Recherche avancée       Liste groupes



      
(FOLK) BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (505)

MÅNEGARM - NordstjÄrnans TidsÅlder (1998)
Par VOLTHORD le 10 Septembre 2007          Consultée 3152 fois

A l’heure où MANEGARM se cloître dans un style qu’il maîtrise mais qu’il ne parvient plus à ré-alimenter, il est bon de se rafraîchir un peu la mémoire avec ce Nordstjärnans Tidsålder, l’époque où nos bons Suédois étaient un groupe encore timide mais véritablement créatif, qui abordait ses très chères légendes nordiques à travers un black metal incandescent de froideur, tantôt sanglant, cru, magique, inévitablement folk, et assez loin des allures punchy, héroïques, festives et rentre dedans qu’ils aborderont à partir de Dödsfard.

Tout est dans la sobriété, la retenue.
On a davantage l’impression en début d’album de se retrouver dans un album de black vaguement atmosphérique, un peu similaire à ce que fait un CATAMENIA ou les sonorités du premier MITHOTYN (parce qu’il n’y a que ces groupes qui me viennent en tête là tout de suite): intro au piano, démarrage rythmique tapageur, mélodie un peu facile mais aguicheuse…
Ceci posé, c’est à la troisième piste que l’on découvre avec étonnement un premier break folklorique, simple, sobre, efficace, couplé d’une basse qui aime signaler sa présence, triplé d’un chant féminin voluptueux et vertueux… Break cassé par un riff rythmique orageux qui dans son courroux laisse échapper les premières notes du violon. Tous les éléments sont réunis, et se réintègrent de manière naturelle et intelligente dans chacune des compositions.

Certains qualifieraient les mélodies folk de fébriles. Je préfère parler de pureté, d’authenticité, surtout quand ces dernières s’intègrent sans automatisme à un corps Black Metal charnu (et aussi limité). Si on ne criera jamais au génie devant telle ou telle mélodie, impossible de ne pas reconnaître que MANEGARM maîtrise le paradoxe (qui n’est pas non plus TRES marqué, je vous le concède), instaurant une atmosphère froide, parfois sauvage, épique, atrabilaire mais poétique. MAANEGARM s’est toujours démerdé pour revendiquer un véritable attachement aux musiques traditionnelles, que ce soit dans cet album (où il refuse catégoriquement d’en faire trop) où dans le très bon EP Urminnes Hävd (le titre « Ymer » paraît tout droit tiré de cet EP étrangement atemporel), et je ne peux ici qu'applaudir sous le charme d'un mélange tout à fait réussi, à défaut de ne pas être révolutionnaire (on reste parfois dans les terres d'un black mélodique assez basique).

Au final donc, un album qui en appelle davantage à l’imaginaire qu’au headbanging. Sa simplicité parfois impersonnelle et ses quelques maladresses d’écriture (par exemple les deux parties de Vindar från glömda tider bizarrement apposées, mais respectivement très bonnes) ne feront certainement pas de lui un grand album, mais il est fort à parier que les Suédois ne visaient pas les sommets, offrant un moment de recueillement charmeur et une purge nordique enivrante.

A lire aussi en BLACK METAL par VOLTHORD :


VREID
Kraft (2004)
Les ex-windir dans un black thrash excellent!




BELPHEGOR
Goatreich-fleshcult (2005)
Ca sue le péché, ça pue le cliché...excellent b/d!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Jonas "rune" Almquist (guitare)
- Markus Andé (guitare)
- Pierre Wilhelmsson (basse)
- Janne Liljeqvist (violoncelle, violon)
- Erik Grawsiö (batterie)
- Viktor Hemgren (chant)


1. I Nordstjärnans Sken
2. Fädernas Kall (under Höjda Nordbaner)
3. Drakeld
4. Den Dödes Drömmar
5. Nordanblod
6. En Fallen Härskare
7. Ymer
8. Vindar Från Glömda Tider
9. Blod, Jord Och Stjärneglans
10. Det Sargade Landet
11. Tiden Som Komma Skall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod