Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions, Voodoo Smile, White Lion, Headrush, Locomotive Breath
- Membre : House Of Lords, Night Ranger, Rainbow, Roland Grapow , Rough Cutt, Ted Nugent , Ufo, Yngwie Malmsteen , Hear N' Aids, Great White, Foreigner, Doro, Dio, Blue Öyster Cult, Accept, George Lynch , Winger
- Style + Membre : John West , Quiet Riot, Ratt, John Norum , Europe, Alice Cooper, Lynch Mob, Msg, Whitesnake
 

 Site Officiel (94)
 Myspace (55)
 Chaîne Youtube (46)

DOKKEN - Lightning Strikes Again (2008)
Par THE MARGINAL le 16 Mai 2008          Consultée 3851 fois
Ce nouvel opus de Dokken, on en avait entendu parler depuis quelques années déjà. Selon certaines indiscrétions, il allait marquer un véritable retour aux sources, renouer avec le glorieux passé du combo américain. En pleine période printanière (même si printemps est arrivé en retard cette année) de l'an 2008, le successeur de "Hell to pay" (sorti 4 ans auparavant) déboule enfin dans les bacs.

Et force est de constater que les rumeurs sur ce fameux retour aux sources de Dokken étaient plus que fondées. En effet, ce nouvel album s'intitule "Lightning strikes again". Or, les connaisseurs le savent très bien, il y avait une chanson qui s'intitulait ainsi sur l'album "Under lock and key" (paru en 1985). Pour être plus précis, la chanson en question cloturait ce disque. Si on ajoute à ce détail la pochette de ce nouvel album de Dokken, on ne peut plus avoir de doutes concernant les intentions du quartette américain de renouer avec son passé glorieux et flamboyant. Dokken semble nostalgique des 80's qui l'ont vu pondre 3 splendides albums ("Tooth and nail" en 1984, "Under lock and key" en 1985 et "Back for the attack" en 1987), qui sont devenus des références en matière de hard mélodique américain.

Cependant, du line-up de la grande époque, il ne reste que 2 membres au sein de Dokken: le chanteur Don Dokken et le batteur Mick Brown. Pour un groupe qui a écrit les plus belles pages de son histoire dans les 80's, sortir un nouvel album dans les années 2000 s'avère être un exercice périlleux car celui-ci sera jugé par rapport à sa période dorée. Qui plus est, les groupes des 80's, pour la plupart, n'ont plus la même abnégation, la même volonté qui les habitait jadis. D'ailleurs, si Dokken avait réussi un excellent retour en forme en 1999 avec l'album "Erase the slate", les disques suivants("Long way home" et "Hell to pay") étaient soit moyens, soit passables. Donc, qu'il s'agisse de Dokken ou d'un autre groupe, la question qui se pose reste la même: est-il possible de rallumer la flamme d'antan quand les musiciens ont la quarantaine, voire la cinquantaine bien sonnée ?

Pour le savoir, plusieurs écoutes de "Lightning strikes again" sont nécessaires. Musicalement, ce "Lightning strikes again" sonne très 80's dans l'ensemble. Il n'y a pratiquement aucune surprise de ce côté-là. Les nostalgiques de cette époque sont donc en terrain bien connu. Les temps forts de cet album ? On citera volontiers le mid-tempo "Standing on the outside" dans la plus pure tradition "dokkenienne", efficace juste comme il faut, avec un refrain envoûtant, enjoliveur, l'up-tempo "Point of no return", avec son intro style western spaghetti (d'une durée de 20 secondes), puis son changement de ton, plus punchy, avec en outre la voix nasillarde de Don Dokken qui rend bien sur ce morceau, et enfin "The fire", une compo tour à tour pêchue, mélodique, percutante, aérienne, incisive sur laquelle Dokken se montre aussi impérial qu'à la grande époque et faisant la part belle aux riffs qui tuent. Ces titres sont vraiment les meilleurs de l'album, selon moi. A ce propos, on ne manquera pas de remarquer que ces titres sont postés respectivement au début, au milieu et à la fin de l'album. Curieuse coincidence, non ?

Et en dehors de ces titres majeurs ? Et bien, Dokken alterne le bon, comme le mid-tempo "Give me a reason", mis sur orbite par une douce intro à la guitare acoustique, la ballade "I remember", typique de ce qui se faisait dans les 80's, mais néanmoins plaisante à entendre, pleine d'émotion, bien ficelée, et le moins bon, le plus fade avec notamment "Heart to stone", une compo stéréotypée, hyper-téléphonée et trop répétitive pour être supportable, ou encore la ballade "How I miss your smile", soporifique au possible et n'apportant absolument rien de concret à l'album.

Par moments, Dokken s'écarte un peu des sentiers battus. Le résultat est très satisfaisant sur "Disease", un mid-tempo plus heavy, plus cru avec son ambiance tantôt plombée, tantôt plus planante et la voix de Don Dokken déformée, plutôt surprenant sur "Release me", un mid-tempo mélancolique, par moments épique, qui rappelle un peu certaines compos que faisaient Dream Theater dans les 90's, avec des guitares un peu en retrait et un court passage tribal précédant le final de la chanson, et enfin pas franchement convaincant sur "It means", un mid-tempo sombre, pesant.

Alors, le verdict de cette nouvelle livraison de Dokken ? Et bien, on peut dire que la magie d'antan n'est apparue que furtivement. A défaut d'un super album, on se satisfera d'un disque de hard mélodique de bonne facture. Dans l'ensemble, malgré quelques faiblesses ici et là, "Lightning strikes again" tient la route et s'avère correct, à défaut d'être transcendant. Personnellement, je le situe en dessous de la fameuse trilogie "Tooth and nail"/"Under lock and key"/"Back for the attack" et même en dessous de "Erase the slate". C'est un disque qui se laisse écouter, mais qui ne devrait pas marquer les esprits à long terme. Le fait que le jeu de basse de Jeff Pilson ne soit pas présent sur cet opus y est sans doute pour quelque chose. Toutefois, les nostalgiques du hard rock des 80's devraient avoir, avec cet opus, de quoi être satisfaits.

Note: 3,5/5




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Don Dokken (chant)
- John Levin (guitare)
- Barry Sparks Basse)
- Mick Brown (batterie)


1. Standing On The Outside
2. Give Me A Reason
3. Heart To Stone
4. Disease
5. How I Miss Your Smile
6. Oasis
7. Point Of No Return
8. I Remember
9. Judgement Day
10. It Means
11. Release Me
12. This Fire



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod