Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


KELDIAN - Heaven's Gate (2007)
Par BAST le 28 Septembre 2007          Consultée 2696 fois

La Norvège favorise le feu de tout bois. Les formations heavy résistent à l’éclat des flammes gonflées d’orgueil dansant sur les buchers déchristianisés et réussissent parfois à lancer au ciel quelques ronds de fumée que les curieux perçoivent au loin. PHOENIX RISING avait réussi à sortir un album de belle tenue. KELDIAN, quoique le registre diffère, le rejoint parmi les formations douées, profitant des possibilités offertes par les associations de genres. Au programme du jour, conduite AOR sur asphalte heavy. AOR dans les chœurs (« Requiem For The Light »), le chant proche d’un Bob Catley à la virilité naissante, la batterie sautillante. Heavy dans les guitares (« Heaven’s Gate ») et les structures. L’alliance de deux dynasties pourtant vieilles comme le monde a cette tendance, un piège parfois, de faire souffler à certaines oreilles un vent de fraîcheur. Si piège il y a, j’y cède. Comme je l’ai d’ailleurs déjà fait à plusieurs reprises (SUPREME MAJESTY, MOB RULES ou CRYSTAL BALL pour les exemples qui me viennent à l’esprit).

« Heaven’s Gate » se montre affable et courtois. L’hôte ne nous laisse pas sur le seuil et nous invite au contraire à pénétrer de plein pied sa demeure intemporelle. Il nous suggère fièrement de jeter un œil préalable sur les plans. Une longue ligne droite à peine rompue. Impossible de se perdre. La visite défile agréablement, chaque pièce propose un volume satisfaisant, le mobilier qui entrelace les styles tire un sourire franc. L’exposition plein sud promet la chaleur du soleil matinal, les baies vitrées donnant sur la mer plaquent aux murs un drapage de bleu scintillant, les couloirs sont si longs qu’ils s’achèvent sur un segment d’horizon. C’est un peu ça, « Heaven’s Gate » : la liberté sous le soleil, le lointain en point de mire, un cheminement qu’on allonge au maximum.

KELDIAN lègue à ses trois premiers titres le rôle d’émissaires, leur fichant dans la main un drapeau aux couleurs de ses intentions. « Crusader » puis « Heart Of The Sun », dopés à l’optimisme des 80’s, abreuvent les pores d’oxygène, plaquent le hâle au teint, tandis que « Requiem for the Light » présente une toile toujours aérée ou chaleureuse, mais travaillée par une main plus nerveuse. L’album tournera ainsi, entre des mélodies boursouflées d’air frais sur lesquelles on se laisse porter et des passages à l’oxygène raréfié qui cahotent ou chahutent. La mignonette « Redshift » semble vouloir se réapproprier la recette des guimauves d’antan. On lui octroie un claquement de dents, tant pis pour les caries. « Sundancer » fait une sortie en apesanteur, loin au-dessus des nuages, et verse alentours des soli de guitare langoureux et un chant organique. « Prophecy » fait tapis de sa carte épique. On a presque envie de se coucher complaisamment et lui laisser rafler la mise. Enfin, l’album se termine sur une friandise, huit minutes de hard rock électrique ou synthétique. Chant caressant, montées en puissance progressives, refrain emphatique, guitare acoustique qui ne se lasse pas de nous servir les mêmes enchaînements, évitant le piège de la lassitude grâce à un final nostalgique. Tout un programme.

Le duo KELDIAN, composé de Chister Andresen (chant, guitare) et Arild Aardalen (clavier) n’aura sans doute pas la place qu’il lorgne. Il arrive trop tard, de trop loin. Mais il est bon, de temps à autre, de se frotter les oreilles à un tel album. Les compos rassasient, KELDIAN se joue des clichés et nous les sert avec fierté, les chœurs exultent. On ne jette rien, on se délecte, puis on en redemande avant de passer à autre chose et de céder une fois encore à l’impatience lorsque l’annonce d’un nouvel album calibré à l’identique se fait. KELDIAN accompagne les limbes de nos rêveries encore accrochées à l’été finissant. Profitons-en.

A lire aussi en HEAVY METAL par BAST :


The RING
Tales From Midgard (2004)
Heavy conceptuel basé sur Le Seigneur Des Anneaux




REBELLION
Miklagard : The History Of The Vikings, Volume 2 (2007)
Une trilogie et des rebelles ? c'est george lulis

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Chister Andresen (chant, guitare, basse)
- Arild Aardalen (clavier)


1. Crusader
2. Heart Of The Sun
3. Requiem For The Light
4. Heaven's Gate
5. Redshift
6. Salvation (release Me)
7. Sundancer
8. Prophecy
9. Beyond The Stars
10. Plains Of Forever



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod