Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Def Leppard, Gotthard, Jaded Heart, Manic Eden, Poison, Pink Cream 69, Trixter, Danger Danger
- Membre : Richie Sambora

BON JOVI - These Days (1995)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 7977 fois

1995 - Dans la foulée de la sortie triomphale du best-of "Crossroads" (premier véritable carton en France qui avait toujours repoussé les avances de BON JOVI) sortait le sixième album des gars du New Jersey, "These Days", qui bénéficia d'une large couverture médiatique en France grâce au best-of et fit une percée remarquée dans les charts et radios françaises.

Très peu de trace de saturation sur cet album, beaucoup d'acoustiques et de ballades qui peuvent repousser même le plus ouvert des métalleux, qui ne trouvera que de rares occasions de se réveiller de la torpeur que pourrait provoquer chez lui l'écoute de cet album.
Peu de titres réellement péchus ("Hey God") dans cette nouvelle livraison de BON JOVI, le rocker à minettes se contente de faire plaisir à la frange la plus modérée de son public. Un virage de toute façon amorcé depuis "Keep The Faith" et qui est dans "These Days" confirmé voire amplifié. Jon, en bon fan de Bruce Springsteen, semble mener son équipage sur les traces de son idole, quitte à perdre les derniers fans "hard" qui lui sont fidèles depuis "Runaway". On appelle cela du Classic-Rock, que ne renierait pas les EAGLES par exemple, saupoudré d'une légère pincée d'AEROSMITH période "Get A Grip" comme sur le titre "Hearts Breakin' Even".

A ce niveau-là de la chronique, certains pourraient croire que je n'aime pas spécialement cet album, en fait il n'en est rien, car même si BON JOVI a encore adouci sa musique, le principal est resté : le song-writing est intact. Et c'est tout ce qui fait la force de cet album, à condition évidemment de ne pas être allergique au rock tranquille en général. De belles ballades dans le plus pur style de "Always", un régal pour la maison de disque, qui en tirera deux singles, les somptueux "Thit Ain't A Love Song" et "Lie To Me", ballades langoureuses avec un solo particulièrement soigné pour la deuxième.
Le très californien "These Days" est un des grands titres de l'album, avec son intro piano/guitare, ses consonances sixties et un final à l'harmonica pour une chanson qui n'a vraiment plus aucun point commun avec "Runaway" ou "Livin On A Prayer" hormis les musiciens.
Reste quelques titres enlevés "Damned", "Something For The Pain" ou "Hey God" dont la trame générale peut faire penser à THE CULT. Ces morceaux sont sympathiques, remplissent leur contrat sans réellement transcender l'album.

Les musiciens maitrisent leur sujet, il n'y a rien à redire de ce coté-là, même si le coté tapageur de "Slippery When Wet" laisse la place à une réserve auquel le groupe qui est arrivé à maturité va se cantonner à l'avenir. "These Days" est l'album idéal pour les soirées calmes au coin de la cheminée, histoire de se reposer un peu. De toute façon, je ne vois pas comment vous pourriez headbanguer sur ce disque !!

A lire aussi en HARD ROCK par STEF :


SCORPIONS
Taken By Force (1977)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



EUROPE
Prisoners In Paradise (1991)
Hard rock


Marquez et partagez



Par STEF




 
   STEF

 
   FENRYL
   MULKONTHEBEACH

 
   (3 chroniques)



- Jon Bon Jovi (chant)
- Ritchie Sambora (guitare)
- David Bryan (clavier)
- Tico Torres (batterie)


1. Hey God
2. Something For The Pain
3. This Ain't A Love Song
4. These Days
5. Lie To Me
6. Damned
7. My Guitar Lies Bleeding In My Arms
8. (it's Hard) Letting You Go
9. Hearts Breaking Even
10. Something To Believe In
11. If That's What It Takes
12. Diamond Ring



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod