Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MALEFICUM ORGIA - Maleficum Orgia (2008)
Par ONCLEGUUD le 24 Juin 2008          Consultée 2185 fois

ERRATUM:
Le label, Insidious Poisonning Records, m'ayant récemment fait remarqué que ce n'était pas MALEFIC i UM ORGIA mais MALEFICUM ORGIA, le libellé de l'artiste et l'intitulé de l'album ont été corrigés en conséquence.
Toutes mes excuses au label et au groupe. Ainsi qu'aux lecteurs et à Google qui recense !


Blasphématoire. Maléfique. Chaotique seront les trois adjectifs que vous devez retenir de ce disque. MALEFICUM ORGIA : avec un nom pareil, vous devriez déjà savoir à quoi vous attendre. Que les amoureux des belles choses, du son propre, des mélodies qui vous fendent le coeur et des élans épiques, que les fans du metal qui donne le moral ou de l'espoir prennent tout de suite la porte, car ce disque et cette chronique ne vous sont pas destinés – hormis pour cracher votre fiel dessus. Car ici, les amateurs maniaques se régaleront, tous ceux que la charogne et ses mouches, que l'alcool et autres joyeusetés, que le sang, le foutre et les orifices de ces dames attirent forcément (on entend beaucoup de femmes gémir de plaisir sur ce disque), tout cela avec une ambiance satanique des plus convaincantes. Les Bêtes de MALEFICUM ORGIA appellent ici les autres Bêtes à les réjoindre dans leur orgie – rien d'autre. Atteindre, toucher la Bête qui sourde au fin fond de vous, voilà toute l'idée d'existence de ces Marseillais.

C'est donc un public bien ciblé que cherche à convaincre MALEFICUM ORGIA. Mixant évidemment le Black Metal aux autres genres extrêmes (il possède de sacrées parties Thrash), afin d'en faire une sorte de War Metal comme BLASPHEMY, REVENGE et consorts surent si bien le développer (une pointe de DARKTHRONE 'A Blaze in the Northern Sky' se fait entendre aussi), MALEFICUM ORGIA se veut être un combo blasphématoire, inhumain et véritablement orgiaque. Je dirais que c'est réussi, et je ne suis pas étonné : le boss d'Insidious Poisonning Records (http://www.insidious-poisoning.com) a bon goût en matière d'extrême. Point ici de beauté donc, point ici de lisse : M.O n'en fait qu'à sa guise et ne discutera qu'avec la Bête qui gronde dans vos tripes et que votre tête fait taire. Il y parvient si bien que je dois dire que ce disque me met un peu mal à l'aise : la brutalité du combo, les multiples voix diaboliques et bestiales, le son crade (mais tout reste audiable – pardon, audible) et les savoureux samples tirés de films pornos, peut-être avons-nous là une des meilleures oeuvres du genre. Les riffs sont satanément vicieux et torturés autant qu'agressifs. Les douze titres – avec un tel style pratiqué, on s'attendrait à une masse compacte de pistes boueuses – surprennent par leur personnalité : en effet, chacune se veut liée aux autres tout en étant bien distinctes. Chacune est un essai converti pour atteindre son but : vous violer. Sachez que le combo vous gâte : après une cinquantaine de courtes plages blanches, trois bonus dont une reprise de Darkthrone vous sont offertes par la maison.

Ce title-album (qui reprend une bonne partie des titres reheasals de 2002) est ainsi l'un des plus maléfiques qu'il m'ait été permis d'écouter depuis que j'écoute de l'extrême. Le metal extrême, a fortiori le Black Metal est destiné à corrompre, subversir, mettre mal à l'aise, n'avoir rien d'humain, être maléfique ? Si vous pensez cela, alors MALEFICUM ORGIA, qui existe depuis 1991 apparemment, a tout compris à l'affaire et il vous donnera raison. Personnellement, j'ai eu bien du mal à me faire à cet album. Peut-être remue-t-il trop bien mes boyaux. Néanmoins, sa forme m'a longtemps rebuté – avant que je ne comprenne où le groupe voulait en venir et que je rentre dans le trip. Je conseille donc aux personnes qui oseront écouter cette mixture blasphémique de ne pas jeter aux orties cette galette et de persévérer dans son écoute – bien qu'il se veuille primaire, il fait partie de ces oeuvres qui ne se laissent pas facilement attraper, car destinée à un public bien précis. Evidemment, il n'y avait que Chris Moyen pour décorer l'objet. L'opus décoiffe sérieusement et est vraiment inspiré par la Bête. Impressionnant. Ex-cel-lent. 4,5/5

A lire aussi en BLACK METAL par ONCLEGUUD :


TRANCELIKE VOID
Destroying Something Beautiful (2008)
Funeral black/doom spectral, génial et belge !




NO COLOURS RECORDS COMPILATION
15 Years Jubileum Metal Attack - Vol. 1 (2008)
Une excellente compilation de black metal !


Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
  N/A



- Krof (batterie, vocaux)
- Mhrot Ymsen Sthxt Tne Reb (guitares)
- Decimator (basse)


1. Unholy Orgistic Ritual To Convoke The Beast Up On
2. Darkness Of Evil
3. Brutal And Anal Orgy In Black Heaven With The Dark
4. Sexual Slave For Satan
5. Unholy Orgy
6. Black Hate
7. Inverted Crucifixion
8. Paradoxal Blasphemy
9. The Beast Invocation In A Burned Church For A Coll
10. Black Chapel
11. Infernal Mass
12. Unborn / Unleashing Of Demonic Entities To Spread



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod