Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (14)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Baroness
- Membre : Killer Be Killed

MASTODON - Crack The Skye (2009)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 23 Mars 2009          Consultée 14597 fois

"Crack The Skye", second album de MASTODON à paraître chez Warner après "Blood Moutain" (2006), attendait patiemment dans les coffres de la Major. Terminé depuis août 2008, le produit fini prévoyant d’être chiadé. Autant la promo que l’artwork général ou la série limitée. Un tel décalage entre la fin des sessions d’enregistrement et la sortie effective du disque dans les bacs favorise toutes sortes de fuites. Quelles soient informatives ou musicales. Ainsi, nous savions que ce disque plus que son prédécesseur amorcerait des changements radicaux à commencer par un ralentissement des tempos et un travail minutieux sur les mélodies vocales. Rien de bon pour les amateurs de bordel et de surenchère. Cependant, les quatre d’Atlanta n’ont jamais permis depuis leur début en 2000 la sortie d’un seul morceau conventionnel. S’assurant ainsi une identité propre dans le fond comme dans la forme, leur avenir se plaçait sous les meilleurs auspices.
Le producteur Brendan O’Brien, présent derrière les manettes, après avoir œuvré pour ASS DEATH, il contribue également pour beaucoup à l’évolution du groupe. Actuellement omniprésent à la production des meilleures ventes comme le "Black Ice" d’ASS DEATH et le "Working On A Dream" de Springsteen. Experts en concept album, MASTODON traite avec "Crack The Skye" de l’éther, élément qui permet à l’univers de tenir debout. Qu’en est-il alors exactement, dans le détail de ce disque annoncé comme une révolution ?

Pour vraiment prendre son pied avec cette galette, il va falloir s’armer de patience, les détails et la profusion de couleurs musicales rendent la découverte du disque délicieuse contrairement au précédent "Blood Moutain" parfois indigeste. Toute l’identité de MASTODON est néanmoins présente, à l’exception des boucheries de technicité de Brann Dailor à la batterie. Ses interventions sont plus tempérées et la surenchère n’y est plus permanente. La participation du batteur s’est surtout illustrée émotionnellement.
Le titre de ce disque rends hommage à Skye, la sœur de Brann ayant mis fin à ses jours à l’âge de douze ans. Raison pour laquelle, il s’essaie à ses premiers lignes vocales et cela dès le premier morceau : "Oblivion". Après quasi une minute d’intro en lourdeur toute « sabbathienne », la voix de Brent se dévoile très proche de celle de Zombi Osbourne. Ainsi MASTODON voit tour à tour ses trois chanteurs faire des prouesses en mélodies vocales. Le solo de guitare lorgne sur du Pink Floyd et le résultat sommes toute magnifique semble conventionnel.
L’auditeur revient en terrain connu avec "Divinations" et "Quintessence", où les circonvolutions guitaristiques « jazzy » reviennent en force en plus des breaks de batterie récurrents marque de fabrique du groupe. Cette trouvaille n’est pas sans rappeler le SOUNDGARDEN de "Down On The Upside" par certains côté.
C’est avec un orgue d’inspiration « Deepurple-esque » que débute "The Czar" dont le personnage principal n’est autre que Raspoutine. Ce morceau de 13 minutes est divisé en 4 actes : "Usurper", plage lancinante, censée nous engourdir avant "Escape", partie metal à la basse prédominante. Vient ensuite "Martyr" et son solo de guitare envoutant qui s’effacera pour "Spiral" et le retour de son l’orgue. Épique, planant, progressif, une véritable réussite.

Scott KELLY (NEUROSIS) habitué à laisser son empreinte sur les disques de MASTODON, ne déroge pas à la règle avec "Ghost Of Karelia", plus proche de ce que l’on connaît du groupe, lourd et évolutif. Encore une pépite.
Quant au title track "Crack The Skye", il s’agit une pièce d’anthologie. Bidouillages électroniques, effets multiples et nappes de guitares superposées alternent avec le chant aériens et hurlements primaires pour un résultat bluffant. La pieuvre qu’est Brann DAILOR reprend efficacement le dessus.
D’aucun voyait en MASTODON, le groupe susceptible de prendre la relève de METALLICA. Il y a du vrai là-dedans, ils peaufinent des compositions épiques à tiroir et contribuent à apporter fraîcheur et innovation dans un genre sclérosé par les clichés et le conformisme. Cependant, il s ne brilleront jamais commercialement jusqu’aux cimes de leur ainés tant que leur travail sera autant alambiqué. Qu’ils tiennent bon le plus longtemps possible dans la voie qui est actuellement la leur. La prochaine marche qui les conduira vers la reconnaissance ne se fera pas sans compromis. Rassurons-nous, elle ne se fera pas non plus sans talent. "Crack The Skye" s’impose comme l’album le plus abouti de MASTODON. Peut-être pas celui que l’on attendait mais assurément la première claque metal de ce début d’année 2009.
Note : 4,5/5.

A lire aussi en METAL PROG :


DREAMS OF SANITY
The Game (2000)
Prog un peu heavy et très mélodique à chanteuse

(+ 1 kro-express)



MUTINY WITHIN
Origins (2017)
La classe du premier et l'agressivité du second


Marquez et partagez





Par BIONIC2802




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   ANCESTOR
   FENRYL
   MAXXX
   MEFISTO

 
   (5 chroniques)



- Brann Dailor (batterie)
- Bill Kelliher (guitare)
- Brent Hinds (guitare, chant)
- Troy Sanders (basse, chant)


1. Oblivion
2. Divinations
3. Quintessence
4. The Czar
5. Ghost Of Karelia
6. Crack The Skye
7. The Last Baron



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod