Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : God Seed

BURZUM - Aske (1993)
Par POSSOPO le 2 Octobre 2007          Consultée 4790 fois

Depuis longtemps introuvable dans son format premier et aujourd'hui disponible en appendice du spectaculaire premier album du Comte, "Aske" représente dans sa version originale et en faisant même abstraction de la musique produite, un objet tout à fait exceptionnel, véritable témoignage du tempérament de Vark Vikernes et de ses actes.

Les deux premiers morceaux surnommés "Side Hate", le dernier "Side Winter" (certes, une simple reprise du concept -qui tient en deux lignes- déjà éprouvé sur "Burzum"). La haine et l'hiver. La colère d'un jeune homme mal dans ses pompes, puis sa cruauté, son fanatisme et sa fureur qui engendrera les dégâts que l'on connaît. Le froid, la douleur glaciale d'un jeune homme mal dans ses pompes qui extirpera toute sa peine dans la plus extrême violence.

Le disque a évidemment été produit aux studios Grieghallen par le Comte lui-même et le grand maître es sons noirs Pytten. La basse est manipulée par Samoth (la portion vengeresse d'EMPEROR), un des premiers adeptes du feu, un des premiers à avoir goûté les joies d'un système carcéral norvégien apparemment fort supportable.

Et surtout, provocation absolue, la pochette. Les ruines de la stavkirke de Fantoft, église médiévale en bois typique de la Norvège, détruite par les flammes le 6 juin 1992 à 6 heures du matin (et depuis reconstruite à l'identique). Premier événement extramusical qui en amènera bien d'autres et conduira le mouvement black metal aux sommets médiatiques que l'on connaît.

Mais parlons musique.
Trois titres, pas de tentative ambient comme le Comte nous y a habitué sur ses autres productions mais un deuxième morceau (enregistré six mois avant ses deux voisins de tablée) particulièrement pesant, au rythme affreusement lent et, notes solitaires d'une guitare sinistre et pleureuse typique de BURZUM mises de côté, un esprit doom cafardeux. Sinon, Du black metal en tous points similaires à celui que l'on retrouve sur le premier album. Un sens de la composition qui tient d'un immense talent, une voix mêlant colère, cruauté, fanatisme, fureur, douleur, peine et violence, une torture insupportable et magnétique. Un premier essai dans sa langue natale et un titre qui termine de façon abrupte, une longue incantation de plus de 10 minutes déjà présente sur "Burzum".

Tout cela est bien court, me direz-vous. Peu importe puisque l'intégration de cet EP de collection à la première sortie officielle du Comte s'est faite sans heurts et sans que personne n'y trouve rien à redire (beaucoup n'y auront vu que du feu -c'était pas voulu, ça-). "Aske", les cendres qui symbolisent l'œuvre de destruction du personnage le plus emblématique de la scène norvégienne (que nous traiterons d'égal à égal avec son rival Euronymous).
Un Comte qui sortirait de prison en avril 2008, sa libération ayant été reportée suite à une tentative d'évasion plutôt comique qui a fait le tour de la toile électronique. Un Comte qui semble garder un œil intéressé sur le site à peu près officiel qui lui est consacré. Un Comte qui, (rien n'est moins sûr et je l'écris sans y croire une seule seconde), retournerait à ses premières amours musicales au sortir de sa geôle.
Le compte à rebours est commencé : J-200 (grosso supra modo).

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DRUDKH
Estrangement (2007)
Le début de la fin, et c'est toujours aussi bien




HATE FOREST
Battlefields (2004)
Hate Forest ! Hate Forest! Hate Forest!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. Stemmen Fra Tårnet
2. Dominus Sathanas
3. A Lost Forgotten Sad Spirit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod