Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 



EQUILIBRIUM - Sagas (2008)
Par POWERSYLV le 12 Juin 2008          Consultée 5445 fois
Non, Sagas n'a rien à voir avec l’ex-émission du pédant Stéphane Bern. Il s’agit du deuxième album des Bavarois d’EQUILIBRIUM, nouvelle recrue dans le circuit bien encombré du folk metal épique aux relents black. Après une démo en 2003, le quintet est remarqué par le label Black Attakk et sort en 2005 un premier opus qui sent bon les batailles, les forêts et les nains qui dansent cul nus au fond des bois : Turis Fratyr. Turis Fratyr eu son petit effet et a permis aux allemands de faire bonne figure dans quelques festivals européens, ce qui a eu pour conséquence d’élargir une première fois sa fan-base. Un nouveau deal avec Nuclear Blast doit lui permettre de franchir un pallier supplémentaire. C’est dans cet objectif que sort en ce début 2008 le deuxième album, Sagas dont il est question ici.

Les origines black metal transparaissent toujours : les blasts et les vocaux caractéristiques qui déchirent la nuit apparaissent dans certains moments de rage pure comme sur le premier titre, le long prologue alambiqué « Prolog Auf Erden » où en filigrannes interviennent les facettes de la musique du groupe (un conteur à la voix douce et ténébreuse, quelques instruments folkloriques), plus perceptibles et développés sur les titres suivants. Dans les titres intenses à tendance black, on peut citer le furieux « Verrat » absolument dévastateur. Autre dominante, un côté épique qui ne peut que me ravir avec des introductions grandiloquentes et travaillées (« Prolog Auf Erden », le galopant « Wurzelbert », « Heimwärts »). On a même un instrumental lent et mélodique qui sert d’interlude et où la flûte de pan tient la dragée haute aux autres instruments (« Heiderauche »). Original. Quelques bruits d’oiseaux et bruitages forestiers sont parsemés de-ci de-là conférant à l’œuvre un côté champêtre qui se marie aux instruments folkloriques.

Car même s’il n’est pas développé de la même façon dans toutes les chansons, EQUILIBRIUM (qui porte bien son nom à vrai dire) révèle son folk metal au grand jour : les instruments traditionnels des pays du nord ajoutent au côté naturel et paien de l’ensemble. Il faut dire que cette tendance au folk vers laquelle se sont engouffrés nombre de groupes extrêmes depuis les succès de groupes comme FINNTROLL fait recette, surtout Outre-Rhin … alors pourquoi se priver ? Les audiences satisfaisantes des petits festivals à farandoles comme le Pagan Fest le prouvent. Barbes broussailleuses, habits de vikings ou torse poil, quelques feuilles de vignes et peaux de bêtes autour des parties charnues de l’anatomie et hop, c’est parti. Opportunisme ou honnêteté, choisis ton camp camarade. Sans vouloir juger la démarche et en donnant au groupe le bénéfice du doute sur cette affaire, il faut reconnaître qu’EQUILIBRIUM s’en sort plutôt bien dans le style en proposant des titres assez accrocheurs, qui restent ancrés dans le metal et aux airs souvent guillerets et sautillants qui restent gravés dans notre mémoire (la petite ritournelle de « Blut Im Auge »). Ben oui, ils sont bavarois, ils aiment donc la bière, les femmes et la fête ces gars-là. Le groupe pourtant tombe parfois dans le ridicule en poussant trop sur les claviers et les arrangements, arrivant même à créer un nouveau style : le « Compagnie Créole Metal ». Ca existe ça ? Ben oui, écoutez donc l’intro bien naze d’ « Unbesiegt » et vous penserez au fameux « Douanier Rousseau », aux « Bons Baisers de Fort de France » et au « Bal Masqué » sur lesquels vous avez tous dansé au moins une fois lors d’un réveillon du Nouvel An. Non ? Mais si, allez …

Y a des titres bien énergiques, d’autres plus cool ou au tempo un peu moins hargneux (« Die Weide Und Der Fluß »), quelques gimmicks marrants (le riff boogie en plein milieu de « Heimwärts » … ou la rencontre improbable entre EQUILIBRIUM et ZZ TOP). Dans l’ensemble c’est bien foutu, bien produit et bien qu’appréciant honnêtement le skeud (je veux dire par là sans tomber par terre pour autant), je ne peux m’empêcher d’avoir une rétiscence, un blocage, mais qui n’est pas dû à EQUILIBRIUM en particulier. Un blocage sur le fait de marier une musique censée être sombre et aggressive avec des trucs guillerets ou marrants, des pipeaux, des oiseaux, des pouets-pouets … ben oui, j’ai du mal avec le folk metal joyeux. Et je parle même pas des accordéons qui doivent être les instruments que je hais le plus au monde (allez, vas-y Yvette). Surement de la faute à une Mamie trop fan de Pascal Sevran (… euh, il est vraiment mort M’sieur Elkabach ?). Mais bon, faites pas gaffe à cet avis personnel. J’ai mis 3/5. Si j’étais fan de folk metal j’aurai mis 5/5. Et je recommande chaudement cet album chanté en allemand et très agréable aux amateurs du genre car nous tenons là un des espoirs en la matière.

PS : une version limitée avec DVD bonus sera disponible avec diverses surprises pour les fans les plus acharnés.

* Site Web
http://www.equilibrium-metal.de

* MySpace :
http://www.myspace.com/equilibrium




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   VOLTHORD

 
   (2 chroniques)



- Helge Stang (chant)
- Rene Berthiaume (guitare)
- Andreas Völkl (guitare)
- Sandra Völkl (basse)
- Manuel Dicamillo (batterie)


1. Prolog Auf Erden
2. Wurzelbert
3. Blut Im Auge
4. Unbesiegt
5. Verrat
6. Snüffel
7. Heimwärts
8. Heiderauche
9. Die Weide Und Der Fluß
10. Des Sängers Fluch
11. Ruf In Den Wind
12. Dämmerung
13. Mana



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod