Recherche avancée       Liste groupes



      
DANCE METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Du Groupe (234)

XE-NONE - Dance Metal [rave]olution (2008)
Par NEBEL le 30 Juin 2009          Consultée 1446 fois

L'homo metallicus, aussi connu sous le nom vulgaire de « metalleux de base », est une créature robuste, habituée à subsister dans un environnement hostile (gros son et pogos) et à se nourrir chichement, la bière constituant bien souvent sa seule source d'alimentation. Mais cet animal velu possède un gros, que dis-je, un énorme point faible. Sorti de son lieu de vie, il se retrouve très vite démuni, surtout dans ces endroits nommés « boîtes de nuit ». Ils ressemblent quelque peu à leurs salles de concert, à une différence près : la musique qui y passe l'effraie. Qu'est-ce que les gens peuvent bien trouver à ces bruits d'ordinateur qui font boum boum ? Qui sont ces individus avec leur casque autour du cou, qui triturent une table de mixage au lieu de délivrer de bons vieux riffs bien sentis ?
Vous l'aurez compris, l'homo metallicus craint la boîte de nuit comme la peste, en profite pour vite s'éclipser tout en essayant de rester poli avec ses amis « normaux » qui ont eu la maladresse de le traîner là. Enfin, il peut écouter du metal, le cauchemar est fini. Mais... et si sa musique de prédilection était soudainement envahie par celle qu'il redoute tant ?

Les vilains plaisantins responsables du délit nous viennent de Kirov, une ville située quelque part en Russie, à 956 kilomètres de Moscou. Autant dire que c'est bien paumé et que dans de telles conditions, il faut bien s'occuper. Le sextette slave s'amuse donc à mélanger gros riffs et musique électronique. Mais là où la plupart des groupes de metal se cantonnent à un registre indus (RAMMSTEIN, DEATHSTARS, SAMAEL, etc.), XE-NONE proclame la [Rave]olution ! Le synthé prend donc une très grande place et nous abreuve de nappes bien amples, de leads caractéristiques et bien sûr de beats imparables ! L'homo metallicus, en lisant ces lignes, méprisera cette musique et la laissera « à ceux qui dansent la tecktonik ». Mais ses amis qui ont osé l'amener en boîte, ne feront-ils pas eux-mêmes la fine bouche face à ces guitares acerbes, ce chant vindicatif ?

XE-NONE réconcilie deux pôles qui, dans l'esprit de pas mal de monde, sont totalement opposés, ce qui, je vous l'accorde, est totalement stupide. Bon, n'allez pas non plus croire que la sauce des troubadours kolkhoziens est révolutionnaire ! Ce "Dance Metal [Rave]olution" est un objet frais, dynamique, aussi agréable que facile d'accès, qui sollicite les gimmicks propres aux deux genres qu'il marie avec succès. La présence féminine du groupe, EvilAnn, illustre parfaitement cette ambivalence : elle oscille entre un chant surexcité (on croirait entendre Aqua ! Mais si, vous savez, "Barbie Girl"...) et une contenance flirtant avec le metal à chanteuse. Le titre "Slave On_Line" s'ouvre même sur des délires opéra que ne renierait pas l'ancien NIGHTWISH ! Par moments, XE-NONE parvient même à oublier son aspect ludique pour se faire plus grave, comme sur l'excellente dernière chanson, "Heaven Awaits". Bien placée en fin d'album, cette piste laisse entrevoir un potentiel qui pourrait nous ravir dans un avenir proche. Qui sait ?

Il est donc agréable de savourer ce mélange réussi, qui réussit à éviter l'écueil inhérent à ce genre d'essai, à savoir se retrouver le cul entre deux chaises. XE-NONE maîtrise son mariage au premier abord improbable et parvient à se forger une véritable personnalité, à proposer une expérience originale. On se surprend à afficher un grand sourire à l'écoute de titres enjoués tels que "[Rave]olution", "Decay Dance" ou encore "[Play]station", et à apprécier la teneur plus grave d'un "Digital Fucker A.D". ou d'un "Amnesthesia".
Si on a plus affaire à une [Rave]olution qu'à une véritable révolution, XE-NONE reste un groupe à surveiller de près, pour son originalité et pour la dose de fun qu'il est capable de distiller.

Note : l'album est librement téléchargeable sur le Myspace du groupe.

A lire aussi en ELECTRO :


RAMMSTEIN
Sonne (2001)
Electro indus metal




MACROSYSTEM
Homo Sapiens (2015)
Je leur tire ma chapka !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   NEBEL

 
   CHAPOUK

 
   (2 chroniques)



- Lexy Dance (chant masculin)
- Evilann (chant féminin)
- Newman (clavier)
- [fucker] (guitare)
- Watson (batterie)
- Andrew_rex (basse)


1. [rave]olution
2. Angels
3. Digital Fucker A.d.
4. Decay Dance
5. Collapse
6. [play]station
7. Amnesthesia
8. Day Of The Dead
9. Slave On_line
10. Heaven Awaits



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod