Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL RURAL ET FOU  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LUGUBRUM - De Ware Hond (2007)
Par POSSOPO le 22 Juin 2007          Consultée 4858 fois

Merde, LUGUBRUM n'intéresse personne. Mes chroniques de "De Vette Cuecken" et "Heilige Dwazen" figurent parmi les moins lues du site, Google ne sort qu'un nombre infime de résultats lorsqu'on lui demande de chercher des informations sur le groupe…Heureusement, Guts Of Darkness, site en français incroyablement riche sur les musiques sombres, tente d'ameuter quelques passants et leur faire comprendre à quel point cet orchestre flamand vaut la peine. La peine de se jeter dans un univers unique, que l'on qualifiera de black metal (du metal marron selon les mots de l'artiste, comme pour spécifier le caractère rural et bouseux de son son) faute de mieux et afin d'éviter le problème des étiquettes à rallonge, celle que l'on pourrait accoler à la musique de cette entité étrange dépasserait l'acceptable.

Le groupe s'est toujours voulu différent, bizarre et ce déjà septième album accentue encore l'effet de singularité. "De Ware Hond" a été composé en deux sessions bien distinctes de deux jours chacune. Le 4 et le 5 février 2006 à Stavelot, petite commune de Wallonie au passé historique réel, le 24 et le 25 juin de la même année à Gand, très grosse commune de Flandre au passé historique monumental (Charles Quint, tout ça, blablabla). Deux enregistrements live, le premier sur console numérique, le deuxième en analogique. Deux mixages dans des endroits différents par des producteurs différents. On frôle déjà la démence. Et puis, le titre de cet album, "Le Vrai Chien" !?! Ainsi qu'une pochette en contradiction avec le passé de l'artiste, généralement génial et fortement imprégné de culture picturale locale quand il s'agissait d'illustrer son art. Là, un nain gris qui fait immédiatement penser à Werner Herzog et son film le plus glauque, Les Nains Aussi Ont Commencé Petit, sur la révolte d'un groupe de gens de petite taille dans une institution psychiatrique. L'insane, bonjour !

Toujours terreux, LUGUBRUM a cette fois-ci décidé d'accentuer les aspects jazzifiants de sa musique. La basse, devenue plus ronde que jamais (aquatique, dirait Guts Of Darkness), tient la barre sur un premier morceau laissant le champ libre à une improvisation diabolique et débridée. Une batterie décomposée, des guitares qui ont perdu la boussole et optent pour un discours à la limite de l'inepte. Et tout le disque semble voguer entre psychédélisme très enfumé, démence profonde et de curieuses tentatives d'agression toujours avortées. Comme un dernier lien en train de se déchirer avec un metal extrême classique de plus en plus lointain.

Jazzifiant, et une odeur de kermesse triste. Un orgue dépressif, un saxophone qui gémit sa peine sur des figures glauques. Plus le disque avance, plus il semble ralentir comme s'il ne souhaitait jamais atteindre son but, comme s'il préférait tituber indéfiniment sous l'effet des stupéfiants les plus toxiques. Et par-dessus cet ensemble tout de guingois, Barditus hurle sa folie dans un micro de pacotille. Bienvenue à la fête foraine des malades mentaux !

On aurait peut-être aimé un peu plus de cohésion, un peu moins de ces tablas rappelant trop souvent les bœufs les plus nuls de notre adolescence (le second mouvement de la deuxième session), voire des guitares légèrement moins anémiques mais LUGUBRUM effectue là un exercice quasi-parfait d'aliénation mentale. Un exercice différent de ses précédentes réalisations, un exercice encore plus difficile d'accès, un exercice qui rebutera un nombre incroyable d'auditeurs.
Mais un exercice qui enchantera quelques malades valétudinaires à la santé mentale bien mal en point. Et si je faisais partie de cette clique bien particulière ?

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


PESTE NOIRE
Ballade Cuntre Lo Anemi Francor (2009)
Black metal rural et fou

(+ 1 kro-express)



NOKTURNAL MORTUM
Goat Horns (1998)
Black metal rural et fou


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Barditus (chant)
- M. (guitare, tablas)
- H. (guitare)
- Svein (batterie)
- Stain (basse)
- Fulco (orgue)
- Bhodidharma (saxophone)
- Mantak Chien (orgue, mélodica)


- side A - De Ware Hond - Stavelot
1. Movement I - Opwaartse Hond
2. Movement Ii - The Dog In The Doorway
- side B - De Ware Hond - Ghent
3. Movement I - Neerwaartse Hond
4. Movement Ii - Flinke Hond Von Hell Slaapwel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod