Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SUPAGROUP - Fire For Hire (2007)
Par THE MARGINAL le 14 Novembre 2007          Consultée 2349 fois

Supagroup, le quartette de la Nouvelle Orleans, n'a pas dit son dernier mot. Depuis son dernier album , l'excellent "Rules", le combo n'a guère fait parler de lui (on mentionnera tout de même qu'il a assuré la première partie des Backyard Babies en Europe en 2006). Pourtant, Supagroup, sans faire de vagues, poursuit son bonhomme de chemin et livre sa toute nouvelle offrande: "Fire for hire".

Mine de rien, Supagroup en a fait du chemin jusqu'à ce jour. En effet, son tout premier album remonte déjà à juin 1996 avec "Planet rock". "Fire for hire" est déjà le 5ème album studio du quartette et comme le prédécesseur "Rules" avait placé la barre très haut, ceux qui s'étaient entichés du combo attendent de lui qu'il fasse aussi bien.

L'album commence pourtant fort mal. En effet, le groupe de New Orleans n'a rien trouvé de mieux que de remettre sur son nouvel album "What's your problem now ?", une ancienne chanson qui figurait déjà sur l'album éponyme de 2003. Et comme le titre en question n'a pas été retravaillé, on peut légitimement se demander pourquoi ce titre figure sur ce nouvel opus de Supagroup...

Fort heureusement, Supagroup se rattrape et assène quelques tueries hard rock n'roll/big rock qui ne laisseront pas de marbre les adeptes de AC/DC, Aerosmith, Van Halen. Avec "Born in exile", un hard rock n'roll swinguant, qui tabasse, fait taper du pied et rappelle les heures de gloire de Van Halen période David Lee Roth (sans toutefois l'égaler, n'exagérons rien !), le punchy et entrainant "Lonely at the bottom", anti-prise de tête comme il se doit, le petit hymne "acédècien" "Sold me down the river", au parfum 70's sympa et qui pourrait être un sacré tube grâce à son refrain accrocheur qui reste ancré dans les esprits, Supagroup montre vraiment de quel bois il se chauffe et frappe là où ça fait mal. Rien qu'avec ces salves, tout le potentiel du groupe, lorsque celui-ci a envie d'en découdre, est étalé.

Le problème, on y vient, c'est que Supagroup ne s'est pas maintenu à ce niveau de bout en bout et ainsi, on a remarqué quelques baisses de régime à droite et à gauche. Alors, bien sûr, le quartette américain a gratifié son auditoire de quelques très bons titres comme le mid-tempo "acédècien" "Promised land" qui se révèle accrocheur une fois qu'il est bien apprivoisé, le groovy "Hey kiddies", un big rock/boogie de feu, rythmé, doté d'un refrain fédérateur, "Long live rock" qui, comme son titre l'indique, est un vibrant hommage plein d'enthousiasme au rock pur et dur avec en prime son ambiance live (on se croirait dans les stades aux USA dans les 80's) et son clin d'œil furtif à Guns N' Roses ("Paradise city" est mentionné), ou encore "Roll in smokin' ", une compo crue, furieuse, qui va droit au but, avec une basse très présente et une jam finale monumentale, par moments déjantée, les guitares fusant de tous les côtés. L'ennui, c'est que si on se penche sur les autres titres, l'ennuyeux "Jailbait", avec sa mise en route laborieuse, s'il fallait n'en citer qu'un, ceux si sont nettement moins inspirés, ne sortent guère de l'ordinaire, ne suscitent aucun enthousiasme. On a la désagréable sensation que Supagroup ne s'est pas trop forcé et s'est contenté du minimum syndical, de faire du remplissage, alors qu'il peut placer la barre plus haut.

En conclusion, nous sommes en présence d'un album de hard rock n'roll alternant titres rythmés, saignants et compos plus axées mid-tempos. On y trouve aussi bien de bons moments d'écoute (en majorité, tout de même) que des titres moins marquants, moins accrocheurs, ce qui renforce le sentiment d'avoir affaire à un disque inégal. L'ensemble de "Fire for hire" est moins imparable que les 2 précédents opus et, dans ce sens, certains seront peut-être déçus, d'autant que cette année, Airbourne a été plus efficace dans le même créneau. Ne nous méprenons pas cependant: ce 5ème opus de Supagroup est de facture tout à fait correcte, mais il se situe un cran en dessous des 2 albums précédents. Sans doute, le quartette devra-t-il apporter quelques idées plus fraiches à son hard rock n'roll par la suite...

Note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


CHILD'S PLAY
Rat Race (1990)
Bon hard us pêchu, incisif




BABYLON A.D.
Nothing Sacred (1992)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Chris Lee (chant, guitare)
- Benji Lee (guitare)
- Leif Robinson Swift (basse)
- Michael Brueggen (batterie)


1. What's Your Problem Now ?
2. Born In Exile
3. Lonely At The Bottom
4. Sold Me Down The River
5. Jailbait
6. Promised Land
7. Hey Kiddies
8. Mourning Day
9. Long Live Rock
10. Bow Down
11. Fire For Hire
12. Roll In Smokin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod