Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (2 / 8)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ereb Altor
- Membre : Barren Earth
 

 Site Officiel (830)

MOONSORROW - Tulimyrsky (2008)
Par VOLTHORD le 29 Mai 2008          Consultée 6215 fois

A dire vrai, Tulimyrskiy n'est pas plus un EP qu'Hävittety n'était un single. L'imagination débordante des cousins Sorvali et de ses acolytes ne pouvait se résoudre à nous pondre quelques morceaux sans les étoffer en longueur, avec son sens inégalé du perfectionnisme. Donc quelques reprises, deux « rénovations » et un « inédit » se transforment vite en plus de 60 minutes de musique.
Je mets des guillemets à « inédits », car finalement, tout ce qui se présente dans cet album est plutôt nouveau à nos oreilles.

Les Finlandais étant devenus des maîtres, voir des drogués des albums concepts, cette nouvelle sortie qui en apparence n'est qu'une compilation d'exercices de styles et de chutes studio (mais quels exercices!), ne pouvait s'intégrer pleinement dans leur parcours « officiel ». D'où l'appellation EP, qui n'a ça de pertinente qu'elle nous empêche de comparer trop vite Hävittety et la nouvelle galette (ce qui ne m'empêchera pas de le faire).

Car Tulimyrsky parvient à trouver une homogénéité interne que beaucoup de EP n'ont pas, une ambiance abrasive, moins dense et profonde que Hävittety, mais jouant de nouveau la corde de la mélodie autant que celle de l'âpreté et la ténacité caractéristiques des débuts du groupe. Le morceau éponyme s'étend sur trente minutes qui effraieront peut-être ceux que le dernier LP du groupe a laissés sur le carreau. Pourtant, la multiplication des riffs, une guitare électrique bien plus incisive, un départ bien plus black et un tempo majoritairement plus élevé...MOONSORROW annonce une volonté de revenir aux sources de sa musique et de n'utiliser cette aura ambiante (parfois un peu envahissante) que dans une moindre mesure. Bourrin et épique, les guitares reprenant définitivement leur droit sur les claviers et l'acoustique, le chant black presque privilégié, on se croirait dans les premiers albums, mais avec les progrès actuels du groupe, et leur capacité à écrire autant de riffs simples et tranchants que de fines parties acoustiques.

La suite est à l'image du morceau titre.
MOONSORROW, dans sa modestie, se permet de reprendre un titre mineur d'un groupe majeur, et un titre majeur d'un groupe mineur (pour la seconde affirmation, je dis peut-être une connerie, mais je trouvais la phrase cool).
« For Whom The Bell Tolls » est remanié avec un souffle épique tout nouveau, le chant scandé par Vile Sorvali me donne bien plus de frissons que celui de Hetfield sur la version originale. De l'or en barre, tout simplement ! La thématique n'est certes pas viking pour un sou (et puis il y a le mot « gun » dans le morceau, c'est anachronique, merde!), mais on fermera les yeux sur ce petit écart tant le morceau semblait taillé pour les Finlandais.
« Back To North », dernier morceau de l'album, s'impose comme un épilogue dont MERCILESS sera fier. Un groupe de death suédois des 90's repris par l'une des formations extrêmes la plus influente de ces dernières années... belle preuve de respect de la part des Finlandais, d'autant plus que la reprise nous rappelle le MOONSORROW des premières conquêtes, moins bavard, plus mélodique et plus black. Un retour aux sources d'une sincérité absolue, vous dis-je !

Et que dire alors des deux nouvelles versions de « Hvergelmir » et « Taistelu Pohjolasta » ? Rien de plus finalement, juste une révérence encore plus basse, presque proche de la prosternation devant cette capacité incroyable à régaler nos oreilles, à blaster sec tout en nous cernant de couleurs et de paysages naturels magnifiés. Bon peut-être « Taistely Pohjolasta » est-il un peu au dessous des autres morceaux du EP, gardant quelques claviers kitschounets assez banals, et ne parvenant pas à se tailler une place de choix entre le WINDIRien « Hvergelmir » et l'entêtant « Back To North ». On en retiendra quand même des dernières minutes d'une férocité jouissive.


MOONSORROW n'a jamais été un groupe à mélodie. Il s'est focalisé sur les ambiances et en a fait son principal atout; Hävittety étant à mon avis une exagération brillante, qui je l'espère ne deviendra pas une habitude.
Cette espérance, Tulimyrsky nous en donne une première étincelle. Des passages retrouvant des racines véritablement acerbes à de longues affabulations folk qui sont devenues leur domaine privilégié, une bonne dose de mélodie et un potentiel hymnique de tous les instants : Un EP tout sauf anecdotique... en vérité indispensable (surtout pour ceux que Hävittety n'a pas convaincus).
Si Tulimyrsky n'est que la pointe de l'iceberg, comme la pochette de Verwimp le montre, alors on doit s'attendre à très gros au prochain LP...

MOONSORROW est sur la voie de la légende. Impossible d'en douter.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


MOONSORROW
V:hävittety (2007)
Renouveau d'un genre ou experience 'intéressante'?

(+ 1 kro-express)



MOONSORROW
Jumalten Aika (2016)
Toujours maître ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Ville Sorvali (voix, basse)
- Mitja Harvilahti (guitares)
- Henri Sorvali (guitares, claviers)
- Marko Tarvonen (batterie)
- Markus Eurén (clavier)


1. Tulimyrsky
2. For Whom The Bell Tolls
3. Taistelu Pohjolasta
4. Hvergelmir
5. Back To North



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod