Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Judas Priest, Saxon, Steve Vai , Ted Nugent , Tigertailz, Tipton, Entwistle & Powell, Toto, Yngwie Malmsteen , Warrant, Zeno, Kelly Keeling , Snakecharmer, Red Zone Rider, Richie Kotzen , Racer X, Paul Gilbert, Black Sabbath, Scorpions, Ufo, Dio, Fastway, Foreigner, G3, Derek Sherinian , Michael Lee Firkins , Meat Loaf, Kingdom Come, Joe Satriani , Impellitteri
- Style + Membre : Michael Schenker , Ozzy Osbourne , Praying Mantis, Rainbow, Thin Lizzy, Whitesnake, Wami, Wild Horses, John Norum , Alcatrazz, Badlands, Baton Rouge, Contraband, Deep Purple, Dokken, Gary Moore , George Lynch , Helix, Jagged Edge, King Kobra
 

 Site Officiel De Michael Schenker (882)
 Myspace (277)

MSG - The Michael Schenker Story Live (1997)
Par LATIMUS le 15 Avril 2008          Consultée 5385 fois

25 ans de carrière, 19 albums studio, 4 live officiels, 230 morceaux : SCORPIONS (2 albums), UFO (7 albums dont 1 Live), MSG (11 albums dont 3 Lives), Michael SCHENKER (1 album acoustique), CONTRABAND (1 album). Tel est l’impressionnant bilan des enregistrements auquel Michael SCHENKER a participé, malgré ses hauts et ses bas. Ceci en 1997, puisque ce bilan s’est depuis encore beaucoup enrichi.

Pour fêter ces 25 années d’enregistrements divers, Michael Schenker a la bonne idée de donner un méga-concert au Japon (à Osaka), le 17 mars 1997, où il reprend, avec le MICHAEL SCHENKER GROUP, (au moins) un titre de chacun des albums où il a fait gémir de plaisir sa Gibson Flying V. Ceci en suivant globalement (mais pas strictement) l’ordre chronologique. Le concert sera bien sûr enregistré (le contraire eut été dommage) et sortira, quelques mois plus tard, sous la forme d’un double CD, tout d’abord (si je ne m’abuse) proposé à la vente lors des concerts de UFO de 1997. J’ai moi-même acquis ma copie, dédicacée par Michael s’il vous plaît, juste avant l’excellent concert qu’a donné UFO en 1997 à Paris (Elysée-Montmartre)! Le disque est ensuite sorti dans le commerce et bien sûr sur Internet.

Deux remarques s’imposent tout d’abord à l’écoute de ce pavé (30 morceaux, 150 minutes !) :

- Le son est vraiment excellent. Rarement un album live n’aura sonné aussi pro. Puissance, clarté, pêche, stéréo impeccable, tout y est. Monsieur Ron Nevison (UFO, MSG, entre autres) a vraiment fait du bon boulot.

- Pas moins de 9 titres de UFO (et pas des moindres) ont été joués durant le concert. Si côté musique, les versions sont tout à fait valables voire très bonnes pour certaines, côté chant, ça ne le fait pas. Il faut dire que ce n’est pas Phil Mogg qui tient le micro mais David Van Landing (ex-MANNEQUIN, Tony MACALPINE et EROTIC LIQUID CULTURE, argh, ce nom !), énième vocaliste de MSG. Pas un mauvais chanteur en soi (il se débrouille d’ailleurs très bien sur les deux morceaux de SCORPIONS et sur certains titres de MSG), mais avec son timbre assez classique, il ne peut rivaliser avec la classe de Phil Mogg, sûrement moins puissant mais beaucoup plus juste et émouvant. Ben oui, pour chanter du UFO, c’est Phil Mogg qu’il vous faut !

Voilà, les amplis sont installés, les musiciens aussi, le concert peut commencer. Éteignez les téléphones portables et arrêtez de peloter votre voisine, merci. Et le show débute de façon bien singulière, avec un retour 25 ans en arrière : issu du psychédélicieux "Lonesome Crow" des SCORPIONS, le fabuleux "In Search Of The Peace Of Mind". Si vous ne connaissez que la version (assez doucereuse et « peace and love ») du "Tokyo Tapes" des SCORPIONS, attendez-vous à un choc, puisque le morceau n’est ici pas amputé de sa deuxième partie, beaucoup plus Hard et inquiétante, sur laquelle David Van Landing se lâche à fond et gueule (presque !) autant qu’un Tom Araya période "God Hates Us All" (j’exagère à peine) ! Impressionnant !

On enchaîne ensuite sur une tripotée de titres de UFO (voir remarque ci-dessus), qui font tout de même toujours plaisir à entendre. Également pioché dans le répertoire de SCORPIONS, le Heavy "Another Piece Of Meat" envoie la purée avec brio. Et puis voici le tour des morceaux extraits des nombreux albums de MSG, dont aucun n’est oublié. Avec au passage une fort belle version de "Into The Arena", avec un break fort sympathique du duo Barry Sparks/Shane Gaalaas (basse/batterie) et un joli final. Et surtout une magnifique version de "Save Yourself", où Schenker est carrément un dieu de feeling, de justesse et de mélodie. Purée, cette intro en lead à pleurer, c’est à vous dégoûter d’apprendre la guitare... !

La période MCAULEY SCHENKER GROUP nous permet d’apprécier le sympathique "No Time For Losers" mais aussi de s’ennuyer ferme sur l’assez mièvre "Never Ending Nightmare". Même l’unique album de CONTRABAND (voir chronique sur ce site pour en savoir plus) n’est pas oublié avec le très Rock’n’Roll "All The Way From Memphis" (en fait une reprise de MOTT THE HOOPLE). Les titres de l’album "Written In The Sand" permettent de se reposer de David Van Landing pour apprécier le très bon chanteur Leif Sundin. Signalons également l’instrumental magique "Essence" et de très belles versions de "Lost Horizons" et de "On And On" (avec un solo final superbissime). Les meilleurs choses ayant une fin, le concert s’achève avec les plutôt dispensables "Armed And Ready" et "Feels Like A Good Thing" et bien sûr "Rock Bottom", toutefois dans une version qui est loin d’égaler celle de "Strangers In The Night".

Au final, bilan positif pour ce méga-best-of-live récapitulatif de la carrière de Michael Schenker, avec un super son, de nombreux très bons moments et quelques déceptions (les titres de UFO, quelques solos pas très inspirés, le public trop poli).

Remarquons également un livret très intéressant et ultra complet, puisqu’il récapitule tous les albums de la carrière de Schenker au sein de ses différents groupes, avec les pochettes des disques, les line-ups complets, des photos d’époque, etc. Et aussi un petit texte qui nous apprend entre autres que Schenker aurait auditionné à l’âge de 18 ans pour les ROLLING STONES, mais aurait refusé pour continuer sa carrière avec UFO !!!

Note : 3,5/5.

Les moments forts : "In Search Of The Peace Of Mind", "Doctor, Doctor", "Another Piece Of Meat", "Into The Arena", "Save Yourself", "Love Never Dies", "Essence", "Lost Horizons", "Attack Of The Mad Axeman", "On And On".

Les (légères) déceptions : les titres de UFO en général, dont "Love To Love" et "Rock Bottom".

Les titres dispensables : "Never Ending Nightmare", "Bijou Pleasurette", "Armed And Ready", "Feels Like A Good Thing".

A lire aussi en HARD ROCK par LATIMUS :


UFO
No Heavy Petting (1976)
Un ufo indispendable.

(+ 1 kro-express)



ELECTRIC SUN
Fire Wind (1981)
Un second album qui plane très haut


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare électrique et acoustique)
- David Van Landing (chant)
- Leif Sundin (chant, guitare)
- Seth Bernstein (claviers, guitare)
- Barry Sparks (basse)
- Shane Gaalaas (batterie)


1. In Search Of The Peace Of Mind
2. Doctor Doctor
3. Let It Roll
4. Natural Thing
5. Lights Out
6. Only You Can Rock Me
7. Another Piece Of Meat
8. Into The Arena
9. Are You Ready To Rock
10. Assault Attack
11. Captain Nemo
12. No Time For Losers
13. Save Yourself
14. All The Way From Memphis
15. Pushed To The Limit
16. Written In The Sand
- ------
17. Back To Life
18. Love Never Dies
19. Essence
20. Never Ending Nightmare
21. Bijou Pleasurette
22. Positive Forward
23. Lost Horizons
24. Too Hot To Handle
25. Attack Of The Mad Axeman
26. Love To Love
27. On And On
28. Armed And Ready
29. Feels Like A Good Thing
30. Rock Bottom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod