Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2007 The Shadowpath
 

- Membre : Katatonia

MOONDARK - The Shadowpath (2007)
Par ONCLEGUUD le 3 Novembre 2008          Consultée 1487 fois

No Colours Records, le label allemand, a dû un de ces jours tombé sur la version Cd-R de cette unique release limitée à 299 exemplaires et qu'un jour de 1993, MOONDARK mit sur le marché pour tenter de convaincre les marchands de disques. Mais en 1993, le marché du Death Metal était déjà sâturé. The Shadowpath n'a donc jamais vu la lumière de la lune sombre. Le quatuor splitte alors et l'œuvre aura patienté jusqu'à janvier 2007 que nos Allemands expédient, avec bon sens, tout ça à l'usine de pressage. Dans la foulée, Temple of Darkness Records en profita pour sortir une version vynil. Bon, ok, finalement, The Shadowpath est là, mais c'est qui MOONDARK ? Nos gugus sont Suédois et d'Avesta plus précisément. Ils sont mort-nés : MOONDARK a été mis-bas en 1993, a fait une unique démo cette année-là avant d'enchaîner sur The Shadowpath, toujours la même année. Il a ensuite mis la clé sous la porte peu de temps après que les labels les a envoyé chier sous d'autres cieux... Ça fait une année bien chargée ! Mais nos Suédois, frustrés, ne se sont pas arrêtés là : hormis le growleur/bassiste qui a replongé dans l'underground, deux d'entre eux formèrent tout de même l'illustre CENTINEX, et tous trois bâtirent DELLAMORTE. Le guitariste Mattias Normann s'en alla en plus mettre la main à la pâte à KATATONIA. Il ne doivent pas regretter finalement d'avoir accoucher d'un The Shadowpath : ils doivent même en être contents qu'enfin on le sorte, même si c'est une structure très orientée Black Metal (mais de qualité, hein...) qui s'y colle. L'important c'est d'être diffusé, surtout en ces temps où les trentenaires et quadragenaires sont nostalgiques de ces folles années 80 où tout commença, où tout était à faire...

Pour que MOONDARK se voit finalement The Shadowpath gratifié d'une sortie chez No Colours Records, c'est que cet album vaut son pesant de cahuètes mes amis et qu'il y a quelque chose du Death Metal ici qui ne tienne pas du commun. Effectivement, The Shadowpath, même si sur la longueur pèse lourdement sur l'estomac est un pâté nécrotique au bord des frontières avec le Death-Doom Metal. Ces sept titres pour trente-cinq minutes et des poussières constituent un bloc compact et massif qu'il va être ardu de découper en tranches pour une meilleure digestion. De plus, il faut avouer que MOONDARK ne fait pas un Death Metal des plus originaux, dans sa forme s'entend. Nous avons droit à un Death Metal efficace, mais rarement bourrin : en fait, The Shadowpath me fait penser précisément à deux autres très bons disques dans le genre, deux Hollandais : ASPHYX, Last One on Earth (chroniqué par mes soins) et Zzzouuhh de DELIRIUM, produits à la même époque. Je ne suis donc pas étonné d'apprécier The Shadowpath, qui est dans cette veine. Et, Rhaaaaa putain, quelle voix mes aïeux ! Profonde, gutturale, morbide : parfaite pour un tel style. Si à l'époque, MOONDARK avait eu sa chance, il aurait pu faire carrière et s'imposer.

Bref, le truc pour bien comprendre où veut en venir MOONDARK, c'est que nos Suédois misent tout sur l'ambiance, les atmosphères morbides, la lourdeur et la noirceur de LA MORT. Fuck ! Nos garçons font du DEATH METAL ! Pas de la musique pour égayer les cœurs ! Beaucoup de groupes de Death Metal préfèrent nous mitrailler, nous exploser, nous découper avec autant de titres à foison débordant de violence, d'agressivité et de technique. Ils font la guerre. Pas MOONDARK : ces Suédois-là se voulaient les Hérauts de la Mort. Ils en sont ses bras, ses mains, ses yeux et sa voix (ainsi que son haleine pestiférée). Une certaine idée old school plus très en vogue aujourd'hui chez les Death Maniacs. MOONDARK voulait ainsi nous corrompre l'âme et nous pourrir les chairs. On n'en prendra donc pas plein la gueule avec ces bouchers-là, non, eux nous prépare avec un rictus déformant leur crânes décharnés un trou dans en terre humide, sous la plaine embrûmée et la lune noire, l'air devenant suffocant de par l'odeur chargée de pourriture régnant sur ce sinistre lieu... Il n'y a aucune autre issue mentale à The Shadowpath que la Mort dans l'Âme... C'est du bon, jetez-vous dessus !

N.B : The Shadowpath (écoutez http://www.myspace.com/moondark666), telle une armée fourbue de morts-vivants, atteint son but : nous pourrir la journée. L'opus est lourd, lent et satanément méphitique. Ce qui peut-être un défaut comme une qualité. Je le note à 3,5/5, mais il pourra être augmenté à 4 ou 4,5 selon les sensibilités.

A lire aussi en DEATH METAL par ONCLEGUUD :


ASPHYX
Last One On Earth (1992)
Asphyx, maître Hollandais du Metal de la Mort

(+ 1 kro-express)



NECROS CHRISTOS
Triune Impurity Rites (2007)
Necromantic doom death metal - leçon magistrale

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
  N/A



- Kennet Englund (guitares)
- Mats Bergrenn (basse, growls)
- Mattias Norrman (guitares)
- Johan Jansson (batterie, vocaux)


1. The Shadowpath
2. Inside The Crypt
3. The Dawn Of Our Race
4. Dimension Of Darkness
5. Tresspassing Into... The Abyss
6. Concealling The Daylight
7. World Devastator



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod