Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


GLYDER - Playground For Life (2007)
Par THE MARGINAL le 12 Janvier 2008          Consultée 3791 fois

Le quatuor irlandais Glyder s'était fait remarquer en 2006 par l'intermédiaire d'un premier album éponyme qui a séduit bon nombre de fans de Thin Lizzy, Led Zeppelin, Rory Gallagher et autres gâteries hard rock 70's. En effet, sa musique inspirée de ces artistes était plutôt enthousiasmante et ne sonnait pas du tout datée.

Fin 2007, Glyder revient avec un second album sous le coude. Celui-ci s'intitule "Playground for life" et, forcément, ceux qui avaient été conquis par le premier effort du groupe attendent énormément de ce second opus. Ce dernier sera pour eux soit une confirmation, soit une déception.

Après une douce intro d'environ 40 secondes, le morceau "Gamblers blues" décolle enfin et Glyder nous sert exactement ce qu'on serait en droit d'attendre de lui: du hard rock bien ancré dans les 70's, avec une alternance entre passages mélodiques et riffs plus crus. Le quartette irlandais réussit à sortir de son chapeau quelques compos de haut calibre telles que "Sweets", l'un des temps forts de l'album, un titre à la fois rythmé, enjoué, entêtant (la section rythmique a le feu aux fesses, à l'entendre), "Over and over", brut de décoffrage et valorisé par un refrain survolté, ou encore des titres plus mélancoliques comme le mid-tempo "Playground for life" et ses mélodies particulièrement lugubres, ou encore la power-ballade "The merrygoround", peut-être ce que les musiciens du groupe ont fait de mieux dans ce domaine. Car les 2 autres ballades, qu'il s'agisse de la soporifique "Sleeping gun" ou de "For your skin", plutôt une vraie-fausse ballade tristounette (presque grungy) et qui ne vaut que par son final un peu plus emballé, auraient tendance à ennuyer plutôt qu'autre chose. D'autre part, Glyder ne s'est pas totalement affranchi de ses influences de Thin Lizzy. Si un titre tel que "Puppet queen" s'avère être un hommage respectueux envers la légende irlandaise, on peut regretter en revanche que sur "Walking my own ground", le fantôme de Thin Lizzy plâne de façon trop ostensible.

Au final, si l'ensemble de "Playground for life" est plutôt de bonne facture et se laisse volontiers écouter, on peut regretter 2 ou 3 petites choses. Par exemple, qu'il y ait 3 ballades sur cet opus alors qu'une seule faisait largement l'affaire. Ou encore que les influences de Thin Lizzy, voire Led Zeppelin ne soient pas totalement digérées, comme cela s'entend sur certains titres (sur d'autres, en revanche, Glyder semble s'en affranchir avec un certain bonheur). Bon, malgré tout, on ne va pas trop râler car, même si la première moitié de l'album semble à priori plus inspirée que la seconde, le disque reste fort plaisant et met bien en avant les solos de guitare très colorés, qui donnent envie de s'adonner à l'air-guitar. Après tout, on peut toujours espérer que le coup de grâce, Glyder l'assénera lors de l'opus suivant...

Note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


VALENTINE SALOON
Super Duper (1992)
Un disque rare, mais très intéressant des 90's




THUNDERHEAD
Crime Pays (1991)
Le meilleur album de Thunderhead


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   THE BLUE OYSTER

 
   (2 chroniques)



- Tony Cullen (basse, chant)
- Bat (guitare)
- Pete Fisher (guitare)
- Davy Ryan (batterie)


1. Gamblers Blues
2. Sweets
3. Puppet Queen
4. Playground For Life
5. For Your Skin
6. Walking My Own Ground
7. Dark Meets Light
8. Sleeping Gun
9. Over And Over
10. The Merrygoround



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod