Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-PROG-HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (2 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2000 1 Ark
2001 Burn The Sun
 

- Style : Superscream
- Membre : Jorn, Crest Of Darkness, Masterplan, Beyond Twilight, Allen - Lande, Fool\'s Game, Jorn Lande & Trond Holter
- Style + Membre : Conception

ARK - Ark (2000)
Par FREDOUILLE le 19 Mars 2014          Consultée 3076 fois

S'il ne s'agit là encore que des prémices de ce que sera le fabuleux "Burn The Sun" sorti en 2001, il n'en demeure pas moins que cet éponyme est on ne peut plus exceptionnel pour un premier album. Un véritable coup de maître et une grosse bouffée d'air en cette période de revival True Metal. Le trio "magique" nouvellement formé et constitué de John Macaluso carrément époustouflant derrière ses fûts, du fantastique Jørn Lande qu'on ne présente bien évidemment plus (mais quand même quelle putain de voix que l'on découvre là, si tant est que l'on ne connait pas encore "The Spectral Spheres Coronation" de MUNDANUS IMPERIUM !) et de Tøre Ostby (ex-CONCEPTION) assurément l'un des plus talentueux guitaristes compositeurs de sa génération, accouche là d'un OVNI musical absolument savoureux et hallucinant.

Les sept compositions que compte l'album sont à proprement dit uniques, originales, novatrices et nous laissent pour ainsi dire pantois pour ne pas dire sur le cul. C'est effectivement à l'époque du jamais entendu. Déjà il y a ce son. Putain mais ouais... Ce son qui claque, si puissant, si spécifique et si singulier qui confère à chacune des compositions (la plupart jouées sans basse, hormis sur "Burning Down" où c'est Ingar Amlien un ancien CONCEPTION qui tient le manche) une atmosphère si spéciale et/ou quelque chose d'irrémédiablement attirant et envoûtant. Écoutez-moi donc ces intros de folie pour vous en persuader : intrigante et aérienne sur l'excellent "Can't Let Go" et son saxophone (absolument génialissime), extrêmement pesante pour ne pas dire écrasante sur le plus violent qu'il n'y paraît "Mother Love" (quel final mes aïeux !), ou tout simplement sublime sur le non moins superbe "Where The Winds Blow" composition la plus accrocheuse et la plus accessible de l'album avec un refrain des plus mélodiques et bien évidemment transcendé par Jørn Lande et ces chœurs si puissants. Un régal !

Et puis il y a ces compositions. Putain de compositions sur lesquelles les trois musiciens font tout simplement des merveilles... Du grand art assurément et un vent de fraîcheur et de renouveau qui souffle fort, très fort. Des compositions un brin déroutantes pour ne pas dire parfois barrées, lesquelles nous font voyager, assurément, multipliant des plans et/ou breaks tous aussi imprévus les uns que les autres, enchainant originalité, complexité, feeling mais aussi expérimentations voire même improvisations ("Singers At The World’s Dawn")... Avec des passages typiquement Heavy, Prog', Jazzy ("Singers At The World's Dawn" et ses quelques passages typiquement « QUEENiens ») voire même hispanisants (et flamenco) tels que sur "The Hunchback Of Notre Dame", titre tout bonnement ahurissant sur lequel on savourera toute la dextérité et l'ingéniosité de Tøre Ostby telles qu'on lui connaissait sur les albums de CONCEPTION (certains moments rappelleront d’ailleurs "The Last Sunset", le premier album du défunt groupe norvégien). Enfin, comment ne pas souligner la qualité d’un "Burning Down" dont les accélérations fulgurantes ne vous laisseront pas insensibles ?

Bien évidemment ces quelques lignes ne suffiront pas à décrire un tel OVNI. Un disque absolument grandiose auquel il ne manquera peut-être qu'un titre ou deux dans la veine d'un "Where The Winds Blow", plus direct et accrocheur. "Ark" est un album qui ne ressemble à aucun autre. Pas même à son successeur qui se voudra beaucoup plus simple et commercial. "Ark" est juste un disque comme on n'en fait plus depuis des lustres. Pas de cette qualité en tout cas. Le songwriting y est tout bonnement exceptionnel. Ne passez donc pas à côté de ce disque peu ordinaire et si atypique. Un album venu d'ailleurs, ni plus ni moins.

Note : 4,5/5.

A lire aussi en DIVERS par FREDOUILLE :


QANTICE
The Cosmocinesy (2009)
Un premier opus tout simplement époustouflant !

(+ 2 kros-express)



MASS HYSTERIA
Failles (2009)
Sautez, hurlez, dansez !!!


Marquez et partagez



Par STEF



Par DAVID




 
   FREDOUILLE

 
   NICO

 
   (2 chroniques)



- Jorn Lande (chant)
- Tore Ostby (guitare)
- John Macaluso (batterie)


1. Burning Down
2. Where The Winds Blow
3. The Hunchback Of Notre Dame
4. Singer's At The World's Dawn
5. Mother Love
6. Center Avenue
7. Can't Let Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod