Recherche avancée       Liste groupes



      
CROSSOVER FUNKY THRASH  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Metallica, Suicidal Tendencies, Cyco Miko, Ozzy Osbourne , Black Label Society
 

 Site De Fans Français (501)
 Myspace Officiel Du Groupe (350)

INFECTIOUS GROOVES - The Plague That Makes Your Booty Move (1991)
Par FENRYL le 14 Décembre 2007          Consultée 6756 fois

...it's the Infectious Grooves.

Un an après avoir sorti un monument du thrash en général, du skate metal en particulier avec « Lights... Camera... Revolution » (respect absolu), une partie du line up de SUICIDAL TENDENCIES s'offre un bol d'air des plus rafraîchissants.
INFECTIOUS GROOVES est fondé en 1991 par Mike Muir, la tête pensante du groupe de Venice et Robert Trujillo, le bassiste. Une base des plus solides et aguichantes, qui va ainsi composer la quasi totalité des compos de l'album ! Ils recrutent les guitaristes Adam Siegel et Dean Pleasants, et le batteur Stephen Perkins.
IG, c'est la rencontre improbable, sur le papier, du funk, du groove et du metal.
Car sur ce disque, et bien, c'est une toute autre histoire ! Ce qui ne devait être, au départ, qu'un simple délire de potes, trouve rapidement un succès d'estime grâce à un bouche à oreille des plus efficaces.
Pourquoi ? Tout simplement car le jeu, le son, l'esprit d'INFECTIOUS GROOVES est novateur, original, transcendant... Rien que cela ?

Les toutes premières secondes du titre d'ouverture « Punk it up » convaincraient le plus réfractaire des anti-bassistes: sur une intro jouissive et funky, Trujillo met tout le monde d'accord. Ce type est un grand et une putain de référence dans son genre. Je l'affirme et le hurle bien fort (dur, dur à l'écrit) pour tous ceux qui ne le connaîtraient que par le tout petit bout de la lorgnette METALLICA... Ces derniers ont vraiment recruté un monstre, soyez-en assurés ! Son jeu de slap est MONUMENTAL. Ecoutez « Monster Skank », « Back to the people » ! Ce disque tout entier est un véritable récital, une ode à cet instrument trop souvent cantonné à un statut de faire valoir.
S'enchaîne un « Thérapy » groovant un max sur des riffs tellement metal qu'on oublie de remarquer la présence d'un guest de renom sur les refrains, en la présence de notre Madman Ozzy « Prince of Darkness » Osbourne » !!! La classe, quoi !
On claque du funky en grosse dose « Stop Fuck'n with my head », on se la joue intro « How will I laugh... » puis gros sons sur « I'm gonna be my King ». Ces derniers s'enchaînent sur le titre « Infectious Groove », définition du style du groupe s'il en est, avec ce riff metal entrecoupé de break funky et d'un solo ST... C'est bon tout ça !
Mention spéciale pour ce « Do the sinister » épique et névrosé, qui fait la part belle aux guitaristes rythmiques (headbanging) et lead (quel solo!). Grand moment.
L'autre énorme satisfaction de ce disque, c'est sans surprise l'assurance de Cyko Miko Muir au chant. La diversité des interprétations du frontman laisse rêveur et renvoie nombres de pseudos équivalents à leurs études non sans ménagement. Chant rapé ou typiquement ST de la grande époque, tous les fans seront comblés.

Pour autant, ce « The plagues that makes your booty move... It's the Infectious Grooves », est un disque qui ne se prend pas au sérieux. Aucune volonté de surenchère dans le jeu. Humilité et volonté de se faire plaisir transpirent. En témoigne la présence de quatre pistes « audio » d'échanges délirants et bordéliques (la dernière !!!), ce rire démoniaque occupant l'antépénultième piste ou ce blues de 43 secondes !!!

Bon, alors, on résume: « Punk it up », « Therapy » et « Do the sinister » en première ligne d'attaque pour une entrée metalo-funky somptueuse puis le reste de la galette à consommer sans modération aucune... pour terminer avec ce « Infecto Groovalistic » au titre révélateur !

Finalement, INFECTIOUS ne sera pas un simple projet défouloir et sera, pour notre plus grand bonheur, pérénisé... avec succès pour ces deux successeurs au moins.

Verdict: 4/5.


Conseils: Groupe de scène par excellence, en première partie de ST à l'époque (vu en live!), tous ces titres explosent littéralement aux visages d'une foule éberluée de voir son bassiste de génie jouer dans des positions les plus improbables ses soli. Inoubliable. Alors, si jamais une tournée passe près de chez vous...

Surprise: A ce jour, le groupe n'est pas officiellement mort. On croise les doigts en espérant... l'impensable. De toute façon, c'est terriblement à la mode de se reformer en ce moment !!!

A lire aussi en AMBIENT :


MANILLA ROAD
Atlantis Rising (2001)
Le retour des maîtres du métal épique !




ICE AGES
This Killing Emptiness (2000)
Dark ambiant metal


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Mike Muir (chant)
- Robert Trujillo (basse)
- Dean Pleasants (guitare)
- Adam Siegel (guitare)
- Scott Crago (batterie, percussions)
- Stephen Perkins (percussions, batterie)
- Dave Dunn (clavier)


1. Punk It Up
2. Therapy
3. I Look Funny?
4. Stop Funk'n With My Head
5. I'm Gonna Be My King
6. Closed Session
7. Infectious Grooves
8. Infectious Blues
9. Monster Skank
10. Back To The People
11. Turn Your Head
12. You Lie... And Yo Breath Stank
13. Do The Sinister
14. Mandatory Love Song
15. Infecto Groovalistic
16. Thanx But No Thanx



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod