Recherche avancée       Liste groupes



      
heavy chant black  |  LIVE

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : In Flames, Made Of Hate, Toc / Throne Of Chaos, Imperanon, Norther, Skyfire, Arch Enemy, Wintersun
- Membre : Warmen, Sinergy
 

 Forum Francophone Sur Cob (1338)
 Myspace Du Groupe (469)
 Site Officiel Du Groupe (520)

CHILDREN OF BODOM - Tokyo Warhearts (1999)
Par RENAUD STRATO le 1er Décembre 2002          Consultée 9074 fois

Une petite analyse rapide du succès fulgurant de Children of Bodom permet de dire sans se tromper que le premier album avait bien marché mais que c'est réellement Hatebreeder qui a propulsé nos cinq jeunes musicos vers la reconnaissance en Europe. Cela se ressent en premier plan par des salles de concert attirant plus de monde.

Et même si Alexi Laiho avoue avec modestie qu'il n'a pas l'impression d'avoir accompli tout le chemin qu'il y avait à faire, on pourrait se laisser tenter de croire qu'avec la sortie d'un live après seulement deux albums, le groupe cherche à maximiser sur son succès un petit peu inattendu en cette année 1999 (notons pour exemple qu' Hatebreeder sera élu meilleur album de l'année 1999 par les lecteurs de Hard N'Heavy). Le combo justifie la sortie prématurée de ce Tokyo Warhearts en démontrant que la sortie de ce dernier est d'une part liée à l'initiative de la maison de disques et qu'il considère dans un second temps que ce n'est pas un album live à part entière du fait de sa version limitée (seulement 3000 exemplaires distribués en France).
N'empêche que l'on reçoit sans aucun déplaisir ce témoignage des trois concerts exercés au Japon (un à Osaka et deux à Tokyo) par Children of Bodom, devant plus de 5000 personnes complètement déchaînées selon Alexi Laiho. Et l'album le leur rend bien : ambiance intense des japonais notamment en début de concert pendant l'introduction de Silent night, bodom night et les morceaux Lake bodom,Warheart. Le public prouvera également son enthousiasme sur les trois dernières compos. Ainsi, une part importante relative à la bonne qualité d'un enregistrement live est remplie : les Japonais en ces 10 et 11 juillet 1999 ont assuré leur mission de dévotion à Children of Bodom.

Qu'en est-il de la prestation des membres de ce dernier ? Tout simplement aussi proche des réalisations studio. C'est-à-dire que les musiciens connaissent leur partition par coeur sans laisser la moindre place à l'improvisation,aux exceptions prés du sympathique duo guitare/clavier à léger tempo sur War of razors permettant de récupérer l'énergie dépensée aussi bien sur scène que dans la fosse et des deux introductions originales au clavier(celle qui inaugure l'album et celle de Bed of razors).
Dès lors certains reprocheront que du fait que le groupe soit trop rôdé en live,que ce dernier puisse manquer d'âme. Qu'importe cette remarque futile, Children of Bodom prouve qu'il possède déjà une expérience flagrante de la scène et n'est en conséquence d'un avenir encore basé sur de nombreuses années, qu'amené à s'améliorer(si,si...c'est encore possible !). On a bien entendu ici un résumé(logique) fort intéressant de la carrière du groupe avec 4 morceaux de Something wild et 5 de Hatebreeder (légère déception tout de même quant à l'absence du titre Children of Bodom), le tout présenté dans un packaging assez joli, décoré d'un dessin type manga "mal léché"( de surcroît rigolo et réalisé sous forme de clin d'oeil à Godzilla), avec surtout à l'intérieur une dizaine de photos cartonnées (riches de témoignages de la tournée japonaise) gracieusement offertes. Alors même si l'on ne tiendra pas compte du tout petit problème de remixage entre certains morceaux et les 45 petites minutes forçées, on ne saurait que trop conseiller à tout amateur de sensations fortes et congratulant les albums live au son trés puissant et à l'interprétation sans faille (mention spéciale attribuée à la chanson Towards dead end) de se procurer au plus vite, s'il le peut encore, ce bien bel objet.

L'avenir appartient à Children of Bodom et c'est désormais avec le plus grand respect et la plus grande confiance que l'on attendra leur troisième album.

A lire aussi en HEAVY METAL par RENAUD STRATO :


MANOWAR
The Triumph Of Steel (1992)
Heavy chant black

(+ 3 kros-express)



CHILDREN OF BODOM
Hatebreeder (1999)
Heavy chant black

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   RENAUD STRATO

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Alexi 'wildchild' Laiho (guitare,voix)
- Jaska Raatikaienen (batterie)
- Alexander Kuoppala (guitare)
- Henkka Blacksmith (basse)
- Janne Warman (claviers)


1. Intro
2. Silent Night, Bodom Night
3. Lake Bodom
4. Warheart
5. Bed Of Razors
6. War Of Razors
7. Deadnight Warrior
8. Hatebreeder
9. Touch Like Angel Of Death
10. Downfall
11. Towards Dead End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod