Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (435)
 Myspace (325)

SHADE EMPIRE - Sinthetic (2005)
Par MEFISTO le 6 Mars 2009          Consultée 2655 fois

2056. La société, belle et pure telle qu'on la connaît, vient de surgir de la fusion des livres "Le Meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley et "1984" d'Orwell: partout des décombres, des bras arrachés, des machines nettoient les rues et jettent les restes humains dans des poubelles. L'informatique a gagné, la micropuce a remplacé les neurones et les humains ne se touchent plus; ils se toisent et se craignent. Les bébés sont conçus dans des éprouvettes à large échelle et les voitures volent… Tout est froid, impersonnel, "synthétique".

Soudain, un son magique filtre sous les cendres, emprisonné sous des tonnes de briques. Riffs aussi coupants qu'une scie ronde, vous savez du genre que les chirurgiens utilisent pour lobotomiser leurs patients, voix qui maugrée et qui maudit la chute de la modernité, claviers cybernétiques ou orgue d'opéra qui multiplient les élans épiques et les échos de laboratoire…

Oui, le son de SHADE EMPIRE colle bien à l'atmosphère d'où il provient: le futur, si loin et proche en même temps, ce futur que notre paranoïa redoute et qui nous est exposé de géniale et glaciale façon sur ce disque de Black Sympho. Le Black Sympho que l'on semble bouder, que les détracteurs vilipendent en estimant qu'il ne reste plus aucun jus à en tirer…

Le pire ennemi du Black Sympho est son reflet dans le miroir. Ça et ses nombreux jumeaux qui lui font tort avec leurs styles si opposés: l'un est gothique, l'autre est satanique, l'autre a des tendances viking alors que celui qui nous intéresse est allé à la même école que Sverd, ARCTURUS et THE KOVENANT (beau triangle, non ?). Du "Cyber Black" rappelant les ambiances cosmiques de FEAR FACTORY sur "Demanufacture", mais noirci par une voix déçue par notre évolution et un clavier omniprésent qui tient à bout de bras cet album. Le genre de tour de force que Mustis a réussi sur "Spiritual Black Dimensions".

Cette rhétorique étant absorbée, on arrive peu à peu à déchiffrer l'identité propre du combo, dont les visées sont aussi subtiles qu'un rhino chez l'othorino: "You are nothing more than a human sculpture made of filth, The twisted wheel of time is now ready for the arrival of new kind of sovereign…" De quoi espérer que les années qui viennent soient roses et jojos pour tous ! C'est ça SHADE EMPIRE, et pas seulement un autre groupe de Black à clavier aux morceaux répétitifs; chacun est indépendant et sa trame fait peser la possibilité que notre univers tournera au cauchemar si les machines prennent le dessus. Oh, là je vous imagine en train de ressasser vos classiques cinématographiques… "Sinthetic" est mieux.

À travers cette énergie bien contrôlée, surtout grâce aux notes d'Olli Savolainen, on apprécie ces envolées teintées d'espoir ("Pain & Pleasure") style "mes frères, il reste une chance d'échapper à la faucheuse d'acier aux boulons de titanium aperçue dans les films de science-fiction." Mais demeure constamment ce risque que le fil soit coupé entre la réalité et la fiction et les guitares sont là pour ça, pour représenter les armes qui nous auront menés à cette guerre contre nous-mêmes. Les pièces "Designed For Blood" et "Creation Of Death" ne pouvaient donc pas être mieux choisies…

Les deux "vedettes" de l'album sont toutefois aux extrémités du listing: "Conjuration" est celle qui m'a fait connaître l'opus, avec sa mélodie accrocheuse, alors que "Demonized" et son intro rentre-dedans ferme bien la marche en nous faisant clairement comprendre que nous serons "à jamais démoniaques". Ouais, bon. C'est de l'art, hein ? Faut pas croire tout ce qu'on nous dit. Mais avouons que quand c'est joué avec autant de talent, on peut mettre ses doutes de côté et abuser de sa naïveté. Ne restera que les beats et ces magnifiques impulsions pianistiques comme récompense…

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


CRADLE OF FILTH
Midian (2000)
De la ouate frigorifique pour les oreilles

(+ 3 kros-express)



CELESTE
Misanthrope(s) (2009)
Une scintillante démonstration de Post enragé !


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Juha Harju (voix)
- Janne Niiranen (guitares)
- Juha Sirkkia (guitares)
- Olli Savolainen (claviers)
- Eero Mantere (basse)
- Antti Makkonen (batterie)


1. Conjuration
2. Pain & Pleasure
3. Human Sculpture
4. Designed For Blood
5. Creation Of Death
6. Ja Pimeys Laskeutui
7. Extreme Form Of Hatred
8. Demonized



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod