Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (3 / 10)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Night Flight Orchestra , Illwill, Dream Evil, MotÖrhead
- Style + Membre : Mercyful Fate

KING DIAMOND - Give Me Your Soul...please (2007)
Par FREDOUILLE le 15 Août 2007          Consultée 9205 fois

Lorsqu'un album de KING DIAMOND sort, on sait relativement à quoi s'attendre non? Généralement, peu ou pas de surprise. Le Roi Diamant s'évertuant à perpétuer la tradition, pour notre plus grand bonheur, en nous immergeant littéralement dans des histoires magistralement horrifiques et ce à travers un heavy metal généralement très enlevé, puissant, sombre, parfois théatral comme sur le dernier coup de maître "The puppet master" sorti en 2003, et agrémenté d'ambiances lugubres, maléfiques via des interludes de toute beauté et via la voix polymorphe de Sieur King Diamond, toujours très impressionnante malgré le poids des années.
Et généralement, il faut quand même bien avouer que l'on est rarement déçu à quelques exceptions près ("House of god", "Abigail II") car la qualité est souvent un gage de fidélité chez le bonhomme.

"Give me your soul...please" a pourtant la lourde tâche de succéder à l'excellent "The puppet master" (que je considère d'ailleurs et à ce jour comme un des meilleurs KING DIAMOND avec "The eye"), véritable dédale horrifique qui surprenait même son petit monde de par un coté très théatral rarement entendu chez les Danois. Une prise de risque, si on peut l'appeler comme cela, qui aura eu son petit effet au regard des différentes chroniques positives lues sur cet épisode hivernal hongrois. Un épisode qui n'aura néanmoins pas contenté tout le monde; un petit monde lui reprochant dans l'ensemble une certaine lenteur, lourdeur.
Et bien qu'ils soient rassurés. "Give me your soul...please" à l'histoire un poil convenue (histoire de maison hantée suite au massacre de 2 enfants par leur père) mais à la pochette magnifiquement malsaine, s'inscrit dans la veine des albums les plus directs, rapides voire agressifs du Roi Diamant.

Et à vrai dire, les Danois n'y vont pas avec le dos de la cuillère, puisqu'après la petite introduction lugubre (bruits d'horloge, claviers, narration et chuchotements de circonstance) qui va bien, "Give me your soul...please" démarre pied au plancher avec le tonitruant "Never ending hill" aux forts accents "Painkilleriens". La Rocque et Wead s'en donnent déjà à coeur joie. C'est fluide, direct, rapide, agressif. Excellent en fait mais sans réelle surprise. Dans la plus pure tradition du KING, ni plus ni moins.
On poursuit avec le très réussi "Is anybody here?", doté en son milieu d'une accélération rythmique particulièrement époustouflante telle qu'on les aime chez KING DIAMOND (ce qui n'a pas toujours été le cas, et ce notamment sur "The spider's lullabye") et on enchaîne avec le très rapide (et oui le rythme de l'album ne s'estompe pas d'un pouce!) "Black of night", aux légères intonations orientales, titre évoquant d'ailleurs le monstrueux "Egypt" figurant sur l'excellent "In the shadows" (1993) de MERCYFUL FATE.
L'entame du disque est époustouflante et le groupe a décidément envie d'enfoncer le clou puisque déboule sans coup férir le meilleur titre de l'album pour ma part: le très rapide et agressif "Mirror, mirror", très King Diamond dans l'âme avec un refrain bien dans la tradition encore une fois. En parallèle, la rythmique est détonnante, les envolées guitaristiques toujours aussi énergiques et ahurissantes.
Le groupe décide alors d'aborder un virage un poil plus mélodique et nuancé avec le très bon "The cellar" qui ne ralentit pourtant pas vraiment la cadence (encore une accélération rythmique salvatrice au menu) et qui possède quelques arrangements de bon aloi.

Ah ça y est, "Pictures in red" petit interlude (peu inspiré d'ailleurs) d'un peu plus d'une minute, vient apporter un peu de répit et annonce déjà la deuxième partie de l'album. Une deuxième partie d'album, globalement moins rapide ("shapes of black", "The girl in the bloody dress", "Moving on"), qui n'égalera pas qualitativement la première, et dont globalement on ne retiendra que "The floating head" à la rythmique on va dire "inhabituelle" et "novatrice" pour du KING DIAMOND, voire "Moving on". "Give me your soul", "Cold as ice" ou encore "Shapes of black" bien que corrects, sont quand même des titres quelque peu anecdotiques.

"Give me your soul...please" s'avère donc un album plus direct, plus rapide, plus convenu aussi il me semble que son prédécesseur. Il contient donc quelques perles heavy metal telles donc "Mirror mirror", "Never ending hill" ou encore "Black of night". Techniquement irréprochable (comme d'hab!), d'ailleurs on saluera bien volontiers le travail réalisé par l'ensemble des musiciens et notamment celui de la paire La Rocque/Wead (la doublette étant ici particulièrement en forme), "Give me your soul...please" pêche néanmoins de par son coté ambiance me semble-t-il. "The puppet master", "Conspiracy" voire "Them" possédaient une ambiance maléfique et nous filaient même par instants la chair de poule, "Give me your soul...please" ne possède que de très rares moments "trippants" (il n'y en a pour ainsi dire carrément pas!), même l'interlude "Pictures in red" est décevant. Et même si l'album gagne en ambiance vers la fin (il le perd d'ailleurs en efficacité) avec "Shapes of black" ou encore "Moving on" lequel clôture l'album, cela reste insuffisant pour inscrire "Give me your soul...please" au même niveau que "The puppet master", "The graveyard", "Conspiracy" voire "Them".

Mais que l'on ne se méprenne pas, "Give me your soul...please", doté d'une production très convaincante, reste néanmoins un bon album, soyez en sûrs, sans réelle surprise, mais bien meilleur que "House of god", "Abigail II" ou encore "The spider's lullabye".

Note réelle : 3.5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


BATTLEROAR
To Death And Beyond (2008)
Heavy metal épique! D'excellente facture!




ICED EARTH
The Glorious Burden (2004)
Excellent album même si ripper en fait un peu trop


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- King Diamond (vocals)
- Andy La Rocque (guitars)
- Mike Wead (guitars)
- Hal Patino (bass)
- Matt Thompson (drums)
- Livia Zita (additional vocals)


1. The Dead
2. Never Ending Hill
3. Is Anybody Here?
4. Black Of Night
5. Mirror Mirror
6. The Cellar
7. Pictures In Red
8. Give Me Your Soul
9. The Floating Head
10. Cold As Ice
11. Shapes Of Black
12. The Girl In The Bloody Dress
13. Moving On



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod