Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (2 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Timo Tolkki's Avalon , Marius Danielsen , Almanac
- Membre : Kamelot, Magnum, Ring Of Fire
- Style + Membre : Edguy
 

 Myspace (266)
 Chaîne Youtube (290)
 Site Officiel De Tobias Sammet (337)

Tobias Sammet's AVANTASIA - The Scarecrow (2008)
Par POWERSYLV le 29 Décembre 2007          Consultée 11870 fois

Il était une fois sur la planète metal teutonne un p’tit bonhomme du nom de Tobias Sammet. Adolescent exhubérant, fan de heavy metal et plus partiulièrement de Bruce Dickinson et de Michael Kiske, Tobi (comme on le surnomme amicalement) s’acoquine avec de jeunes loups de sa génération pour fonder son propre groupe, EDGUY qui après 2 coups dans l’eau explose avec le célèbre Vain Glory Opera en 1998. Mais EDGUY n’arrive pas à assouvir la soif de créativité de son principal protagoniste. C’est ainsi qu’en 2001 et 2002 sortent successivement les 2 premiers volets d’AVANTASIA, opéra metal où une pléthore d’invités viennent jouer des rôles savament orchestrés par Maître Tobbias. Un succès personnel et une reconnaissance de ses pairs que le jeune homme savoure avant de retrouver ses camarades de jeu habituels.

Nous sommes en 2007 et les temps ont changé. Tobbias a mûri. D’ailleurs, les 2 dernières réalisations d’EDGUY mettent l’accent sur des tempos plus plombés et plus heavy. Les musiciens, Tobbias en tête, redécouvrent les géants du hard’n heavy des années 80, n’hésitent pas à faire de légers clins d’œil au tout en laissant quelques réminiscences de leur style d’origine. Et oui, il n’y a pas qu’HELLOWEEN dans la vie. Ce 3ème volet d’AVANTASIA en est un témoignage supplémentaire.

Ainsi, comparer ce crû AVANTASIA version 2008 aux deux albums précédents, c’est comme comparer Rocket Ride d’EDGUY avec Vain Glory Opera ou Theater Of Salvation. On sent bien qu’il y a un fossé, qu’il y a des choses qui ont changé même si la griffe Sammet est toujours là quelque part. D’ailleurs, alors que beaucoup appellent ce nouvel opus d’AVANTASIA « Avantasia Part 3 », le chanteur préfère l’intituler Avantasia – The Scarecrow, histoire de mettre le focus sur le fait qu’il s’agit ici d’autre chose que la suite du projet The Metal Opera. Point commun avec les éditions précédentes et qui semble évident lorsqu’on connaît la teneur d’AVANTASIA, c’est la présence d’invités assez prestigieux, preuve que Tobias a désormais quelques médailles à son palmarès et qu’il est reconnu dans le milieu du heavy metal. Qui aurait crû il y a quelques années encore qu’on aurait retrouvé à ses côtés son illustre compatriote Rudolf Schenker (SCORPIONS) ou encore le Maître des Ténèbres du hard rock en personne, Monsieur Alice Cooper ? Le premier nous balance un bon gros riff heavy typique sur « I Don’t Believe In Your Love », le second trouve un univers cauchemardesque taillé sur mesure avec le sombre et excellent « The Toy Master » : la voix reconnaissable entre mille du Maître, ces petits côtés orientaux et cette méga accélération vers la fin du titre avec l’intervention de Tobi en font un must indispensable et une des pierres angulaires de l’album.

Si vous vous êtes procurés les 2 EP Lost In Space sortis fin 2007 (qui vous aurons fait dire que Tobias et/ou Nuclear Blast sont décidément très prolifiques et/ou opportunistes), vous connaissez déjà la chanson du même nom qui figure en fin d’album et qui a fait grogner pas mal de fans de la première heure (« Ouais, Tobias n’est plus le même, il est devenu commercial » … et patati et patata). Je ne pense pas vraiment utile donc d’en parler à nouveau si ce n’est pour dire qu’en ce qui me concerne, elle témoigne tout comme beaucoup d’autres titres de cet album de la maturité d’écriture et d’influences du Tobias de cette deuxième partie des années 2000. Venons-en plutôt au reste du menu en présentant tout d’abord les autres musiciens présents. A la batterie, Eric Singer (actuel KISS et ALICE COOPER, ex-plein de trucs) qui a déjà participé à AVANTASIA remet le couvert de sa frappe variée et puissante. Le producteur bien connu Sascha Paeth et Henjo Richter (GAMMA RAY), 2 grands amis de Tobias sont venus apporter leurs talents de six-cordistes pour des parties de guitares calquées sur les morceaux, plus redoutables dans le heavy, plus en nuances sur le titres raffinés.

Autre chanteur qui s’illustre brillamment sur l’album, Jorn Lande. Mais pouvait-il en être autrement avec l’ex-ARK/ex-MASTERPLAN qui est l’un des meilleurs chanteurs du circuit ? L’association Lande/Sammet explose littéralement sur le long et épique « The Scarecrow » absolument succulent, en deuxième position sur le disque. Il s’agit pour moi de l’autre titre phare de l’album avec « The Toy Master ». Une intro celtico-folklorique, une première partie mid-tempo et bien heavy avec Tobias au chant, puis Jorn lui donne la réplique avec son timbre coverdalien carrément identifiable. Un passage plus lent avec un carillon et des guitares lointaines évolue vers un final époustouflant plus rapide. Terrrible. Jorn est également présent sur 2 autres titres assez heavy et catchy, « Another Angel Down » (qui possède quelques côtés MASTERPLAN) et « Devil In The Belfry ». Des morceaux qui seront certainement de la partie en live, d’autant qu’AVANTASIA se produira entre autres au Wacken 2008 puisque Jorn Lande en fera partie.

D’autres moments bien heavy se rajoutent au décor, avec « Twisted Mind », mid tempo plombé au refrain instantané qui tient le rôle de morceau d’ouverture et aussi le helloweenien « Shelter From The Rain » où Michael Kiske vient pousser la chansonnette aux côtés de son plus fervent admirateur. On notera sur ce titre la présence de Kai Hansen à la guitare, Tobias a donc réussi la gageure de réunir pour un moment les 2 anciens compères d’HELLOWEEN ! On passe au point qui fâchera tout le monde (sauf moi), les ballades. Celles-ci n’ont jamais été le point fort de Tobias et d’EDGUY, et pourtant le titre « Carry Me Over » qui pourrait fort bien passer en radio (BON JOVI ?) est une très jolie chanson. Idem pour la douce « What Kind Of Love » où intervient la chanteuse Amanda Sommerville et qui évite de justesse de tomber dans le « gnan-gnan » grace à de jolis arrangements et un bon travail sur les voix. Enfin, « Cry Just A Little » est sympathique également, avec son piano et ses chœurs sur le refrain.

Ceux qui ont entendu quelques extraits (souvent il s’agit des titres plus « commerciaux », et donc pas forcément représentatifs) sont déjà en train d’affûter leurs lames en attendant Tobias au tournant pour lui reprocher de vouloir être le « BON JOVI Allemand ». Mais quand un disque est inspiré, ces commentaires faciles importent peu et de plus, il y a largement pire comme référence. Cependant, il est clair que les fans du Tobias auteur de « speed metal à l’allemande » risquent d’être déroutés par certains aspects plus lisses de l’album. Personnellement, j’aime la direction prise par EDGUY et son frontman depuis quelques années, donc je n’ai pas de problème avec cela, d’autant que Tobias demeure un très bon songwriter et compositeur. Ici, il le prouve d’une façon flagrante et dans des registres différents. Une des premières grosses sorties 2008 donc … et apparemment le chanteur allemand est déjà en train de songer à une suite.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


HALFORD
Live Insurrection (2001)
Heavy metal




ASTRAL DOORS
Of The Son And The Father (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   GEGERS
   JEFF KANJI
   ODIN

 
   (4 chroniques)



- Tobias Sammet (chant)
- Amanda Sommerville (chant)
- Jorn Lande (chant)
- Alice Cooper (chant)
- Roy Khan (chant)
- Oliver Hartmann (chant)
- Michael Kiske (chant)
- Bob Catley (chant)
- Kai Hansen (guitare)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Eric Singer (batterie)


1. Twisted Mind
2. The Scarecrow
3. Shelter From The Rain
4. Carry Me Over
5. What Kind Of Love
6. Another Angel Down
7. The Toy Master
8. Devil In The Belfry
9. Cry Just A Little
10. I Don't Believe In Your Love
11. Lost In Space



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod