleur titre de l'album.
L'album contient également une reprise de "Killers" de Seal (repris également par Georges Michael et Queen à l'occasion du tribute à Freddy Mercury). Riff très thrash, couplet excellent mais refrains ultra-bizarre avec cette voix trafiquée, passée à la moulinette d'un rack d'effet, qui refroidit un peu mes ardeurs.

A noter un changement de guitariste, "Of human Bondage" voit le départ du guitariste Bernd Aufermann (présent depuis la reformation) au profit d'un p'tit nouveau Ritchie Wilkison.
Malheureusement, ce changement fait perdre à Angel Dust les solos inspirés qui apportaient un plus aux précédents albums, puisque son successeur se montre plutôt paresseux sur ce sujet et les solos ont quasiment disparus. Dommage!

Avec la chronique du précédent album "Enlighten the darkness", je finissais sur ces mots "Pourquoi ne pas commencer par leur meilleur album à ce jour?". Et bien, je campe sur mes positions, "Enlighten the darkness" reste intouchable, chef-d'oeuvre qui se bonifie avec le temps, et "of human bondage" s'en sort avec les honneurs, il est même d'une qualité supérieure aux productions actuelles et c'est déjà beaucoup.

A lire aussi en POWER METAL par STEF :


HEAVENS GATE
Boxed (1998)
Power metal




CRYSTAL BALL
In The Beginning (1999)
Power metal


Marquez et partagez




 
   STEF

 
   PUPPETSUCKER

 
   (2 chroniques)



- Dirk Thurisch (chant)
- Ritchie Wilkison (guitare)
- Frank Banx
- Dirk Assmuth (batterie)
- Steven Banx (claviers)


1. The Human Bondage
2. Inhuman
3. Unreal Soul
4. Disbeliever
5. Forever
6. Unite
7. Got This Evil
8. The Cultman
9. Freedom Awaits
10. Killer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod