Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Long Day Fear, Trucker Diablo
- Membre : Pride & Glory, Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Zakk Wylde , Crowbar
 

 Site Officiel Du Groupe (1002)
 Site Officiel De Zakk Wylde (991)
 Myspace Officiel Du Groupe (498)

BLACK LABEL SOCIETY - Eternal 1919 (2002)
Par FENRYL le 6 Novembre 2007          Consultée 6166 fois

BLS, cuvée 2002...
Pour tous les ermites ayant raté la funeste année précédente, le 11 septembre est passé par là et notre barbu nous le prouve. Il bouleverse en catastrophe titre et illustrations.

C'est au travers d'une pochette au goût toujours aussi douteux (chars et bombardiers à l'arrière plan...) et de photos de Wylde en tenue de combat que la couleur est annoncée.
Mais les principales questions demeurent:
1- Va-t-on faire dans la chronique historique ?
2- Mais quelle est cette foutue date, 1919 ?
3- BLS est-il toujours aussi lourd ?
4- De la nouveauté ?
5- Vais-je retrouver mon lot de ballades annuelles ?
6- Combien de bières pour cette écoute ?!

Des questions fondamentales, quoi...

Alors, ma liste de courses sous le bras, j'attaque mon traditionnel shopping BLS.

Rayon 1- Non. N'insistez pas !
Rayon 2- En explorant le livret, on comprend que p'tit Zakk dédie cet album à son père décédé en cette même année (photo du popa en militaire, le bougre étant né...en 1919)...
Rayon 3- Bon, va-t-on enfin parler musique dans cette chronique ? Pourquoi tant de détails sur la forme, me direz-vous très justement ? Tout simplement car le natif du New-Jersey joue avec la faculté de votre aimable serviteur à ne pas sombrer dans la facilité du « copier-coller » de chronique. Mais bon sang, ce type ne bosse qu'avec des ingénieurs du son sourds, incapables de lui dire « Oh, Zakk, ça sonne toujours de la même façon » ou encore « c'est pas très rapide tout cela... » Une nouvelle fois, une surenchère de soli, d'harmoniques sur des lignes de guitares... lourdes, très lourdes. Au point de remarquer que, finalement, tout cela s'est considérablement ralenti en une année (« Battering jam » excepté). Putain que ce « Refuse to bow down » est lourd... dans tous les sens du terme. D'un métal sudiste, bien gras et burné, on se retrouve avec un ensemble sans saveur. Cette optique n'a pour conséquence que de décupler un sentiment de redite, inévitable et tellement prévisible au fil des sorties annuelles. D'un « Lords of Destruction » qui devient pénible avec les écoutes, on passe par « Life, birth, blood, doom », ennuyant (solo excepté, comme d'hab').
Rayon 4- Comme annoncé très rapidement, notre Yankee ne s'est pas trop foulé. On trouve tout de même un morceau instrumental « Speedball », sans grande envergure.
Rayon 5- Que le toxico de Black Label Society se rassure: ZW nous sert notre ration habituelle de ballades. On savourera la jolie « Bridge to cross » car la suite se révèle de pire en pire. « Lost heaven »s'évente telle une bière fraîche laissée en plein soleil texan sur le capot du pic-up en peu de temps. On touche le fond avec la mièvre et quelconque instru « America the beautiful » (sic)...

Cela sent mauvais comme les d'ssous bras des métalleux du Sud, cette histoire...Sauf que...

Bah, sauf que Zakk Wylde est un Seigneur. Dans cet océan sans sel (tirée par les cheveux celle-là), il est capable de nous pondre des titres au dessus de la moyenne (un « Mass murder machine » entêtant à souhait et « Berserkers », malsain et oppressant) et tout simplement mes titres favoris, toutes périodes confondues. Allez savourer « Bleed for me », « Demise of Sanity »(qui pourrait récolter la palme de morceau le plus aérien du disque), le monumental « Graveyard disciples » et « Genocide Junkies » qui vous pousseront irrésistiblement vers les prestations Live du groupe !

Aaarrrggh, mais dans quelle galère ce pauvre Fenryl est-il allé se fourrer...
Me voilà bien em...er pour noter tout cela, hurle au fond à gauche de la salle le grand chevelu...

« Que nenni », lui dis-je tout surpris et l'esprit tout engourdi devant un tel mépris. Ce « Eternal 1919 » traîne ses boulets qui le pousse vers un logique 2/5, gonflé à 2,5 grâce aux titres précédemment cités.

Consigne: jetez-vous de suite sur le DVD de la tournée.

Bleed BLS.

Conseil: Ne négligez pas certains titres fondamentaux de cette production.

Surprise: No comment, la bière est sérieusement moins fraîche. Qui vérifie le réfrigérateur ? (Rayon 6, pour ceux qui suivent !).

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


DEADLINE
Heading West (2012)
Des Français au top sur le hard 70's/80's !




SIXX: A.M.
Prayers For The Blessed Vol.2 (2016)
Un volume 2 pour enfoncer le clou...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Zakk Wylde (chant, guitares, basse.)
- Craig Nunenmacher (batterie.)
- Christian Werr (batterie sur les titres 1, 3 e)
- Robert Trujillo (basse sur les titres 3 et 4.)


1. Bleed For Me.
2. Lords Of Destruction.
3. Demise Of Sanity.
4. Life, Birth, Blood, Doom.
5. Bridge To Cross.
6. Battering Ram.
7. Speedball.
8. Graveyard Disciples.
9. Genocide Junkies.
10. Lost Heaven.
11. Refuse To Bow Down.
12. Mass Murder Machine.
13. Bersekers.
14. America The Beautiful.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod