Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO/FOLK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Nebelheim

SLARTIBARTFASS - Nebelheim (2007)
Par VOLTHORD le 3 Avril 2008          Consultée 1606 fois

Encore un nom germanique à coucher dehors et une pochette avec de la brume et des corbeaux ? C'est un de ses trucs pagano folk viking machin avec de la cornemuse et un type enroué ? Et vu la note c'est 'encore' un machin de seconde zone c'est ça ?
Donc euh...C'est grave docteur ?

Que nenni que nenni. C'est juste usant à force... mais allons-y quand même, j'ai mon créneau de « une chronique par semaine » à remplir moi !

Alors bon, nouveau groupe, deux ans de véritable activité, ne m'en voulez, je vais être un peu cruel mais bon, un cd ça coûte quand même 15 euros.
SLARTIBARFASS sera peut-être encensé sur quelques sites ne voulant pas être bien méchant avec les nouveaux arrivants sans prétentions, mais moi, dès la première simulation d'ambiance « dark forest and dark dungeon in a dark night » plombé par le « hit » orchestral d'un clavier de carrouf, j'ai déjà du mal.

Un « Herbstlied » axé black mélodique s'avère aussi ennuyeux : piano archi bâteau, guitares pas accrocheuses pour une cahuette, solo maladroit, voix black râpeuse sans profondeur. Bref, ajoutez à ça une production très moyenne qui devra nous suivre pour 45 minutes...il y a de quoi jeter l'éponge d'entrée de jeu.

Mais parce que je suis un mec cool et que je ne torche jamais mes chros sur une écoute, j'ai persévéré.


Comme vous le devinez, ça n'a rien donné de plus.


« Erdmacht » nous pompe la nuque avec son accordéon prévisible et ses atmosphères remâchées. « Rache Der Kobolde » et ses claviers mignons nous rappellent à la fois un FINNTROLL sans excellence et un RIGER sans sa furie viscérale...pour le coup, on préférera se repasser le Kom I Min Kittel de SVARTBY. « Asatru » se perd dans des ambiances « à la LIMBONIC ART », en largement moins bon, comme SLARTIBARTFASS (et putain c'est quoi ce nom !!) ne parvient jamais à lâcher de bons riffs et de bonnes mélodies pour ponctuer ses 7 minutes.

Nos Allemands mettent la dose sur la variété et les morceaux à tiroirs mais plantent aussi bien le premier exercice que le second.
Seul « St.Phubert » ou le début de « Keltenschanze » nous ramènent au Tuatha Na Gael de CRUACHAN ou quelques sonorités IN EXTREMIennes bien pensées, et ça, mine de rien, ça me fait plaisir. Les apparitions de la cornemuse sauvent un peu le navire, mais le côté folk n'est pas aussi développé qu'on l'aurait voulu. On notera aussi un fond d'atmosphère étrange qui intrigue un peu et aurait mérité mille fois plus d'attention : Dans les morceaux longs, il aurait pu être décisif. De manière générale, on se perd dans des nappes de claviers sans intérêts et de très longs passages atmosphériques ennuyeux au possible.

On se retrouve avec un melting-pot blacko-folklo_melo-atmo-kitscho maladroit qui ne parvient à trouver de constance et d'homogénéité que dans son manque d'expertise. L'intention était plutôt bonne, mais faire des morceaux à rallonge en brassant tout un potage d'influence nécessite un travail acharné, sinon il y a toutes les chances de se vautrer bien comme il faut.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


DARZAMAT
In The Opium Of Black Veil (1998)
Un black gothic symphonique GRANDILOQUENT

(+ 1 kro-express)



MORGUL
All Dead Here (2005)
L'étrange black sympho de monsieur jack


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Daniel (chant)
- Philipp (guitares)
- Thomas (clavier)
- Jessica (cornemuse)
- Nicolas (basse)
- Juan (batterie)


1. Einleitung
2. Herbstlied
3. St. Cuthbert
4. Erdmacht
5. Rache Der Kobolde
6. Ásatrú
7. Keltenschanze



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod