Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 7)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Raven Woods
- Style + Membre : Azarath

BEHEMOTH - Zos Kia Cultus - Here And Beyond (2002)
Par T-RAY le 26 Avril 2008          Consultée 7512 fois

Le death metal. Après avoir passé plusieurs années à tourner autour et à en saupoudrer son black metal à plus ou moins forte dose (« Satanica » et surtout « Thelema.6 »), BEHEMOTH l’a enfin sorti, son premier vrai album de death metal. La mue du combo polonais a en effet opéré, et de quelle manière ! 2002 ou l’avènement du BEHEMOTH nouveau.

Sûr de sa nouvelle orientation musicale, le groupe délivre ici un death metal très personnel, que des années de copulation avec son black metal a permis de faire mûrir, et auquel les croyances et les principes de Nergal ont donné forme et objet. Le death ou la manière pour le charismatique leader de mettre en musique sa personnalité profonde, une nouvelle fois aidé de Krzysztof Azarewicz, son ami et frère spirituel, dans l’écriture des paroles. Et dans la réalisation du concept global de l’album, très influencé par les cultes anciens d’Egypte et du Moyen-Orient, et dépeignant la foi des deux hommes en le pouvoir de la volonté, en l’hédonisme, en la nature humaine, et d’autres choses que je vous laisse le soin de découvrir pour vous immerger totalement dans l’écoute de ce disque.

Un death metal personnel sur le plan du concept, certes, mais aussi sur le plan musical. Ici, pas d’agression caractérisée, pas de plans technico-progressifs toutes les trente secondes. Simplement un death metal puissant, profond, parfaitement équilibré et dosé dans ses évolutions rythmiques. Le premier morceau, "Horns Ov Baphomet", suffit à en faire exemple. La technique est bien sûr au rendez-vous, les trois musiciens étant tout de même de sacrées brutes – Inferno est impressionnant de maîtrise et de précision, et les deux guitaristes sont déconcertants d’aisance rythmique et soliste – mais le tout sans esbroufe. L’essentiel est ici l’expressivité du concept de chaque titre. Ainsi, "Modern Iconoclasts", par sa puissance et son intransigeance, exprime parfaitement la foi inébranlable qu’ont les musiciens en eux, et en leur œuvre. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Le groupe alterne avec brio les parties furieuses et les parties lourdes ("No Sympathy For Fools", "Typhonian Soul Zodiack"), parvient à aérer subtilement ses titres les plus brutaux pour en rendre les accès de fureur encore plus efficaces ("Blackest Ov The Black", "Heru Ra Ha : Let There Be Might", superbe), ou simplement user de breaks judicieux pour y parvenir ("The Harlot Ov The Saints"). Et si vous n’êtes pas convaincu, écoutez juste le morceau-titre : parmi les moins brutaux du disque, il en synthétise pourtant toutes les qualités. C’est simple : tout lui réussit. Composé avec talent, écrit avec talent, interprété avec talent. Je me suis demandé plusieurs fois ce qui pouvait m’empêcher de donner à cet album autre chose que la note maximale. "Rien", c’est ça ? Vous l’avez dit.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


HATE ETERNAL
I, Monarch (2005)
Le retour du roi




HATE ETERNAL
King Of All Kings (2002)
Souveraineté assurée !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   BIONIC2802
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Nergal (guitares, vocaux)
- Inferno (batterie)
- Havok (guitares)
- Novy (basse)


1. Horns Ov Baphomet
2. Modern Iconoclasts
3. Here And Beyond
4. As Above So Below
5. Blackest Ov The Black
6. Hekau
7. The Harlot Ov The Saints
8. No Sympathy For Fools
9. Zos Kia Cultus
10. Fornicatus Benedictus
11. Typhonian Soul Zodiack
12. Heru Ra Ha : Let There Be Might



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod