Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Rainbow, Wami
- Style + Membre : Black Sabbath, Dio, Iommi

HEAVEN & HELL - Live From Radio City Music Hall (2007)
Par POWERSYLV le 22 Septembre 2007          Consultée 6994 fois

Tony Iommi s'emmerdait ferme dans son coin. Pensez donc ... BLACK SABBATH est officiellement reformé depuis 10 ans. LE BLACK SABBATH : Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Geezer Butler, Bill Ward. Voilà ce qu'est BLACK SABBATH depuis 1997, et ce ne peut être rien d'autre. Les 4 hommes du mythique SABBATH cuvée 1969-1979 ont signé un nouveau pacte solide. Seulement voilà, entre un sitcom de télé réalité à la con, un Ozzfest, sa carrière solo et que sais-je encore, Sir Osbourne à l'air finalement de s'en foutre royal. Le Tony, il avait bien réussi à s'occuper ponctuellement en compagnie de son pote Glenn Hughes le temps d'un album en 2005 (Fused). Mais à côté de ça, Tony attendait, attendait ... d'ailleurs son pote Geezer aussi attendait. Bill lui, comme d'habitude depuis 27 ans joue les intermittents, apparemment peu conscient que son rôle dans le SABBAT NOIR apparaît aussi primordial que celui des autres musiciens.

Ronnie James Dio de son côté menait sa carrière avec un élan retrouvé, surtout en concert où le sexagénaire ne s'est jamais porté aussi bien, apparaissant en tournée comme dans bon nombre de festivals avec son groupe DIO. Bon, sa carrière solo ne reste que passionnante que pour ses fans ultimes dont je fais partie mais il faut dire que discographiquement, Master Of The Moon n'a pas vraiment convaincu. Alors on a entendu des rumeurs il y a plusieurs mois sur une reformation de RAINBOW ... sauf que le Blackmore a carrément d'autres projets en tête, notamment continuer de mener son BLACKMORE'S NIGHT ensorcelé par sa compagne, la ravissante Candice avec qui il coule des jours heureux.

Puis on entendit des rumeurs de rabibochage entre les deux parties ... et un jour, la nouvelle tomba. La reformation du BLACK SABBATH période Dio allait bien avoir lieu, avec Dio et aussi le batteur Vinnie Appice, bref, le line-up de Mob Rules (1981) et Dehumanizer (1992). Un album voit le jour (Black Sabbath : The Dio Years) qui n'est en fait qu'une compilation de titres des albums Heaven & Hell (1980) et des 2 autres sus-cités. Puis la question de la tournée se posa. Pour des raisons évidentes mentionnées dans la 4ème phrase de cette chronique, impossible de parler de BLACK SABBATH. La formation se nomma donc HEAVEN & HELL (sous-entendu "BLACK SABBATH" avec Dio et Appice). Les prestations en festival furent excellentes. J'ai moi-même pu assister à celà au Graspop 2007 et je peux vous dire que voir sur scène devant moi Butler et Iommi (qui sont pour moi les pères du heavy), ça m'a rempli d'émotions. Le père Dio, bon aussi mais comme je l'avais déjà vu plusieurs fois avec son groupe, ça fait pas pareil. Et je peux vous dire qu'ils étaient en forme les pépères. C'est dans les vieux pots, patati, patata ...

Voici donc un live, Live From Radio City Music Hall qui nous sort dans les bacs. La chronique ici s'intéresse bien évidemment au support audio, mais j'ai oui dire que le DVD était superbe et que le groupe était dans une forme olympique. Ca s'entend d'ailleurs sur le CD audio (je devrais dire les 2 CD) où Dio pousse parfois sa voix vers quelques râles à la fin de ses phrases (il vit vraiment sa musique ce mec) et aussi dans ses interventions entre les morceaux où il remercie chaleureusement le public comme à son habitude. J'aime ce chanteur, j'aime sa sincérité et sa générosité à fleur de peau (ceux qui l'ont déjà vu live comprendront).

La track-list (la même que sur le DVD) est purement jouissif, même si je pourrais râler un peu par le fait d'avoir mis la trop systématique "I" (que Dio interprète avec son groupe solo ... du moins, j'y ai eu droit au Schwung 2006) qui n'est pas ma préférée du sous-estimé Dehumanizer. J'aurais préféré par exemple le génial "T.V. Crimes" (mais c'est vraiment pour râler un peu). Néanmoins, avoir ici 3 titres de Dehumanizer ("After All (The Dead" - géante et surprenante par son intervention juste après l'intro "E5150" alors qu'on attendait "The Mob Rules"-, "I" et "Computer God") permet d'avoir ces titres en version live avec Dio. On a aussi 2 des inédits de la compil, "Shadow Of The Wind" et surtout le lourd "The Devil Cried" qui fait son effet.

Après, c'est du bonheur en barres. Je crois qu'il est inutile de commenter les gigantesques pièces de metal intemporelles que sont "The Mob Rules" (ahh, ce riff à tomber par terre !), l'époque et émouvant "Children Of The Sea" ("le premier titre que nous ayons écrit ensemble", dixit Ronnie), la terrible malédiction "The Sign Of The Southern Cross", "Voodoo", "Falling Off The Edge Of The World", l'énergique "Die Young", l'ultime "Heaven & Hell" (hit ultime, et riff ultime) rallongé par les guitares suintantes d'Iommi, "Lonely Is The World" (superbe et émouvant ce titre) et le final évident sur l'ultime "Neon Knights" ... sans vouloir vous vexer, si vous connaissez pas ces titres, un bon pan de votre culture metal est à compléter. Y a peut-être "Lady Evil" qui me branche moins.

J'ai mis peut-être une grosse demi-heure pour écrire cette chronique. Parce que ces titres, non seulement je les connais sur le bout des ongles depuis l'âge de mes 16 ans, mais aussi parce que cette ambiance live m'a littéralement transporté et là, je l'ai encore dans la tête (je l'ai écouté 2 fois en boucle dans la journée). Mettre en dessous de 5/5 à ce live serait une injure à une page de metal écrite dans l'acier jusqu'à la fin des temps. Je conseille à tous ceux qui ne connaissent pas le BLACK SABBATH avec Dio (ça existe ?) ce live de BL ... euh, d'HEAVEN & HELL qui peut servir d'excellente introduction. Je préfère même ce live au Live Evil (1982) qui était déjà excellent, c'est dire. Je vais même vous faire une confidence : je ne comptais pas acheter le DVD ... cette décision est désormais remise en question. Le bonheur complet.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


MOTÖRHEAD
Everything Louder Than Everyone Else (1999)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



HAMMERFALL
One Crimson Night (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Ronnie James Dio (chant)
- Tony Iommi (guitare)
- Geezer Butler (basse)
- Vinnie Appice (batterie)


1. E5150 / After All (the Dead)
2. The Mob Rules
3. Children Of The Sea
4. Lady Evil
5. I
6. The Sign Of The Southern Cross
7. Voodoo
8. The Devil Cried

1. Computer God
2. Falling Off The Edge Of The World
3. Shadow Of The Wind
4. Die Young
5. Heaven And Hell
6. Lonely Is The Word
7. Neon Knights



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod