Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Wolf's Gang

ADX - La Terreur (1986)
Par DARK SCHNEIDER le 28 Février 2008          Consultée 6763 fois

Ah 1986 ! Une année charnière pour le metal français. Les groupes comprennent enfin qu’il est inutile de se marcher dessus ou de continuer d’afficher une prétention sans borne, s’ils veulent que la scène française grandisse, va falloir se serrer les coudes. Mais il est trop tard, les splits se multiplient. Après TRUST en 1985, c’est SORTILEGE qui raccroche les armes. Un coup dur pour le metal hexagonal. Un nouveau leader allait-il s’affirmer ? Ce ne fut jamais véritablement le cas. Mais si il y avait un groupe qui avait toutes les cartes en main, c’était bien ADX ! Après un très bon 1er album, nos métalleux monarchistes sortirent en cette année 1986 un second album qui aurait du mettre tout le monde d’accord. Mais voilà, malgré des chroniques bien plus positives que celle d’Exécution, le groupe reste quasi ignoré par les mags français. Un comble pour un groupe aussi bon.

La terreur a tout pour rallier les suffrages. Le speed metal d’ADX s’affine. Le son s’améliore, nettement moins brouillon. Cela se constate notamment au niveau des paroles, qui sont bien plus audibles que sur le 1er opus. Bref, la production est bien meilleure, ce qui ne met que plus en valeur le speed metal chiadé d’ADX.

A propos de speed…cet album est peut-être le moins rapide des 3 premiers opus. Le groupe se trouve souvent à la frontière entre un heavy metal presque mid-tempo (le lubrique « Marquis du mal », « La terreur ») et un speed metal qui se détache de ses congénères américains en y incorporant bien plus de mélodies (« Mémoire de l’éternel », « Tourmente et passion »…). Les soli pleuvent toujours autant, et c’est une fois de plus l’instrumental, « Alesia », qui synthétise tout le savoir-faire des deux six-cordistes. C’est bien là une des forces d’ADX, et qui les distinguait de pas mal des autres groupes français de l’époque. Il manquait chez un SORTILEGE de ces attaques à deux guitares jouant en harmonie, chose qui réussit parfaitement à ADX. La complémentarité de nos deux duettistes fait merveille. Une inspiration en lead de tous les instants, qui n’en oublie pas moins les riffs qui défouraillent. Comment résister à la puissance du riff dévastateur des « Enfants de l’ombre » qui sert parfaitement l’ambiance post-apocalyptique de ce titre ?!

La terreur est vraiment un album nettement plus travaillé qu’Exécution. D’ores et déjà, l’intro au clavier du morceau d’ouverture montre que le groupe n’a pas l’intention de proposer une copie carbone de son prédécesseur. Du clavier, il en est également question dans le final de « Marquis de mal ». On notera également les effets de voix, à base de reverb, sur le pont du « Blason de la honte », qui donne un certain côté grandiloquent à ce morceau évoquant toute la folie de Gilles de Rais, ancien chevalier de Jeanne d’Arc, qui se serait adonné à des rites sataniques particulièrement sanglants (la légende dit qu’il aurait assassiné une centaine d’enfants…).
Parlons-en donc des paroles. Là encore, ADX s’est amélioré. Les textes, tout en restant assez directs, sont particulièrement bien fignolés. Hormis le récit SF post-apocalyptique des « Enfants de l’ombre », c’est la fantasy et l’histoire qui sont à l’honneur sur cet album. ADX est un groupe français ce qu’il revendique complètement avec ses morceaux évoquant des personnages (« Marquis du mal », « Le blason de la honte ») ou des moments terribles de l’histoire de France (« La terreur », un des aspects sombres de la Révolution).
Le groupe culmine sur « Tourmente et passion », morceau doté d’une merveilleuse intro, très solennelle et épique, ouvrant la voie à un déchaînement de speed metal mélodique du meilleur aloi.

Le chant de Phil habite complètement ces morceaux. Certes, il n’est pas un grand chanteur mais il y met une force lyrique et une conviction qui suffisent à donner pleinement corps et vie à tous ces récits.

La terreur confirme tout le bien que l’on pensait d’ADX. Un groupe talentueux, non seulement un des meilleurs combo français, mais tout simplement un des meilleurs groupe de speed metal…sur le plan mondial. Ni plus ni moins.

A lire aussi en SPEED METAL par DARK SCHNEIDER :


AGENT STEEL
Skeptics Apocalpyse (1985)
Un des meilleurs combo de speed metal US




ADX
Ultimatum (2014)
Des vétérans qui imposent le respect !


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Phil (chant)
- Betov (guitare)
- Marquis (guitare)
- Deuch (bass)
- Dog (batterie)


1. Les Enfants De L'ombre
2. Marquis Du Mal
3. Alesia
4. La Terreur
5. Mémoire De L'Éternel
6. Le Blazon De La Honte
7. Tourmente Et Passion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod