Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dark Tranquillity, Amon Amarth, Arch Enemy
 

 Site Officiel Du Groupe (328)
 Myspace Du Groupe (310)

The ABSENCE - Riders Of The Plague (2007)
Par POWERSYLV le 12 Septembre 2007          Consultée 5117 fois

Depuis les succès d’IN FLAMES ou SOILWORK en Amérique du Nord, certains métalurgistes bruitistes ont choisis de s’illustrer dans 2 voies. La première est celle du metalcore faite pour séduire les tatoués de tous poils à grands coups de riffs gras répétitifs assénées de façon « pas fine » et d’un chant vindicatif et criard parfois même à la limite du rapé. La deuxième est assez voisine mais consiste à injecter dans la marmite une grosse dose de death mélodique scandinave et ses soli de guitare inspirés par le heavy / thrash tout en gardant une vigueur toute death metal. C’est sur cette route qu’ont choisi d’évoluer depuis fin 2001 le chanteur Jamie Stewart et le guitariste Patrick Pintavalle.

Les deux amis habitent … Tampa, en Floride. Cette cité ensoleillée qui il y a 20 ans entendaient dans ses entrailles les premiers hurlements maudits de combos devenus légendaires depuis et qui ont marqué toute une génération d’extrémistes. DEATH, MORBID ANGEL, OBITUARY, DEICIDE et tant d’autres. Nourris par la musique de ces illustres ancêtres, Jamie et Patrick essaient tant bien que mal de raviver une flamme éteinte depuis quelques temps. THE ABSENCE est né de cette volonté de relancer le death metal, mais dans une veine plus moderne et plus européenne (d’ailleurs, le death européen ne s’est-il pas lui aussi nourri naguère du death old school de ses cousins d’Outre-Atlantique ?).

Les 2 potes accouchent de riffs, de mélodies, de lyrics fins prêt à se faire entendre et à se faire connaître dans le milieu spécialisé. Fin 2003, le line-up est stabilisé et le combo s’illustre sur scène avec des pointures variées comme CANNIBAL CORPSE, SIX FEET UNDER, NAPALM DEATH, NILE, STRAPPING YOUNG LAD … Yngwie Malmsteen ou George Lynch (!). Un premier EP auto-intitulé sorti début 2004 et enregistré aux Morrisound Studios (qu’on ne présente plus) trouve écho auprès de Metal Blade toujours avide de signer de nouveaux talents. Premier album en avril 2005 (aux manettes, Erik Rutan), From Your Grave au nom peu engageant mais bien accueilli. Son successeur Riders Of The Plague confirme l’attachement du combo aux sonorités death mélodiques européennes avec derrière les manettes Jonas Kellgren (SCAR SYMMETRY).

Les non connaisseurs du groupe sont mis en condition tout de suite avec le titre éponyme, « Riders Of The Plague » qui démarre en trombe avec un gros cri qui fait frémir et des blasts à fond la caisse pendant quelques secondes avant de déboucher sur un death mélodique dynamique. Dès lors, on s’aperçoit du talent de la paire de guitaristes Patrick Pintavalle / Peter Joseph qui rivalisent de dextérité à la fois pour dépoter des riffs qui se calquent sur les rythmiques mastodontes mais aussi pour distiller des soli fluides et mélodiques. « Dead And Gone » avec son tempo moyen permet d’entrevoir que le pedigree de THE ABSENCE est proche de celui d’un ARCH ENEMY (idem pour « World Divides » et son phrasé de guitare qui se retient facilement) ou même d’un DARK TRANQUILLITY (le septième morceau qui n’a … pas de titre !) par cette fusion de rage et de pertinence mélodique. Quand le tempo prend des allures de marche (« Dead And Gone », « Echos »), on lorgne même vers AMON AMARTH sans évidemment le côté épique exacerbé et l’ambiance viking des Suédois. Il faut dire que la voix growl de Jamie Stewart est parfois proche de celle d’un Johan Hegg. « The Murder » est un de mes titres préférés du disque avec un passage dévastateur muni d’un riff bien death et bien sombre. Les autres titres continuent dans cette lignée. Notons la présence d’un instrumental puissant et mélodique, « Prosperity » qui prouve que les musiciens maîtrisent bien leur sujet … c’est un peu leur « Losfer Words » à eux.

La musique de THE ABSENCE parvient aussi à séduire par les différentes facettes qu’elle possède et qui font de Riders Of The Plague un disque varié. Les influences ne sont pas seulement death metal mais aussi thrash par la fulgurance des riffs et les tempos rapides. D’ailleurs, la bonne reprise du « Into The Pit » de TESTAMENT est l’hommage éclatant du groupe à l’un de ses maîtres. En parlant de thrash et de TESTAMENT, on notera la participation au milieu de quelques invités (Jonas Kjellgren et Per Nilsson de SCAR SYMMETRY, Santiago Dobles d’AGHORA et Jonas Granvik de WITHOUT GRIEF et EDGE OF SANITY) de James Murphy (DEATH, OBITUARY, TESTAMENT …), l’un des virtuoses du metal extrême. Dans le registre « mélange » des genres, on pourrait même parler de ce passage où figure le solo de guitare sur « World Divides » qui frise le metal progressif, ou encore le début tranquille d’un « Awakening » aux belles harmonies.

Un nouveau groupe de death mélodique qui sait évoluer de manière intelligente, c’est plus si courant ces derniers temps …

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par POWERSYLV :


AMON AMARTH
The Avenger (1999)
Le feu des batailles et des clameurs vous attend !




HYPOCRISY
Virus (2005)
Un très grand album de la bande à tagtgren !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   FENRYL
   FREDOUILLE

 
   (3 chroniques)



- Jamie Stewart (chant)
- Patrick Pintavalle (guitare)
- Peter Joseph (guitare)
- Jeramie Kling (batterie)


1. Riders Of The Plague
2. Dead And Gone
3. The Murder
4. Echos
5. World Divides
6. Prosperity (instrumental)
7. (untitled)
8. Awakening
9. Merciless
10. Into The Pit
11. The Victorious Dead
12. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod