Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 



ARKONA - Ot Serdtsa K Nebu (2007)
Par VOLTHORD le 22 Mai 2008          Consultée 4100 fois

Ot Serdtsa K Nebu, ou comment Volthord a loupé le coche et tente vainement de se rattraper.

Ot Serdtsa K Nebu, ou pourquoi s'obliger à chroniquer : parce que dehors il pleut et que tous tes geeks de potes en profitent pour faire du Warcraft, et que toi tu n'as pas Warcraft parce que tu crois avoir une vie. Parce que dehors il pleut et que toi tu es seul comme un con avec tes cds... parce que dehors il pleut et que ça te rappelle que, dans cet album, il y a peut-être un peu à puiser pour éviter de se retrouver à 17h en train de regarder Next sur MTV en bouffant sans faim des tartines de pâte à tartiner de chez Ed.

Et parce qu'ARKONA se doit de figurer sur Nightfall et qu'il faudra bien parler de ce nouvel album un jour.

Ot Serdtsa K Nebu, ou comment votre Volthord adoré (si tu es d'accord avec cet adjectif et que tu es une jeune fille fan de viking metal, contacte moi) va se mettre à chroniquer un album alors qu'il n'a toujours pas de véritable avis dessus.
Je démissionne d'avance donc et j'espère que vous m'excuserez si je n'arrive pas à être cohérent dans mon propos. ARKONA nous ont tous baffés avec Vo Slavu Velikim, et il était impossible de croire qu'ils parviendraient à faire moins bien par la suite.

Le truc, c'est qu'ils n'ont pas fait moins bien.

Ils ont fait différent.

Mais c'est quand même moins bien.

Enfin, je trouve.

Pour essayer d'être clair, soit mon imaginaire est légèrement déficient ses derniers temps, ce qui m'étonnerait car j'ai été en mesure d'adorer le dernier MOONSORROW, soit il y a juste un peu moins de ferveur et d'authenticité dans le travail des Russes.
C'est un peu faux ce que je dis là, il suffit d'écouter cette première piste, où se mêlent parties black folks, choeurs russes splendides et parties acoustiques émouvantes (et d'ailleurs pas si loin d'un MOONSORROW, tant qu'on parle du loup). Là on se rend compte qu'on a pas vraiment perdu le groupe qui nous avait tartés il y a deux ans. D'autant plus qu'on se rendra vite compte que la production a été au passage équilibrée (la batterie sonne mieux que sur Vo Slavu Velikim), que les Russes auront arrêté les narrations longues et chiantes, et puis que merde, quoique je puisse en dire, ils jouent toujours dans la cour des grands.

Pourtant déjà « Гой, Купала!!! » m'agace. Ouais c'est à ça qu'on aura le droit pendant l'album : une série de morceaux plus ou moins bons avec des trames beaucoup moins folles que dans le premier album, l'envie de créer une ambiance plus solennelle, plus lente, avec bien moins de passages polka sautillants et des dégradés bien progressifs, un chant clair plus en avant, mais des mélodies qui n'arriveront pas toujours à suivre.

Je fais le premier reproche et voilà que le superbe « От Сердца к Небу » m'envole quelque part dans le passé de l'immense pays, assène à mes tympans attentifs de somptueux chants clairs et des mélodies légères et terriblement emphatiques... jusqu'à sa transition polka ridiculement courte et maladroite... Et le passage est pas super non plus.

Les passages black ne sont d'ailleurs pas supers tout court dans cet album. Et quand ils sont mêlés à des morceaux qui n'apportent rien au schmilblick, « Над пропастью лет » par exemple, ça en devient fatiguant.

Mis à part les deux instrumentaux qui me font trop penser à du Corvus Corax ou moult groupes allemands usant instruments à vent craillards, tout ce qu'il y a de traditionnel dans cet album sauve la chaloupe. Quand, dans « Ой, Печаль-Тоска », le groupe se tente à un morceau mélodique à la trame simple, ballade désinvolte, authentique et tellement belle, on se prend presque à penser que tout ce qui aurait dû faire la particularité de la galette, c'est le chant clair de madame Scream, les arrangements folk mélancoliques ou atmosphériques, et un chouia de guitares mélodiques.
J'ai dis la même chose pour le dernier NEVID, je crois.

Restent « Покровы Небесного Старца » et « Сва » (où pour la seule fois dans l'album, le passage black se fait déchirant de fragilité) pour me contredire...
Et encore, même ces deux là, ils valent surtout pour leurs passages calmes et leurs légères variations de tempos.

Alors peut-être que c'est moi qui débloque, mais От сердца к небу (oui entre temps j'écris le titre cyrillique tant qu'à faire) est inégal. Il n'est plus assez osé dans ses structures, ni même assez dans son désir de sobriété. Les mélodies oscillent entre le grandiose et le banal, voir le pénible, on a aussi perdu une part de cette folie qui habitait le précédent album...

ARKONA se retrouve un peu le cul entre deux chaises, et moi je sais vraiment pas quoi penser de plus.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


NOKTURNAL MORTUM
Verity (2017)
Le monstre ukrainien refait surface




TROLLFEST
En Kvest For Den Helligen Graal (2011)
Gloubi boulga folk black latino trompettes


Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Masha 'scream' (chant)
- Sergej 'lazar' (guitare)
- Ruslan 'kniaz' (basse)
- Vlad 'artist' (batterie)


1. Покровы
2. Гой, Купа
3. От Сердц
4. Ой, Печал
5. Гутсулк&
6. Стрела
7. Над проп
8. Славься,
9. Купала и
10. Цигулар
11. Сва
12. Катится



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod