Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Long Day Fear, Trucker Diablo
- Membre : Pride & Glory, Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Zakk Wylde , Crowbar
 

 Site Officiel Du Groupe (1011)
 Site Officiel De Zakk Wylde (1002)
 Myspace Officiel Du Groupe (506)

BLACK LABEL SOCIETY - The European Invasion Doom Troopin' (2006)
Par FENRYL le 29 Octobre 2007          Consultée 6144 fois

Demandez à un Américain de situer l'Europe sur une carte, il utilise un paquet de joker pour s'en sortir. Demandez-lui de mettre en évidence notre beau pays (sic), et là, c'est la panique.
Quand on est fan de BLS, on se dit donc que voir le groupe sur une scène française relève du miracle, à fortiori lorsqu'à sa tête se trouve un gars du New Jersey pur souche...
En cette année 2005, la nouvelle tombe: sa majesté Zakk Wylde va visiter notre doux pays. Une date sur Paris: le 17 Juin. Miracle 1 !!!!
Voiture garée, votre serviteur sur site accompagné (Eddie de SHÄDE en guest star) attend patiemment devant les portes fermées. Sur ces dernières, une petite feuille format A4 indique en substance que le concert de ce soir est filmé et que blabla, nous cédons nos droits d'image.
Ouai, bof... Encore un show filmé qui restera aux oubliettes, le concert du lendemain étant filmé à Londres, on se dit que les Anglo-saxons seront une énième fois privilégiés. Allez, on ne se pourrit pas la soirée. On se précipitera sur la toile pour espérer trouver un pirate, sans réel espoir (quelques heures plus tard, on assistera en plein concert à une descente des videurs sur quelques vidéastes amateurs. Fin des minces espérances). La messe débute, pleins les yeux, les oreilles. On oublie ses doux rêves et les souvenirs envahissent l'esprit des spectateurs... Clap de fin...

Et bien, non ! Miracle 2, quelques semaines plus tard, lorsque le site officiel du groupe confirme que c'est bien Paris qui représentera la trame principale du DVD de la tournée et que Londres sera reléguée en bonus. Hellyeah !
Juillet 2006: livraison de l'album vidéo souvenir. Ouverture.
Et un énorme haut le cœur à la vue de la jackette du DVD gerbante à souhait. Mais merde, il y a des gens qui sont payés pour pondre ce genre de bouse ? Et il existe également des mecs qui valident ?! Et ZW, comme peut-il laisser sortir ce type de visuel !
Alors, quand on connaît la maison BLS, on ne panique pas et on ne reste pas sur cette première impression (allez jeter un coup d'œil sur les albums précédents, vous comprendrez aisément !).

BLS-TV prend les commandes. Écran titre avec la Tour Eiffel en fond (illuminée façon consommation à gogo jour de réveillon...Scandaleux au passage) et l'entrée de l'Astoria. Des menus colorés et chamarrés, des plus classiques (playlist Paris Chapter et London Chapter, sons, accès au différents bonus...). Mais une personnalisation bienvenue sur les fonds d'écran en forme de diaporama (Paris avec les fans devant l'Elysée...)
Concert en route..Des les premiers instants, on replonge dans ses souvenirs... Un public chauffé à bloc, des litres de bières, sueurs et muscu...
BLS sur scène: Zakk Wylde, son fidèle lieutenant Nick Catanese et son cogneur de référence l'ex CROWBAR Craig Nunenmacher et le futur ex-néo-bassiste James Lomenzo (ex-WHITE LION !!!!! Qui s'est laissé pousser la barbe et qui a fait un peu de fonte pour être un peu moins ridicule !), parti depuis rejoindre MEGADETH.
Les 2 bras articulés qui dérangent bien en live permettent d'obtenir une image de qualité, avec des effets tout de même assez redondants.
Le réalisateur s'est, à ce sujet, largement fait plaisir en multipliant les images splittées, les zooms, les changements de couleur...tout au long du concert. On vire au final, au délire psychédélique sur les premiers titres. Un brin saoulant à la fin... Un comble pour BLS.
Le son a lui aussi subi un travail de belle facture (sur site, la voix de Zakk n'était bien évidemment pas aussi audible et propre ! Pour ne pas dire que le son était très limite, pour parler politiquement correct).
Mais toutes ces considérations ne remettent en aucun cas le constat de base: le concert parisien était MONSTRUEUX !
Le set est une succession de moments:
- de bravoure : le "Stoned & Drunked" introductif sans concession, "Suicide Messiah", et l'improbable final "Genocide Junkies" au cours duquel une trentaine de fans sont invités sur scène, l'un d'eux reçoit la gratte de Zakk de ses mains. On se dit qu'il va rester faire la potiche, là, à côté (ce que le commun des mortels aurait fait !). Et là, c'est le quart d'heure de gloire : sous les yeux médusés du public et du maître himself, le chevelu anonyme ne se dégonfle pas et envoie la sauce. Refrains et solo, tout y passe. Respect garçon !
- d'émotions couplée à de la technicité : "In This River" et ses 13 min de frissons et d'impro (gratte derrière la tête puis jeu avec les dents pour les soli !) nous donne une fois de plus la preuve que le sieur Wylde n'est pas qu'un alcoolique sans sentiments, le traditionnel set acoustique assis sur la scène désormais ("Mama I'm comming Home" faisant suite à l'intro de "Diary Of A Madman" du Prince of Darkness).
- de présentation de guitares: ZW nous fait étalage de sa collection monstrueuse de six-cordes. Évidemment, on bave devant ses exclus de l'époque. De la Flying Harpoon dalmatien de Randy Rhoads à l'ultra-célébrissime Les Paul Bull's eye, en passant par les grattes Dean Razorback dessinées par Dime avant sa mort...
- Dangereux, à la fin du concert, quand le groupe balance des tête d'ampli puis les amplis dans la foule !! Amusant de voir les mecs de la sécu, pris de cours et alarmés, courir après les chanceux qui se sauvaient avec le cadeau de plusieurs milliers de dollars !

Si tout cela, vous l'aurez bien compris, est une tuerie sans nom, le reste des galettes est également des plus sympathiques.
Le set anglais présente pourtant moins d'énergie et de vista que son homologue français (pour une fois que les froggies font la nique aux rosbeef !!!) sur les même quatre derniers titres.
Le disque 2, très fourni, nous propose:
- Zakk Wylde buvant de la bière.
- Une interview au cours de laquelle ZW justifie ses destructions de matos, la couleur de ses fringues (véridic'), ses souvenirs de l'école primaire quand il sauvait les faibles des grands méchants (!).
- Zakk Wylde buvant de la bière.
- On le voit soulever de la fonte avec son fils !!!
Zakk Wylde buvant de la bière.
- BLS sur une ferry en route vers la Suède !
- Zakk Wylde achetant et buvant de la bière.
- Des tonnes d'images backstage (les festivals suédois sont très... touchants, si vous y jeter un coup d'oeil !) bluffantes, dont une grosse colère de Dieu le père qui se finit en pseudo thérapie délirium ou encore un blues d'éducation sexuelle !!!
- Zakk Wylde buvant encore et encore de la bière.
- Récompense au MetalHammer avec hommage à Dime.
- Zakk Wylde buv.... Ok, je crois que c'est clair. Ce type est alcoolique, pour ceux qui en doutait encore.
- Les classiques clips... et tant d'autres choses à usage unique.


C'est donc sans surprise que l'on peut assurer que ce "The European Invasion Doom Troopin'" est un très bon produit. Près de 3 heure et demie de BLS dont les fans se délecteront sans vergogne et que les autres auraient bien tort de boycotter pour d'obscures raisons...
Un très gros 4/5.

Bleed BLS.


Conseil : Allez vous offrir une 'tite LesPaul Bull's eye après visionnage, si vous avez plus de 5000 $ à foutre en l'air.

Surprise : Une qualité de production en nette hausse ! Ce qui ne gâche rien !

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


MÖTLEY CRÜE
Too Fast For Love (1982)
Retour à l'origine du Crüe...

(+ 2 kros-express)



BLACK LABEL SOCIETY
Alcohol Fueled Brewtality Live !! Plus 5 (2001)
BLS live et unplugged pour le même prix !!


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Zakk Wylde (chant, guitares.)
- Craig Nunenmacher (batterie.)
- Nick Catanese (guitare.)
- Jales Lomenzo (basse.)


- disque 1 (148 Minutes):
- paris:
1. Intro Jam.
2. Stoned And Drunk.
3. Destruction Overdrive.
4. Been A Long Time.
5. Ironman Interlude.
6. Funeral Bell.
7. Suffering Overdue.
8. In This River.
9. Suicide Messiah.
10. Demise Of Sanity.
11. Spread Your Wings.
12. Solo Acoustic Jam.
13. Spoke In The Wheel.
14. Fire It Up.
15. Stillborn.
16. Genocide Junkies.
- londres:
17. Been A Long Time.
18. Suicide Messiah.
19. Stillborn Jam.
20. Genocide Junkies.

- disque 2 (74 Minutes):
1. Backstage Pass (50 Minutes).
2. Clip Videos.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod