Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Illwill
- Membre : Judas Priest

FIGHT - A Small Deadly Space (1995)
Par AAARGH le 29 Avril 2008          Consultée 3020 fois

Bienvenue ami lecteur dans ce round 2 !
Rob a fait un remplacement, c’est Rush Parrish qui sort et est remplacé par Mark Chaussee pour soutenir Brian Tilse.
L’organisation tactique a été revue, il ne s’agit plus de délivrer un album avec un son « power metal » de type panteresque et de belles prouesses vocales haut perchées. Il s’agit d’avoir un son de guitare qui "fuzze" et un chant dans les médiums avec filtres. Les envolées ne sont plus de mises.

Il apparaît même que l’approche est fondamentalement différente, on a affaire à une équipe qui s’est partagé le travail d’écriture là où Rob n’était que le seul créateur en première mi-temps. Première action avec « Blowout in the Radio Room » qui ne manquera pas d’être rediffusée dans le MTV’s Headbanger’s ball.
Hmm, c'est étrange on ne reconnait vraiment plus cette équipe ! C’est une action en mid-tempo, Rob se plaint, il est peut-être blessé !? Non, il n’en est rien !

Il est à nouveau agressif sur les « Gretna Greene » ou haut sur « Never Again » ou bien épaulé par les guitares dans un schéma d’ouverture à la « Architecture of Aggression » de MEGADETH. Malheureusement le schéma de jeu est un brin brouillon avec un son qui n’est pas net et de nombreux effets sur les guitares et voix. Le public semble perplexe et ne semble plus aussi enthousiaste qu’en première mi-temps!

Les idées abordées dans le jeu sont des sujets de société, plus intimistes, où l’on mise sur l’émotion « Human Crate », « In a World of My Own Making » qui clôt le match sur une action accompagnée au piano, on est loin du groove des phases de jeux qui ont précédés comme « I’m Alive ». Ah, non il reste du temps dans les arrêts de jeu, ils tentent une phase de jeu dite du ghost track avec « Psycho Suicide » un tempo rapide, comme il jouait lors du premier round mais avec un chant traînant. Et c’est fini !

La réaction d’après match, Rob nous annonce qu’il est lassé du metal, il veut tenter autre chose, évoluer, et c’est tout à son honneur ! Saluons ce grand champion qui nous quitte gageons qu’il saura conquérir ce nouveau sport qu’il vise avec TWO.


En résumé : L’album d’adieu au metal de Rob, est une œuvre qui laisse une impression mitigée. Un Rob qui n’y croyait peut-être déjà plus. Un album plus heavy avec un son qui "fuzze", des mid-tempos et une voix qui se complaît dans les médiums. Un disque qui vaut surtout par la performance vocale, toujours bonne, bien que pas inoubliable. Une déception pour ceux qui s’attendaient à un album dans la veine de « War Of Words », un bon album intrinsèquement néanmoins.

Le morceau où l’on cite Forrest Gump : « Small Deadly Space »
Le morceau dont ROOTS PACO ROOTS est persuadé qu’il s’appelle Blowjob in the… : « Blowout in the Radio Room »
Le morceau avec du piano dedans en accompagnement de Rob : « In a World of My Own Making »
Le morceau où sur le refrain Rob est accompagné par une sirène : « Gretna Grene »

A lire aussi en HEAVY METAL par AAARGH :


MASTERPLAN
Masterplan (2003)
Une leçon de maître




GRAND MAGUS
Wolf's Return (2005)
Loup, y es-tu ?


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
  N/A



- Rob Halford (vocals)
- Brian Tilse (guitars)
- Mark Chaussee (guitars)
- Jay Jay (bass)
- Scott Travis (drums)


1. I Am Alive
2. Mouthpiece
3. Legacy Of Hate
4. Blowout In The Radio Room
5. Never Again
6. Small Deadly Space
7. Gretna Greene
8. Beneath The Violence
9. Human Crate
10. In A World Of My Own Making



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod