Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Long Day Fear, Trucker Diablo
- Membre : Pride & Glory, Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Zakk Wylde , Crowbar
 

 Site Officiel Du Groupe (1033)
 Site Officiel De Zakk Wylde (1034)
 Myspace Officiel Du Groupe (524)

BLACK LABEL SOCIETY - The Blessed Hellride (2003)
Par FENRYL le 19 Novembre 2007          Consultée 6276 fois

Un an et demi de tournée avec Ozzy... Tiens, si je rentrais dans mon "Home sweet Home" pondre un nouvel opus pour MON monstre...
Mais moi, Zakk Wylde, sous mes airs virils, gras et redneck, je suis discipliné.
Rigueur, respect des codes établis et des lois en vigueur. Oui, cher lecteur et auditeur ! Mon hygiène de vie, centrée autour de la consommation de bières fraîches, de whisky et d'asticage de chromes, repose sur une table des lois. Que voici !

- Un album par an environ tu sortiras.
- Des riffs gras à souhait tu distilleras.
- Des ballades aux p'tits oignons tu produiras.
- Un son lourd, mais alors lourd, de tes enceintes tu claqueras.
- Des titres monumentaux tu asséneras.
- Pas trop de nouveautés tu proposeras.

Tels furent les mots de notre guitar hero au moment de s'atteler à la création de ce « Blessed Hellride ». Et le bougre est sacrément discipliné.

Rien à redire du côté du timing donc ni de la production. Chaque note est toujours estampillée et validée BLS. Tout cela demeure inimitable. On chéri chaque solo, comme de grands moments (et hop, tous les fans de Malmsteen, avalent de travers leur thé vert...). RAS de ce côté, contrat rempli (1 et 2 validées).

Côté grassouillet, de nouveau, tout cela reste de bonne facture. Petite sensation d'un souci d'harmonisation et de soin. Genre « Je calme la picole et je me remet à soulever de la fonte ». Mais comme d'habitude, le changement dans la continuité: du gras, du « tubes », de la ballade...

A ce sujet (loi 3), la copie propose 3 titres plus calmes L'éponyme TBH, aux relents bluesy, très sympa, la torturée et entêtante « Blackened waters », sorte de power ballade et la gonflante « Dead Meadow », au piano dégoulinant. A ne réserver qu'aux célibataires voulant conclure uniquement sur BLS (challenge relevant de l'inconscience). Le maître de cérémonie nous a habitué à mieux...
Quand on vient chez BLS, on sait ce que l'on cherche: des riffs, qui à la pesée d'avant combat, doivent afficher une tonne. L'album ne déroge pas à la règle et propose à la douzaine des enchaînements standart « couplet-refrain » entrecoupés d'un solo: « Doomsday Jesus », « Suffering overdue », « Funeral bell » et « Final solution », comme autant de jumeaux.

Ce TBH apporte son lot de monuments à l'édifice BLS. On notera ainsi que l'employeur Osbourne daigne poser ses choeurs sur l'excellentissime « Stillborn ». Le prince of Darkness se permet le luxe de refuser des titres à son pigiste pour ses albums solo mais accepte de venir poser son empreinte... Et agréable surprise de l'album, c'est que la voix de Wylde est difficilement différentiable de celle de la guest star ! Belle nouveauté.
On savourera de la même façon deux titres plus vifs dans leur construction: « Stoned and Drunk » ouvre l'album de la meilleure des façons... Entêtant à souhait... Et « Destruction overdrive » où les harmoniques fusent dans tous les sens (4, validée).

Une fois encore, à la lecture de ces éclaircissements, on pourra prévenir sans grande surprise les fans de Southern Metal que BLS fonctionne, comme toujours, de la même façon.
Que ceux qui recherchent un environnement stable, pour savourer en toute sérénité leurs litres de bières, soient rassurés.
Ceux qui étaient à la recherche de nouveautés ne passeront pas leur chemin pour autant.
Alors, on va se risquer à un nouvel avertissement à l'encontre de Monsieur Zakk Wylde.
J'ai beau être un mordu de votre oeuvre et de votre instrument, il va quand même falloir penser à nourrir vos fans différemment... Tout cela va finir par ressembler à du gavage, pur et simple...

Une image... qui commence à se dessiner... Le chien qui se mord la queue.
Un désagréable goût dans la bouche qui commence à pointer son nez... celui du réchauffé et de la redite...
Attention, on va finir par se mettre à douter de votre capacité à vous renouveler...

Heureusement, pour le moment, on est dans l'excès sans risque... Allez, on reprend deux bières bien fraîches et on espère très fort un changement...

Verdict: 3/5 (parce que je suis de bonne humeur...)

Bleed BLS.


Conseil: Ne vous taper pas toute la disco BLS avant d'arriver, gare à l'indigestion...
Surprise: Pour une fois, jetez un petit coup d'oeil sur le livret dont l'illustration mérite le détour (rien de très poétique, c'est du BLS, que diable !).

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


SLASH
World On Fire (2014)
Saul, le retour




DEADLINE
Fire Inside (2014)
Essai brillamment transformé !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Zakk Wylde (chant, guitares, basse, piano.)
- Craig Nunenmacher (batterie.)
- Ozzy Osbourne (chant sur le titre 3.)


1. Stoned And Drunk.
2. Doomsday Jesus.
3. Stillborn.
4. Suffering Overdue.
5. The Blessed Hellride.
6. Funeral Bell.
7. Final Solution.
8. Destruction Overdue.
9. Blackened Waters.
10. We Live No More.
11. Dead Meadow.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod