Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ayreon, Stream Of Passion, Arjen Anthony Lucassen's Star One , Anthony, Vengeance, Ambeon, Arjen Anthony Lucassen , Guilt Machine, The Gentle Storm

BODINE - Bodine (1981)
Par METAL le 16 Octobre 2007          Consultée 3509 fois

BODINE, ce nom ne vous dit sans doute pas grand chose et pourtant, au tout début des 80's, cette jeune formation hollandaise fit tant parler d'elle, qu'elle en devint légendaire dans son pays d'origine… Ca ne vous parle toujours pas ? Alors voyageons dans le temps et revenons trente ans en arrière, directement à la genèse d'une des légendes du Hard Rock néerlandais.

En 1977, trois amis d'enfance originaire de La Haye, Rene Rijsdijk (Guitare), Gerard Haitsma (Batterie) et Armand Van Der Hoff (Basse), fondent le groupe DOREEN, en choisissant le nom de leur formation uniquement par le fait qu'il sonnait bien… Pendant les deux années suivantes, le trio expérimente ses idées, perfectionne sa technique et élabore un style propre. Toutefois, il leur manque encore l'essentiel : Un chanteur. C'est alors qu'apparaît Jay Van Feggelen, chanteur aussi doué que charismatique et qui allait changer radicalement la face du groupe. Mais n'allons pas trop vite... Feggelen accepte, certes, d'intégrer DOREEN mais à la condition d'un changement de patronyme du groupe (C'est sur que DOREEN, ça pue la loose). Un soir, dans un bar d'Amsterdam, Feggelen fit la connaissance de la nouvelle petite amie d'une de ses connaissances. La jeune femme se présente alors : "Allo, i'm Bodine, i'm from France". Et c'est ainsi qu'une petite Française au prénom moche, prêta son nom à un grand groupe hollandais (Etonnant non ? Bon ok… tout le monde s'en fout)

Produit par Alfred "Big Al" Lagarde (grand nom de la radio hollandaise) et Okkie Huysdens (plus connue comme chanteur sur l'album Actual Fantasy d'AYREON qu'en sa qualité de producteur), le premier disque éponyme de BODINE est un savant mélange de Rock n' Roll 60's, de Hard Rock 70's et surtout d'une grosse dose de Rock Bluesy à la ZZ TOP. Et dès les premières notes de la plaisante "Rock Rosetta", l'on y découvre une assise rythmique appliquée, un guitariste doué et surtout un chant magistral de Feggelen, capable à tout moment de faire frissonner l'auditeur de part une puissance vocale certaine et un timbre aussi original que sublime. Toutefois, niveau composition, cela sonne déjà viellot pour l'époque… Les temps sont au durcissement du son et pourtant avec cette large influence bluesy, le groupe nous ramène plutôt aux balbutiements du Hard Rock.

Avec des rythmiques de six cordes se montrant plutôt discrètes bien qu'impeccablement exécutées et une basse prédominante, imprimant une cadence plutôt mesurée, BODINE choisi judicieusement de mettre l'accent sur le chant de Feggelen qui, je le rappel encore une fois est LE point fort du groupe. Le deuxième titre "Back Street Crawler" en est le parfait exemple avec une composition qui hormis un solo fort intéressant de Rheno Xeros (le pseudonyme de Rene Rijsdijk) repose essentiellement sur la voix chaude de son chanteur hors du commun. Le titre est un Rock N' Roll Blues que n'aurait pas renié de nos jours, un des dignes représentants du blues américain comme Popa Chubby (même si ce dernier rajoute des claviers à la noix). Et c'est justement là l'originalité du groupe, BODINE ne fait ni du Hard Rock, ni du Rock n' Roll et encore moins du Blues… Il cumule les trois, tout en sous poudrant l'ensemble d'influence soul (Otis Redding étant l'un des artistes préférés de Jay Van Feggelen). L'excellente "On The Look Out" commence ainsi par une guitare Hard Rock très puissante avant d'enchaîner sur une rythmique plus Rock et d'être sublimée par les relents Blues de la voix de Feggelen, pour en faire au final un titre terriblement efficace.

Avec un premier effort comprenant de bonnes compositions, des musiciens talentueux et un chanteur au-dessus de la moyenne, BODINE frappait un grand coup en cette année 1981.
Toutefois, l'album souffre d'un manque de titre fort. Bodine est un enregistrement homogène mais ne parvient pas vraiment à faire ressortir une composition du lot et pêche également par un manque de vitesse qui peut le rendre monotone à la longue. Le groupe voit également son mélange des genres jouer contre lui en rendant les dix titres qui le compose, assez similaires, à part peut-être "Oh Wee Baby", le titre le plus Soul du disque.

Et puis la formation hollandaise allait connaître un premier contre temps avec le départ surprise de Jay Van Feggelen. Mais ce désistement allait engendrer l'arrivée de deux nouvelles têtes, dont un futur grand nom du Metal Progressif … L'aventure BODINE ne faisait que commencer.

A lire aussi en HARD ROCK :


Richie SAMBORA
Aftermath Of The Lowdown (2012)
De la souffrance surgit la beauté...

(+ 1 kro-express)



DARE
Beneath The Shining Water (2004)
Douceur, mélancolie et raffinement...


Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Jay Van Feggelen (chant)
- Rheno Xeros (guitare)
- Armand Van Der Hoff (basse)
- Gerard Haitsma (batterie)


1. Rock Rosetta
2. Back Street Crawler
3. Freight Train
4. Gonna Get Back To You
5. You Didn't Give Me Love
6. On The Look Out
7. New York City Streets
8. Oh Wee Baby
9. Foggy Fantasy
10. Shooting Dice
- bonus - Réédition 1996
11. Regular Rocker
12. Rock Doctor
13. You Didn't Give Me Love (démo)
14. New York City Streets (démo)
15. Foggy Fantasy (démo)
16. Freight Train (démo)
17. Gonna Get Back (démo)
18. Jingles (jingles Promotionnels)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod