Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


EXSECRATUS - Tainted Dreams (2007)
Par BAST le 10 Janvier 2008          Consultée 2327 fois

L’impératrice Finlande et sa forteresse Finnvox n’a plus l’éclat des débuts. Elle évolue désormais en roue libre, selon une dynamique imprimée voila quelques années et dont elle aurait bien aimé que rien ne vienne la perturber. C’était sans compter sur son propre appétit, elle qui lance encore et encore de nouvelles formations. Des formations dont le discours ne revêt plus que l’aspect d’une redite opiniâtre. Emprunts et nouveauté déficiente, elles grossissent chaque mois les sites de chronique, affaiblissent chaque mois l’intégrité d’une scène demeurée longtemps irréprochable. D’un autre coté, elle dispose toujours d’un savoir-faire impressionnant.
Deux constats facilement dressés qui se retrouvent sur le premier album d’EXSECRATUS. Entre une assimilation nauséeuse de mélodies qui défilent avec un mimétisme presque naturel et des compos qui parviennent peu à peu à se dénicher une place dans un coin du cerveau, les premières impressions ne savent quelle posture adopter.

Le temps n’aura hélas guère de bénéfices pour EXSECRATUS.
« Tainted Dreams », on connait déjà : du metal à chanteuse, une base heavy affirmée, des teintes gothiques jetées par endroits ou des rappels au death mélodique (le style initial d’EXSECRATUS, du reste). Pour pousser davantage le souci du détail, on parlera d’un EPICA option heavy, d’un NIGHTWISH qui n’aurait pas pris de douche depuis un mois, voire d’un CHILDREN OF BODOM en jupette. Trois groupes et probablement quelques autres qui défilent en un diaporama parfaitement cadencé, parfaitement calibré, à mesure que « Tainted Dreams » exhibe sa matière.
A ma droite, un album formaté, un trépignement d’impatience face à un condensé de convenance, une accroche indélicate qui ne laisse qu’une vapeur de souvenirs. Au milieu, « Suicide », « Under The Winter Moon » puis « Pain Inside », trois titres parmi les plus correctement agencés où l’on retiendra une rythmique exaltée et un chant plutôt correct. Et à ma gauche, la meilleure place, un sursaut d’inventivité avec « Last Fall », morceau intimiste qui va bien au-delà du trip opéra habituel. Alors oui : à ma droite, de l’émotion, de l’entrain, un sourire. Beaucoup de choses, mais en peu de temps.

« Tainted Dreams » trouve immédiatement son qualitatif parmi le trio élémentaire des échelles de valeur. Le mauvais évité de peu, le bon glissant des mains, c’est le moyen qui lui va le mieux. Et un album moyen dans un genre hachuré de prétendants, on l’évite presque autant qu’un groupe mauvais, de peur d’hésiter trop longtemps, de s’acharner à lui laisser sa chance. La prochaine fois, peut-être.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


Luca TURILLI
Demonheart (2002)
Metal symphonique




EVIL MASQUERADE
Welcome To The Show (2004)
Heavy néo-classique E-N-O-R-M-E !!!


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Leeni-maria Hovila (chant)
- J. Raatikainen (batterie)
- E. Silvennoinen (clavier)
- T. Kauhajärvi (basse)
- T.hentilä (guitare, chant)
- O. Mattila (guitare, chant)


1. Path To The Bliss
2. Suicide
3. In Death's Arms
4. Under The Winter Moon
5. Pain Inside
6. Final Assault - The Beginning
7. Fallen
8. Last Fall
9. Once
10. My Last Fight



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod