Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 8)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Spread Eagle, Beautiful Creatures, Hardcore Superstar, Hall Aflame, Buckcherry, Aesthesia
- Membre : Gilby Clarke , Velvet Revolver, The Cult , Duff Mc Kagan , Slash's Snakepit
- Style + Membre : Hollywood Rose, L.a. Guns
 

 Site Officiel (250)
 Myspace (242)
 Chaîne Youtube (267)

GUNS N' ROSES - Use Your Illusion 1 World Tour - 1992 In Tokyo (1992)
Par THE MARGINAL le 2 Juillet 2007          Consultée 9201 fois

Au début des 90's, Guns N' Roses fait partie des poids lourds de l'industrie du disque et les chiffres de ventes des 2 volumes de l'album "Use your illusion" sont faramineux. En février 1992, le groupe enregistre le concert de Tokyo (au Tokyo Dome) qu'il commercialisera en tant que support vidéo (et en 2 volets différents) à la fin de la même année. Fin 2003, les 2 volets du concert des Guns à Tokyo sont réédités en DVD.

Si à l'époque, j'avais aimé ce concert, aujourd'hui je tiens un discours différent car, entre-temps, j'ai eu l'occasion d'entendre, voire visionner de nombreux concerts du groupe (notamment le mythique concert du Ritz en 1988, ou encore le show de Noblesville en mai 1991). Et bien qu'étant fan du groupe, je trouve que ce concert de Tokyo n'est pas le meilleur du groupe (ni le pire, le show de Paris en 1992 ayant été franchement plus mauvais), d'autant qu'il ne retranscrit pas toujours l'énergie scénique que celui-ci pouvait déployer dans ses bons jours.

Le succès planétaire du groupe est incontestable à l'époque, mais il a de toute évidence laissé des traces. Car Guns N' Roses ne se contente pas d'évoluer en tant que sextette en cette année 1992, mais se fait de surcroît accompagner par 6 femmes choristes, qui assurent par ailleurs la section cuivres, ainsi que le musicien Teddy "Zig Zag" Andreadis. La folie des grandeurs s'est emparée d'Axl Rose et on a donc affaire à un big-band, ce qui n'a plus grand chose à voir avec ce gang de bad boys hard rockeurs insolents qui crachaient à la gueule du système et se faisaient taxer de "groupe le plus dangereux du monde".

En introduction, on peut voir l'avion transportant les membres du groupe atterir à Tokyo, puis les membres du groupe se rendre au Tokyo Dome sur fond de "My Michelle". Au moment où le groupe se prépare à monter sur scène, on remarque un détail non négligeable: Axl Rose fait bande à part, il a sa propre loge. Cela aurait dû mettre la puce à l'oreille concernant l'ambiance qui régnait au sein de GN'R et on aurait pu se douter que la séparation entre les membres était proche.

Le show commence avec "Nightrain" et l'entrée en matière est plutôt laborieuse: les Guns ont à maintes reprises proposé des versions live bien meilleures que celle-là. Le groupe monte quand même progressivement en puissance avec l'enchainement de "Mr. Brownstone", "Live and let die" et "It's so easy" et l'on se dit alors qu'on aura droit à un grand concert de hard rock. Malheureusement, "Bad obsession" marque une première baisse de régime. On découvre en effet sur ce titre les fameuses choristes féminines (également préposées à la section cuivres) en arrière-plan et, sur ce coup, la voix d'Axl Rose ne passe pas très bien. Ensuite, pour marquer une pause, Axl Rose laisse le micro au bassiste Duff MacKagan pour la cover punk des Misfits "Attitude" qui redonne du punch à la machine GN'R. Avec le retour d'Axl Rose sur scène, le groupe attaque avec un "Pretty tied up" très moyen, suivi d'un "Welcome to the jungle" efficace juste comme il faut pour captiver l'attention du public. Puis l'adrénaline redescend nettement avec une version poussive de "Don't cry", suivi d'un "Double talkin' jive" qui commence en force avant que le groupe ne se lance dans une impro typée flamenco (merci à Slash) ennuyeuse, et de "Civil war" sur lequel Axl Rose change plusieurs fois de tenue (4 au total !!). Le moment le plus sympa du concert, selon moi, c'est la reprise écourtée des Stones "Wild horses" qui voit Duff McKagan chanter en duo avec Axl Rose, suivie sans transition avec la ballade "Patience", assez bien interprétée pour le coup (même si on peut trouver de meilleures versions live par ailleurs). Enfin, pour clôturer ce premier volet du concert de Tokyo, la ballade grandiloquente, voire pompeuse "November rain" arrive, ce qui permet à Axl Rose de faire admirer ses talents de pianiste, même s'il en fait trop au début de la chanson, dont la version live n'est pas transcendante ici.

Enfin, on ajoutera que le show est occasionnellement entrecoupé de brèves séquences d'interviews des membres du groupe (en Anglais et traduites en Japonais) et d'images montrant le combo en plein soundcheck. On retrouve exactement ce qu'il y avait sur la VHS d'origine, donc.

Le problème, tout de même, par rapport à la VHS d'origine, c'est qu'au niveau de l'image et du son, il n'y a aucune amélioration sur ce DVD. Les fans n'ont droit qu'à du Dolby 2.0, ce qui est vraiment le strict minimum. D'autre part, il n'y a pas le moindre bonus sur ce DVD: rien, nada et des brouettes ! Le moins que l'on puisse dire, c'est que Geffen ne s'est pas cassé le cul pour la conception de la réédition en DVD du concert de Tokyo.

Quand à cette première partie du concert lui-même, elle montre un groupe irrégulier, alternant le bon et le moins bon. Et je dois avouer que la présence des choristes féminines n'aide pas vraiment à transcender la performance live de Guns N' Roses. Alors, bien sûr, Slash et Duff McKagan assurent dans leur rôle (même si j'ai vu beaucoup mieux de leur part à maintes reprises), Axl Rose parcourt la scène de long en large de manière infatigable, mais il change aussi beaucoup trop de tenues tout au long du show et sa voix a pas mal de ratés dans ce concert. Il est fort probable que le départ de Izzy Stradlin', après les sorties simultanées des 2 "Use your illusion" en 1991, ait laissé des traces au sein du groupe car celui-ci n'est pas aussi soudé qu'autrefois. Pourtant, la performance de son remplaçant Gilby Clarke n'est pas à remettre en cause car il fait plutôt bien son boulot. En tout cas, cette première partie du concert confirme bien que ce n'est pas en 1992 que Guns N' Roses a réalisé ses meilleures performances live.

Pour ceux et celles que ça intéresse, la suite du concert de Tokyo est au prochain numero. Stay tuned...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


Robin BLACK & INT. ROCK STARS
Instant Classic (2005)
Du glam plein de pêche qui donne la patate




KROKUS
Hellraiser (2006)
Toujours aussi pêchus, les papys de KROKUS


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Axl Rose (chant, piano)
- Slash (guitare)
- Gilby Clarke (guitare)
- Duff Mckagan (guitare)
- Dizzy Reed (claviers)
- Matt Sorum (batterie)
- +
- Teddy 'zig Zag' Andreadis (harmonica)


1. Nightrain
2. Mr. Brownstone
3. Live And Let Die
4. It's So Easy
5. Bad Obsession
6. Attitude
7. Pretty Tied Up
8. Welcome To The Jungle
9. Don't Cry
10. Double Talkin' Jive
11. Civil War
12. Wild Horses
13. Patience
14. November Rain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod