Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/THRASH  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2009 Medizin
 

 Blog Officiel Du Groupe En Allemand (159)
 Myspace De Grantig (81)

GRANTIG - Medizin (2009)
Par MEGATHERION le 1er Mai 2009          Consultée 800 fois
GRANTIG est un quatuor, venu du sud de l'Allemagne, de Münich plus précisément. On sait que cette terre est particulièrement fertile dans la production de groupes de métal tous genres confondus. GRANTIG vient donc grossir une armada allemande déjà fort nombreuse et impressionnante. « Medizin » est même le second album de cette formation après « So muss es sein », sorti en 2008 chez Drakkar.

Aux premières notes du titre éponyme de cet album, on se dit que GRANTIG officie dans un registre heavy-thrash, proche de certaines productions de METALLICA, MEGADETH ou encore PANTERA.

Cependant, à l'écoute de cet album, il y a de quoi rester dubitatif. A l'évidence, les musiciens savent jouer. Ils sont même parfois capables d'une certaine originalité. Et pourtant, il y a quelque chose qui cloche. Au début, je n'ai pas tout de suite trouvé ce qui n'allait pas. Après un certain nombre d'écoutes, la révélation a fini par émerger. Il souffre à mon avis d'un effet de Halo évident. Qu'est-ce donc là me direz vous?

Autant clarifier les choses tout de suite: cela n'a aucun rapport avec le célèbre jeu d'action sur Xbox 360. De même, il n'y faut voir aucune relation avec un quelconque effet que l'on peut trouver dans certains programmes de création graphique.
Non, l'effet de Halo c'est tout autre chose et concernerait plutôt le domaine de la psychologie, et plus particulièrement le domaine de la perception cognitive. Il peut-être positif ou négatif. Bon, j'en vois déjà deux qui ont décroché, au fond, près du radiateur. Je vais donc essayer de donner un exemple.
Imaginez que vous êtes prof, (je sais, j'aurais pu trouver mieux). C'est le début de l'année, vous débarquez dans un établissement que vous ne connaissez pas, vous n'avez pas d' a priori particulier sur les nouveaux élèves auxquels vous êtes confrontés, puisque vous ne les connaissez pas encore. La première interro écrite que vous donnez vous rapporte une pile d'à peu près 35 copies, que vous allez devoir vous farcir pendant le week-end... Dans certaines copies, il y a un défaut manifeste qui prime sur le reste, qui influence votre perception et fait qu'inconsciemment, vous aurez tendance à adopter un préjugé négatif, en dépit des autres qualités que pourrait avoir la copie en question. Le défaut en question va prendre une importance telle qu'il va occulter le reste. Une copie bourrée de fautes d'orthographes par exemple, même si son contenu est correct, va avoir une mauvaise influence sur le correcteur que vous êtes. De même, si la copie est raturée à mort, truffée de pattes de mouche, écrite dans une langue hiéroglyphique que Champollion lui-même aurait de la peine à décrypter, cela ne pourra que vous influencer négativement. En dépit du contenu pertinent que peut recéler la copie, celui-ci passera inaperçu au regard d'un ou plusieurs défauts trop criants.

Si j'ai pris la peine de m'épancher sur l'effet de Halo, c'est pour évoquer le cas du chanteur de GRANTIG, Jonathan Schmid, qui à mon avis, constitue le maillon faible de ce combo germain. En effet ce dernier, s'avère trop pénible à écouter pour apprécier pleinement les autres qualités que peut avoir cet album. Du début à la fin, il vocifère de la même façon sur un ton plutôt monocorde, sans aucune nuance. Il est même parfois si horripilant, que cela devient un véritable supplice. En fait, son phrasé souvent trop lent et éraillé est vite assommant.
Ce défaut est particulièrement criant sur « Dein paradies » ou encore le véloce « Warum geht es mir so dreckig » et se retrouve sur d'autres titres. Même quand il commute son organe vocal en mode clair, il ne se passe rien. Ce n'est pas la ballade particulièrement ennuyeuse, « Auf Wiedersehen » qui clôt l'album, qui relèvera le niveau. De plus, le fait qu'il ne chante qu'en allemand, accentue cet effet désastreux qui finit par occulter tout le reste. Pourtant, la langue de Goethe ne me dérange pas du tout d'habitude quand j'écoute CREMATORY, LETZTE INSTANZ ou encore SUBWAY TO SALLY. Mais là, désolé, ça ne passe pas.

C'est dommage, car question musique, le groupe se défend bien et reste capable de produire des rythmiques intéressantes comme sur « Du bist nicht allein » ou « Die letzte stadt ».
Seuls ceux qui seront capables de faire abstraction du chant seront en mesure d'apprécier ce « Medizin ». A l'évidence, si ce groupe veut perdurer, il aura intérêt à embaucher un chanteur digne de ce nom, et laisser Jonathan Schmid à sa guitare, qu'il semble maîtriser avec beaucoup plus de maestria. Je pense en effet, que le résultat pourrait devenir tout autre avec un vrai chanteur derrière le micro. Pour le prochain album peut-être ?

Verdict: 1,5 /5.




Marquez et partagez




 
   MEGATHERION

 
  N/A



- Jonathan Schmid (chant, guitare)
- Alex Negret (basse)
- Jan Vogelbacher (batterie)
- Jonas Windwehr (guitare)


1. Medizin
2. Dein Paradies
3. 24 Jahre
4. Warum Geht Es Mir So Deckig
5. 11 Minuten
6. Guten Appetit
7. Du Bist Nicht Allein
8. Wie Fühlt Sich Das An
9. Nur Für Dich
10. Zwiespalt
11. Die Letzte Stadt
12. Auf Wiedersehen



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod