Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blaze Bayley, Iron Maiden
 

 Site Officiel Du Groupe (315)
 Myspace Officiel Du Groupe (266)

ARIA - Whom Are You With? (1986)
Par DARK SCHNEIDER le 22 Novembre 2007          Consultée 3749 fois

Un an après un premier opus très prometteur, les russes d’ARIA furent de retour avec ce second album. Pour ce nouvel effort studio, le line-up resta le même, il s’agira cependant de la dernière rondelle réalisée sous cette formation. Si Megalomania présentait un groupe fortement marqué par des influences plus qu’évidente, Whom are you with ? se devait de faire preuve d’évolution afin d’affirmer pleinement l’identité du combo russe. Evolution il y eut, pour autant ARIA était encore loin de s’être totalement affirmé.

Musicalement, les russes ont décidé de privilégier nettement l’aspect « riffique » de leur musique au détriment de la mélodie. Ainsi, c’est assez logiquement que l’influence maidenienne se fait nettement moins sentir, on pensera surtout désormais au heavy beaucoup plus carré d’un JUDAS PRIEST, ACCEPT voire même SAXON. L’aspect mélodique étant avant tout assuré par l’excellent chanteur Valeri Kipelov. Ce dernier gagne d’ailleurs nettement en confiance, son chant fait preuve d’une plus grande conviction, de plus d’ampleur bien que l’aspect plus heavy des compos ne soit pas fait pour mettre en valeur son lyrisme vocal. Mais même pour chanter du heavy pied au plancher, Kipelov est irréprochable.

Le titre d’ouverture, « Will and reason », montre les intentions du groupe : riffs basique et mid-tempo, refrain nettement plus mélodique et solo exemplaire. Une bonne entrée en matière. L’album semble d’ailleurs se terminer comme il commence tant le dernier titre, « Games not for us », sonne comme un écho du premier morceau. Le second titre, « Stand up, overcome your fear », appuie nettement sur l’accélérateur. Cependant, ce dernier, pourtant considéré comme un classique, ne se gène pas pour plagier presque note pour note le riff d’intro de « Princess of the night » de SAXON et le couplet de « Jawbreaker » de JUDAS PRIEST ! Beaucoup de plagiats pour un seul morceau, heureusement sa partie instrumentale est elle complètement originale et permet aux guitaristes de faire étalage de tout leur talent. Des adeptes des duels de guitares, et qui ne sont vraiment pas manchots. Et si leurs passes d’armes ne sont pas encore aussi mémorables que celle de Murray/Smith ou Tipton/Downing, la paire russe surpasse au moins la paire maidenienne d’un point de vue purement technique.
Dans la même veine que « Stand up, overcome your fear », le title track « Whom are you with ? » se révèle également très incisif. Si son riff n’est finalement pas des plus marquants, là encore c’est plus le pont instrumental qui reste mémorable.

Outre ces morceaux finalement assez formatés mais efficaces (excepté le pachydermique et relativement médiocre « Metal is forged here » ), ARIA s’essaye une fois de plus à l’exercice de la ballade avec « Without you » . Et tout comme sur le précédent album, si l’exercice n’est en soit pas désagréable, il n’est guère marquant. On n’a cependant entendu bien pire dans le style, mais disons qu’ARIA aurait peut-être mieux fait de s’abstenir de succomber à ce genre de passage obligé. Autre passage assez convenu : l’instrumental de service, « Memory about...», enfin pas si convenu que ça en fait puisqu’il s’agit d’un instru uniquement réalisé à la basse. Pas désagréable, mais somme toute anecdotique.

Reste que Whom are you with ? est un album assez paradoxale, car si ARIA à décidé de rendre son heavy nettement plus basé sur des riffs façon bulldozer c’est pourtant quand il se montre sous son jour le plus mélodique qu’il s’avère le plus efficace. Sur les passages instrumentaux notamment mais aussi et surtout sur l’excellent « Icarus », le seul titre qui met plus en avant les mélodies de guitares et non les riffs. Et le moins que l’on puisse dire c’est que dans ce registre les russes sont imparables. C’est donc bien tout le problème de ce second opus : il donne l’impression qu’ARIA n’évolue pas vers la direction qui serait la plus logique pour eux. Bien que les musiciens russes aient largement assez de talent pour se montrer convaincants dans un heavy metal bas du front, c’est bien du côté du heavy mélodique initié par IRON MAIDEN qu’ils sont les plus pertinents.

Whom are you with ? est donc un bon album mais il semble évident qu’ARIA possède le potentiel nécessaire pour faire beaucoup mieux. Ce potentiel ne demande qu’à exploser, et peut être que pour cela un changement de line-up s’avérera nécessaire.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


ARIA
Night Is Shorter Than Day (1995)
ARIA résiste à la chute de l'URSS




HELSTAR
Burning Star (1984)
Heavy metal US de haute volée


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Valeriy Kipelov (chant)
- Vladimir Holstinin (guitare)
- Andrei Bolshakov (guitare)
- Alik Granovsky (basse)
- Igor Molchanov (batterie)


1. Will And Reason
2. Stand Up, Overcome You Fear
3. Metal Is Forged Here
4. Whom Are You With?
5. Without You
6. Memory About...
7. Icarus
8. Games Not For Us



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod